Je me rends compte que l’une des questions que les gens se posent le plus souvent, c’est quessé que je fais réellement dans la vie.

Il y a autant ceux qui croient que je fais des millions en bloguant (et que je ne fais donc rien d’autre) que ceux qui pensent que le blogue est un passe-temps qui me prend 2h semaine, seulement.

Et aucune de ces deux suppositions n’est vraie ;-)

Alors voilà, je vais tenter de vous l’expliquer!

Je travaille à mon compte (j’ai bien de la difficulté à me définir comme entrepreneure, but I guess that’s what it is!) depuis juillet 2013. J’ai fait une variété de choses depuis, mais de plus en plus, j’essaie de concentrer mes efforts dans trois domaines : le blogging, la rédaction et les relations de presse.

Blogueuse

Je me décris souvent comme une blogueuse professionnelle, car, environ 9 mois par année, c’est ce qui me demande le plus de temps. Ceci ne veut cependant pas dire que c’est ce qui m’amène le plus de revenus!

Plusieurs ont cette idée que les blogueurs roulent sur l’or, mais ce n’est vraiment pas le cas. En fait, c’est le cas, mais pour une très petite minorité de gens.

Qu’est-ce que ça signifie, être blogueuse?

Premièrement, il faut bien sûr écrire. Dans mon cas, deux billets par semaine, qui font chacun plus de mille mots. Ensuite, il faut être son propre réviseur.

Les billets doivent être accompagnés de photos, donc il faut prendre celles-ci, les éditer, puis les optimiser pour le web.

activités gratuites côte est Australie

Je ne vous dirai pas le temps que j’ai mis à prendre cette photo et à l’éditer, car elle était finalement à contre-jour…

Qui dit « blogue » dit obligatoirement « réseaux sociaux », dans mon cas, cela signifie gérer une page Facebook, des comptes Twitter, Instagram et Pinterest. Je viens tout juste d’engager quelqu’un pour m’aider à gérer la page Facebook, parce qu’à 20 000 abonnées, ça devenait tout simplement trop long! Cependant, malheureusement, cela ne veut pas dire que je fais assez d’argent avec les réseaux sociaux pour justifier cette embauche. C’est une dépense nécessaire pour ma santé mentale.

Ensuite vient la non moins monumentale tâche de gérer tous les courriels que je reçois en tant que blogueuse! Je sais que c’est pire pour plusieurs, mais c’est plusieurs de dizaines de courriels à lire, traiter et auxquels répondre toutes les semaines. Plusieurs compagnies me suggèrent des sujets, je reçois des questions de lectrices et il y a bien sûr les demandes de partenariat avec diverses entreprises.

Puisque je me suis auto-imposé des règles très claires à ce sujet, cela m’aide à gérer le tout, mais ce n’est pas facile pour autant!

ce que je fais dans la vie

Être blogueuse, c’est aussi sortir de sa zone de confort, comme pour faire un photoshoot! (Photo : Andrée-Anne Joly)

Maintenant, j’ai une régie publicitaire, l’affiliation, l’abonnement et la boutique en ligne qui aident mes revenus… mais qui demandent aussi beaucoup de travail pour que tout roule comme prévu!

De plus, il y a les invitations aux événements, qui ne sont pas juste une partie de plaisir, mais bien de la job. J’y vais de moins en moins, car c’est rarement un bon investissement de mon temps. Ah et je reçois de plus en plus de demandes médiatiques et de conférences, aussi.

iMac bureau

Mon bureau à la maison (qui n’est JAMAIS aussi propre)

Finalement, il y a tout le côté technique! Avant, je faisais affaire avec une compagnie qui s’occupait de tout pour moi, mais les coûts étaient devenus trop élevés, donc j’en ai repris charge. Et puisque je ne connais rien à cela, ça peut prendre du temps!

Au total, cela représente environ 30 heures par semaine, 52 semaines par année. Et même avant les dépenses (qui sont nombreuses, comme vous pouvez l’imaginer en lisant ceci!), ça signifie des revenus bien en dessous du seuil de pauvreté.

Bref, il faut vraiment être passionné pour faire ceci comme métier, mais ça ouvre tellement de portes, ça permet d’être son propre patron et de choisir ses heures, des avantages que je ne changerais pour rien au monde.

D’ailleurs s’il s’agit d’un domaine qui vous intéresse, vous pouvez vous procurer mon ebook sur le blogging sur la boutique!

abonnement

Rédactrice pigiste

Parallèlement, je suis aussi rédactrice pour diverses compagnies et médias. Ces temps-ci, je concentre surtout mes efforts sur MSN.ca, pour qui je signe de 4 à 10 articles par mois.

J’adore écrire, mais j’aime moins tout le travail de démarchage nécessaire pour trouver des clients (ce qui peut être très difficile, car c’est un marché assez compétitif!), donc je suis plutôt fidèle à ceux qui me proposent des mandats après être tombés sur mon blogue.

Être blogueuse et rédactrice pigiste vont souvent hand in hand : si quelqu’un aime mon style, il sait à quoi s’attendre en m’engageant. Et peut-être même que mon projet lui inspirera quelque chose! Il y a peut-être ou peut-être pas un livre qui s’en vient… ;-)

Assistante en relations de presse

Finalement, je suis assistante pour une petite boite de relations de presse. C’est-à-dire que j’aide à la rédaction / traduction de communiqués de presse, je fais des guestlists pour des événements, je gère les infolettres médiatiques, etc. Ça aussi, c’est assez varié!

Durant l’année, ça ne représente que quelques heures par semaine, mais l’été, c’est tout autre! La boite pour laquelle je travaille s’occupe des accréditations médiatiques pour des festivals de musique, alors je gère des centaines et des centaines de demandes pendant quelques mois. C’est de la job!

Atelier Panache

C’est rare que je prends des photos de moi au travail, celle-ci date de l’an dernier!

Mais ça se termine au festival comme tel, alors je ne peux pas me plaindre ;-)

Pour une raison X, plusieurs personnes pensent que je fais de la gestion de communauté, soit gérer des comptes Facebook, Instagram, etc. Pourtant, je n’aime vraiment pas cela! Je l’ai fait pendant quelques mois et je me suis vite rendu compte que ce n’était pas pour moi.

En raison de la variété de tâches que j’ai à effectuer, cependant, je fais attention de toujours me garder au courant des bonnes pratiques. Et ça aussi, ça demande du temps ;-)

Bref, je ne chôme pas! (Même si mon compte en banque ne le démontre pas toujours haha)

J’ai choisi la liberté, la variété, et non le salaire, pis je suis bien contente de cela :)

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

ce que je fais dans la vie

Est-ce un peu plus clair maintenant? haha