J’ai peur des chiens et je suis légèrement allergique aux chats.

J’ai également parfois un malaise avec les zoos. Certains semblent avoir une mission, faire de la recherche, aider les animaux. D’autres (le zoo de San Diego, pour ne pas le nommer) offrent plutôt des petites cages en plastique à des animaux qui semblent malheureux. Et j’ai peut-être aussi un peu un choc post-traumatique de zoo après m’être foulé la cheville de façon assez impressionnante (j’ai appris à voler ce jour-là) au Taronga Zoo de Sydney, en Australie.

Bref, je n’étais pas la personne tout indiquée pour triper autant au Refuge Pageau. Et tant apprendre, du coup.

Mais j’ai ADORÉ ma visite.

Refuge Pageau

La première chose à savoir, c’est que le Refuge n’est pas un zoo. Il s’agit d’un refuge temporaire ou permanent pour animaux blessés ou abandonnés par leurs parents (ou autre).

Si les animaux peuvent être relâchés dans la nature, ils seront libérés, dès que possible.

Refuge Pageau

Contrairement à un zoo, s’il y a une cage de vide, le Refuge Pageau s’en félicite presque. Ici, le but n’est pas de faire un spectacle avec un animal, mais bien lui donner la meilleure qualité de vie possible, que ce soit uniquement temporairement, ou de façon permanente – et, du coup, éduquer le public.

Pourquoi un animal resterait-il ici de façon permanente? Il y a plusieurs raisons, mais en général, on parle de handicaps qui les rendraient vulnérables dans la nature (un oiseau avec une aile brisée, par exemple) ou encore, d’animaux qui ont eu une trop grande imprégnation, qui sont trop habitués à l’humain pour être libérés en toute sécurité.

Refuge Pageau

Grubule

Grubule, c’est justement une résidente permanente. Ils ont essayé de mettre en place le protocole de relâchement, mais elle ne voulait pas. Grubule, elle est attachée aux humains, elle n’agit pas comme un raton « normal ». Elle a peur des hauteurs (la voir tenter de descendre de sa cachette était absolument craquant), elle n’a pas la fougue et la rapidité des autres ratons.

Refuge Pageau

Nous avons même pu la voir se dandiner aux pieds de Jean-Félix, notre guide, pour qu’il joue avec elle.

Refuge Pageau

C’est pour cet aspect CUUUUUUUTTTEEE que beaucoup décident d’adopter (illégalement) des bébés ratons. Mais à l’adolescence, des ratons, ça grafigne tout. Ça brise des trucs. Et à ce moment? L’animal est trop habitué à l’humain, plus moyen de le libérer dans la nature.

Ce problème de ratons imprégnés est tellement fréquent que le refuge doit maintenant uniquement accepter des animaux de l’Abitibi-Témiscamingue. Alors, ne faites pas de niaiserie, si vous trouvez un bébé raton abandonné, appelez les autorités de votre région.

L’homme qui parlait aux…

Aux ratons, aux porcs-épics, aux coyotes, aux loutres et même aux loups… Difficile de ne pas être émerveillée par les interactions entre Jean-Félix, notre guide pour la journée, et les animaux dont il s’occupe. Petit-fils du fondateur, Michel Pageau, il a grandi dans ce milieu, et a développé une complicité incroyable avec certains des résidents permanents.

Refuge Pageau

Il a même pris un porc-épic dans ses mains (!) pour nous expliquer les différences entre les poils et les pics. Il fallait voir le visage du petit garçon qui passait par là, et qui a pris au moins 150 photos avec le iPad de sa mère, complètement incrédule de voir un animal de si près, hors de sa cage.

Refuge Pageau

Refuge Pageau

Ce qui rend la visite du Refuge Pageau si intéressante et si IMPORTANTE, c’est tout l’apprentissage qu’on peut y faire. Comment agir lorsqu’on voit un animal dans la nature? Quoi faire si on frappe un animal avec notre voiture? Saviez-vous le tort que vous pouvez faire à un animal en le gardant chez vous pour le soigner?

Saviez-vous que faire éclore un oeuf d’oiseau chez vous pour relâcher l’oiseau dans la nature, c’est une idée potentiellement dangereuse? Cui Cui, une mouette du Refuge (qui porte TRÈS bien son nom) a perdu une aile quelques heures après sa naissance, quand un homme qui avait fait éclore l’oeuf chez lui a décidé de la relâcher… près d’une route. Résultat : elle s’est fait frapper. Résidente permanente.

Une visite du Refuge Pageau s’impose si vous voulez mieux comprendre la faune québécoise, voir des animaux sauvages de près, et encourager une magnifique cause.

Infos pratiques

4241, ch. Croteau
Amos, Québec
J9T 3A1

Téléphone : 819 732-8999

Site web / Facebook / Courriel

Prix d’entrée (taxes incluses)

Adultes : 14,50$
Étudiants et 65 ans et plus : 15% de rabais
Ado (12 à 17 ans) : 11,50$
Enfants (7 à 11 ans) : 8$
Enfants (2 à 6 ans) : 6,50$
Gratuit pour les moins de 2 ans


Peu importe votre budget, voyager, c'est possible! Visitez la page « Destinations » pour une bonne dose d'inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant votre escapade.


Forfait familial :  2 adultes et 2 enfants de moins de 12 ans : 38$

Horaire

Pour l’horaire, consultez le site web (change selon les saisons)

Des visites guidées et des visites libres sont possibles.

Avez-vous déjà visité le Refuge Pageau?

J’ai été reçue par le Refuge Pageau et l’ATR de l’Abitibi-Témiscamingue.


Ce billet vous a été utile? Réservez l'hébergement pour votre prochaine escapade sur booking.com et aidez à soutenir le blogue : je recevrai une petite commission qui m'aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne vous coûte un sou de plus.