Mon été fût plus que rempli et j’avais besoin d’une dose de ressourcement. 

24h en nature me semblait la solution parfaite. Surtout si je pouvais m’y rendre en transport en commun et profiter d’un prêt-à-camper, question de ne devoir penser à RIEN!

C’est au parc national des îles-de-Boucherville où je suis allée avec mon amie Émilie et nous avons toutes deux été conquises par l’expérience. Nous n’avions pas quitté que nous parlions d’en faire une tradition annuelle!

Voici ce qu’il faut savoir pour planifier un weekend de glamping (ou de camping) sans voiture en Montérégie.

Tente Huttopia Parc national des îles-de-boucherville

Sentier de randonnée Parc national des îles-de-boucherville

Comment se rendre au parc national des îles-de-Boucherville en transport en commun

Depuis quelques années déjà, la RTL propose une chouette navette estivale qui permet de se rendre à la plage municipale de Longueuil et au parc national des îles-de-Boucherville hyper facilement tous les weekends de l’été, ainsi que tous les jours pendant les vacances de la construction.

L’autobus quitte le Terminus Longueuil toutes les heures entre 9h45 et 17h45 et le coût est celui d’un passage unique RTL, soit 3,50$ par adulte. Il faut compter une vingtaine de minutes pour se rendre jusqu’à la plage et une trentaine de minutes pour se rendre au parc. Bref, ça se fait super bien comme trajet!

Bagages escapade de camping sans voiture

L’autre avantage de prendre le transport en commun est que ça donne accès à des rabais : 25% sur la location d’équipement et plusieurs produits disponibles sur place!

Séjour en prêt-à-camper Huttopia

Bien que je fasse de plus en plus de camping depuis quelques années, je n’avais jamais séjourné dans un prêt-à-camper de style Huttopia et j’ai absolument a-d-o-r-é l’expérience. Surtout en transport en commun, c’est tellement le fun de ne pas avoir à trainer trop de stock! 

Plusieurs équipements sont inclus dans le prêt-à-camper, il ne faut apporter que :

  • Taie d’oreiller et sac de couchage
  • Nourriture
  • Vêtements, maillot de bain et souliers de rando
  • Trucs pour s’amuser (on peut louer quelques jeux de société sur place en plus de toutes les activités de plein air)
  • Change pour la douche (1$ par 4 minutes)
  • Batterie externe pour électroniques (il n’y a pas de prises dans les tentes)
  • Bois de chauffage et papier (ou budget pour en acheter sur place – 7,50$ pour un cordage, 1$ pour le bois d’allumage et 1,75$ pour un fire starter)

Intérieur tente Huttopia

Vaisselle incluse dans le Huttopia

Voici les équipements qui étaient inclus dans notre tente :

  • Petit frigo
  • Vaisselle (assiettes, bols, ustensiles, chaudrons et poêlons, ouvre-bouteille, verres, tasses, cafetière, bouilloire, etc.)
  • Deux ronds au propane
  • Quatre matelas simples avec oreillers, séparés en deux sections
  • Table intérieure et extérieure
  • Chaises Adirondack
  • Espace pour faire un feu
  • Rangement anti-ratons laveurs
  • Lumière et chauffage
  • Nécessaire pour faire la vaisselle
  • Eau potable (pas dans la tente, mais il y a de nombreux robinets sur le site)

Le parc est plutôt grand – j’avais de la difficulté à me faire une idée avant d’arriver. Quand on m’a parlé de transport de bagages jusqu’à mon emplacement de camping, je me disais que ce n’était pas nécessaire… mais finalement, je suis contente de l’avoir pris!

Moi dans la navette

Crédit photo : Émilie Monette

Il faut compter un bon 45 minutes de marche entre le pavillon d’accueil et le camping. Des petits chariots sont prêtés gratuitement pour apporter son stock, mais il est aussi possible de payer un supplément pour que nos bagages soient apportés sur place (5$ pour deux bacs) pendant qu’on profite des activités du parc. Pratique!

Pour l’aller, nous avons utilisé la navette (4$ aller-retour), mais nous sommes revenues à pied pour profiter de la beauté des lieux. 

Au camping comme tel, le pavillon de services est assez loin de la majorité des emplacements de camping, donc plusieurs personnes utilisaient leur vélo. Une autre bonne façon de se déplacer!

Quoi faire au parc national des îles-de-Boucherville

Lors de notre 24h au parc, nous avons fait 3h de kayak, 1h de genre-de-SUP, environ 3,5km de randonnée, un 5 à 7 / souper, un magnifique feu et un déjeuner très relaxe. 

Souper en camping

Smores

Mon coup de coeur a sans aucun doute été le kayak, un sentier balisé de 8km tout à fait magnifique et accessible pour tous les niveaux de forme physique. Nous étions un peu limitées par le temps, mais la location de 4h (36,50$ par kayak simple) permet de faire une petite boucle supplémentaire pour profiter du paysage. 

Il y a des dizaines de kilomètres de sentiers de rando et vélo sur place, assez pour s’occuper pendant quelques jours, en plus de la location de nombreux équipements (kayaks, canots, vélos, SUP, etc.). Les réservations ne sont pas acceptées pour les locations, donc vaut mieux arriver tôt pour être certaine qu’il en reste.

Moi en kayak

Crédit photo : Émilie Monette

Sentier de kayak Parc national des îles-de-boucherville

kayak au Parc national des îles-de-boucherville

Il y a un centre de location secondaire près du camping, dont l’usage est réservé aux campeurs. Ceux-ci ont également droit à 50% de rabais sur le tarif d’une location d’une heure avant 11h. Bon à savoir! 

Plusieurs gratuités sont offertes aux moins de 17 ans et de nombreuses animations ont lieu tout au long de l’été.

On trouve également des jeux d’eau, des parcs de jeux, de nombreuses tables à pique-nique, des espaces de volley-ball, soccer et pétanque, des hamacs, une crèmerie, un resto et deux petits dépanneurs (centres de service) sur place. Ah, et un golf!

Horaire oblige, je ne l’ai pas essayé, mais il y a également une navette fluviale menant au Vieux-Boucherville en une quinzaine de minutes. L’endroit semble très charmant pour un petit lunch au resto ou pour faire l’épicerie. 

Quai de l'île de Grosbois

Vue du Vieux-Boucherville

Vue de Montréal en kayak

Montréal!

Les seuls défauts que j’ai trouvés à l’endroit? On est si près de la ville qu’on ne voit pas très bien les étoiles le soir, et il n’y a pas de plage à même le parc (il faut prendre l’autobus jusqu’à la plage municipale ou y aller en vélo).

Coût d’une escapade de glamping sans voiture

Le glamping est bien sûr plus dispendieux que le camping, mais je trouve les prix tout à fait corrects considérant tout ce à quoi nous avons accès.

La SÉPAQ propose des forfaits très intéressants. Pour 130$ la première nuit (120$ la seconde et 100$ les nuits supplémentaires), le Forfait des îles inclut l’hébergement, le transport de bagages, la navette pour se rendre au site et 1h de location (canot, kayak, SUP ou vélo). 

Déjeuner en camping

Camping de l'île Grosbois Parc national des îles-de-boucherville

Le même forfait est aussi offert en camping, à 45$ la première nuitée et 30$ les suivantes. 

Les espaces sont assez éloignés les uns des autres, question de ne pas entendre les conversations de nos voisins, et un couvre-feu est en vigueur à 23h pour profiter d’une bonne nuit de sommeil. 

Il faut également payer les droits d’accès au parc ainsi que les frais de transport en commun. 

En tout cas, moi, c’est certain que j’y retourne l’été prochain!

À la recherche d’un plan différent pour ton escapade estivale? Dans ce billet, je te propose plus de 20 destinations!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : camping sans voiture

As-tu déjà fait du camping ou du glamping sans voiture? Où? Dis-le-moi dans les commentaires!

J’ai été reçue en voyage de presse par Tourisme Montérégie et la SÉPAQ.


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.


Joins-toi à plus de 3000 abonnées à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour voyager peu importe ton budget