Si vous êtes comme moi, dès qu’il commence à faire plus gris et froid, la tentation de manger uniquement des plats réconfortants (aka souvent gras) est de plus en plus grande.

Et ça n’aide pas que ces plats sont souvent les moins chers, donc encore plus tentants.

J’ai fait plusieurs changements à mon alimentation récemment, je vous en reparlerai éventuellement, mais j’avais pour l’instant envie de vous parler de quelques découvertes récentes.

Légumes et paniers d’hiver

Si vous avez de la difficulté à intégrer les légumes à votre alimentation l’hiver ou que vous pensez qu’il n’y a que carottes-navets-patates comme légumes frais au Québec l’hiver, les paniers d’hiver d’Équiterre sont une option intéressante.

Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas plus cher, car en couptant le middle man, les frais associés sont limités.

Par exemple, pour les paniers livrés de la mi-novembre à la mi-mai, aux deux semaines (donc 12 livraisons), on ne paie que 26$ pour le petit panier et 41$ pour le gros. Certaines fermes offrent aussi des paniers d’essai.

On connaît surtout les paniers bio locaux d’Équiterre offerts l’été, le concept est le même l’hiver. Les paniers sont livrés selon un horaire fixe dans un point de dépôt, et il est possible d’annuler la livraison si vous serez à l’extérieur.

manger santé l'hiver

Pourquoi ne pas faire des trucs différents avec ses légumes, comme ce délicieux jus de betterave servi à l’Académie Végétale par Crudessence?

Un autre avantage, si vous n’aimez pas un produit, est que plusieurs points de dépôt offrent la possibilité d’échanger un aliment contre un autre.

De mon côté, mon horaire était un peu trop imprévisible cet automne, donc je ne me suis pas encore inscrite, préférant pour l’instant acheter mes légumes chez la ferme Quatre-temps au marché des Éclusiers, près de chez moi. Mais puisque celui-ci ferme à la fin novembre, je crois bien le faire!

De plus, j’aime bien le fait que nos paniers proviennent toujours du même endroit, de notre fermier de famille, permettant de développer une relation et d’en savoir plus sur la provenance de nos aliments.

D’autres compagnies proposent des services similaires, comme les fermes Lufa. Il y a de nombreuses années, j’ai aussi été abonnée au Jardin des Anges, mais à ce moment, il était impossible de faire des substitutions et je n’en pouvais plus de manger de la laitue, donc j’ai annulé mon abonnement. Cela a peut-être changé depuis.

manger santé l'hiver

Amener l’été dans son assiette à l’année : « sushi » fait uniquement de légumes : le riz est en fait du chou-fleur!

manger santé l'hiver

Le meilleur lunch du monde : un décadent grilled cheese (avec lonza) et une immense salade!

Remplacer le bacon

Je vous ai déjà parlé de mon amour du bacon? J’adore le bacon.

J’aime aussi faire des brunchs maison, le weekend. Ça coûte moins cher qu’au resto, ça se fait super rapidement, et surtout, c’est tellement bon.

En fait, j’aime les charcuteries en général. J’ai appris à les faire moi-même pour couper les nitrites (et aussi pour le plaisir) mais je sais que ce n’est pas à la portée de tous.

manger santé l'hiver

Ça n’a peut-être pas l’air de grand-chose comme ça, mais c’était SI satisfaisant!

Si vous ne pouvez/voulez pas faire vos propres charcuteries, de plus en plus de compagnies offrent des produits sans nitrites, qui peuvent être une belle alternative, bien que pas parfaite. J’ai eu un coup de coeur pour la dinde fumée sans nitrite d’Olymel, et je vous jure (même si moi-même, je n’y croierais pas vraiment si je le lisais) que coupée en languettes et cuite dans une poèle (sans matière grasse) jusqu’à ce qu’elle devienne colorée, elle remplace parfaitement le bacon dans une omelette ou en à côté.

Le prix de détail suggéré est de 5,39$ pour 150g.

J’ai aussi découvert le Speck Alto Adige, une charcuterie d’appelation contrôlée italienne. J’avais déjà goûté à du speck avant, et je n’avais pas souvenir d’avoir adoré cela. Pourtant, OMG, c’est si bon! C’est légèrement salé et fumé. L’appellation contrôlée permet de garantir que le produit a été fait dans les règles de l’art, donc ce que j’avais goûté précédemment n’était probablement pas le même type.

manger santé l'hiver

MIAM!

Le Speck Alto Adige IGP n’est pas encore offert partout, mais on en trouve entre autres à l’épicerie Latina, dans le Mile-End. Contrairement à plusieurs charcuteries, puisqu’il n’est pas trop salé, il est bon tranché plus épais. En plus, il y a 30g de protéines par 100g, donc c’est santé, hein? ;-)

On s’entend, les charcuteries ne seront jamais l’option la plus santé, mais des bons produits en modération, c’est oui!

Regarder la liste des ingrédients

Il y a quelques mois, j’ai commencé à regarder la liste d’ingrédients quand j’achète un produit déjà transformé. J’en achète déjà peu, mais même des aliments comme le fromage, c’est transformé!

Et quand je vois des mots comme « substances laitières modifiées », je ne tripe pas. Le fromage, ça devrait être essentiellement : lait, sel, présure. J’ai déjà fait du fromage maison, ce n’est pas très compliqué! Il y a parfois d’autres ingrédients, mais des « substances modifiées », disons que je suis pas mal certaine que ce n’est pas nécessaire à la recette.

Le fromage, ça coûte assez cher à la base, donc me forcer à n’acheter que des « vrais » produits (souvent encore plus cher) me force aussi à en consommer moins… Je dis moins, mais c’est sûrement plus « une quantité plus raisonnable », car j’en mangeais beaucoup!

J’ai entre autres adopté le fromage Allégro, qui a un goût similaire à un genre de P’tit Québec. Pas super goûteux, mais ça fait la job, surtout mixé à un cheddar plus âgé.

manger santé l'hiver

De la pizza santé?! Presque! La croute est faite de chou fleur, la sauce tomate est maison, la pancetta aussi, et c’est garni de Allégro!

Et sinon, j’ai pas mal dit au revoir à la section « fromages » de l’épicerie, faisant plutôt mes achats dans la section des produits fins et locaux, où on trouve des produits avec beaucoup moins d’ingrédients étranges.

Fait intéressant : j’ai appris lors d’un événement média qu’on est mieux d’acheter des produits comme le Pecorino Romano AOP (le vrai parmesan fait à base de lait de brebis) en bloc et de le râper nous-même, car celui déjà rapé s’oxyde et est donc moins bon… et pourtant, il coûte souvent plus cher!

manger santé l'hiver

MIAM MIAM MIAM! Saviez-vous que le Pecorino Romano est identifiable grâce à sa croute, qui est toujours pareille?

Autre exemple? Depuis environ un an, j’avais pris l’habitude d’utiliser des pois secs wasabi dans mes salades… mais j’ai réalisé que c’était plein de gras trans! La version nature en a beaucoup moins. Bien sûr, le goût est légèrement différent, mais c’est tout aussi bon!

Adopter les épices

Le sel, c’est booooon! Mais on s’entend que ce n’est pas super santé.

Souvent, on peut arriver à un goût tout aussi satisfaisant avec les épices ou d’autres alternatives.

Par exemple, j’adore le popcorn. Ça fait des années que je n’ai pas acheté du popcorn en sac à faire popper à la maison, j’avais plutôt adopté le tout-aussi-chimique-mais-trop-délicieux popcorn au cheddar en sac.

J’ai appris grâce à Cuisine futée (of course) qu’il est possible de faire popper son propre pop corn au micro-ondes, sans aucun beurre ou huile. Et pour remplacer la saveur de cheddar, j’utilise la levure alimentaire, qu’on retrouve dans plusieurs magasins d’alimentation naturelle.

Sans matière grasse, c’est plus difficile pour l’aromate de tenir sur le popcorn, mais en brassant comme il faut, il est possible d’arriver à quelque chose. Ce n’est pas la même chose qu’un bon popcorn au beurre de cinéma, on s’entend. Mais c’est satisfaisant, promis!

Il y a quelques semaines, je vous parlais d’une autre recette de Cuisine futée que j’ai testée, le Cheese Whiz maison. J’ai reçu des mélanges d’épices de marque Épicure récemment, et j’ai utilisé le mélange à fromage nacho (8,95$) pour ma recette. C’est une compagnie de vente directe, ce qui n’est pas mon type de commerce préféré habituellement, mais force est d’admettre que les produits sont vraiment bons.

Cuisine futée

Nachos presque trop santé : 2 pitas de blé entier cuits au four, « cheese whiz », salsa maison, 1/4 d’avocat et quelques morceaux de pancetta maison pour la luck!

Ils ont même une sauce alfredo en sachet (il ne faut qu’ajouter du lait / 3 pour 10$) étonnement bonne et beaucoup moins grasse et salée que la vraie affaire.

La suite

Ce qui m’aide à améliorer mon alimentation au quotidien? J’ai commencé un journal alimentaire, où je note tout ce que je mange, que ce soit bon (genre une salade repas) ou pas (j’ai peut-être ou peut-être pas acheté des fraises en guimauve en liquidation récemment). Je ne vire pas folle avec cela non plus (surtout pour les portions), mais sinon, j’oublie ce que j’ai mangé trop rapidement!

Ça aide à voir des patterns dans notre alimentation et à voir si on mange assez de bons aliments ou non.

Mais surtout, surtout, l’essentiel à se rappeler (et mon plus grand défi l’hiver) est que l’on devrait manger selon notre faim, en non parce qu’il n’y a rien de mieux à faire et que la température est déprimante.

manger santé l'hiver

VISUALISATION!

Mon ami Hubert Cormier (dont j’ai parlé du livre Légumineuses & Cie) sort d’ailleurs un livre avec des astuces pour mieux manger prochainement, j’ai bien hâte de le lire!

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

manger santé l'hiver

Quels sont vos trucs pour bien manger même l’hiver?

J’ai reçu les produits Olymel sans nitrites et Epicure en envoi de presse, en plus d’assister à des événements pour présenter les produits d’appelation contrôlée italiens et les paniers d’hiver d’Équiterre. 


Ce billet contient des liens affiliés, ce qui signifie que je pourrais faire une commission si vous faites l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour vous. Pour plus d’informations, consultez la politique de vie privée.