Il y a quelques mois, ma mère a gagné un concours incroyable : une soirée Sushi à la maison!

Nous avons donc été conviés à la maison familiale afin de manger, manger, et manger encore plus.

Il faut dire que je ne suis pas la plus grande consommatrice de sushi au monde, en fait, je n’en mangeais pas du tout jusqu’à ce que je goûte les délicieux sushis du TAKA, à San Diego. Je n’aime pas tant les « fast food » de sushi, et je suis assez difficile côté tartare. Je tenais à assister à la soirée (bin là, bouffe gratuite!), mais je n’étais pas certaine si j’allais triper tant que ça.

Finalement… j’ai c-a-p-o-t-é! Grâce à Geneviève Everell, je peux enfin dire que j’aime, non, j’ADORE les sushis!

Ça ne sert à rien de m’écrire à propos de soirées Sushis à la maison. Il faut écrire à la compagnie directement. (Je ne peux pas croire que j’ai besoin de le spécifier)

Sushi à la maison

Le concept? Comme le nom l’indique, une chef se déplace à domicile, afin de préparer un immense festin de sushis. Le concept a été imaginé par Geneviève Everell et existe depuis maintenant 6 ans. Aujourd’hui, elles sont des dizaines de chefs à parcourir la province.

À 14h, la chef arrive, armée de mille et un sacs d’ingrédients et instruments, et se met immédiatement au travail, afin d’offrir le premier service vers 19h.

Préparation de Sushi à la maison

Par chance, la cuisine de chez mes parents est spacieuse, notre chef, Nathalie, a donc eu en masse d’espace pour travailler, tout en nous laissant, de l’espace pour la regarder. Les questions sont les bienvenues, tant que l’on n’essaie pas de découvrir le menu secret! 

D’ailleurs, l’une des parties les plus agréables de l’expérience Sushi à la maison est cet effet de surprise : oui, on voit la chef au travail, mais les combinaisons de saveurs semblent souvent improbables, ou alors, on ne porte pas attention quelques minutes, et voilà que plusieurs makis sont déjà préparés, sans que l’on sache ce qui se retrouve à l’intérieur.

Pour cette raison, bien que je partage dans ce billet plusieurs photos, je préfère ne pas mentionner les ingrédients!

Le repas

Premier service de Sushi à la maison

Premier service

Dépense moins

économiser à l'épicerie sans effort

à l’épicerie!

directement dans ta boite courriel*.

10 trucs hyper pratiques


*lorsque tu t’abonnes à l’infolettre du blogue.





Lorsque la chef dépose les plateaux sur la table, il est difficile de ne pas tout manger, immédiatement, maintenant! Mais il faut se rappeler qu’il y aura deux autres services!

Premier service de Sushi à la maison

Premier service

C’est cliché de dire ça, mais tout est bon. Même si on pense qu’on n’aimera pas quelque chose, ça vaut la peine de l’essayer. Personnellement, je ne croyais pas tout manger. Lorsque Nathalie a annoncé la composition de certains des sushis, j’avais de gros doutes et pourtant, j’ai dévoré chacune des bouchées que j’ai déposées dans mon assiette.

Le Cornicochon de Sushi à la maison

Le célèbre Cornicochon

Assiette de sushis

Ma (première) assiette

Le concept promet des sushis à volonté, et bien que Nathalie nous a mentionné que certains groupes laissent les plats plus vides que nous, je ne peux imaginer réussir à tout manger. C’est tant mieux : les sushis restants sont enveloppés, et peuvent être mangés en lunch le lendemain!

Deuxième service de sushi à la maison

Deuxième service

La renommée de Sushi à maison est due à plusieurs facteurs, mais l’un des principaux est sans contredit l’originalité. Les saveurs et textures sont tellement ingénieuses, ne rappelant rien d’autre. Nous ne sommes pas ici dans le sushi traditionnel, mais bien dans une version totalement réinventée et repensée du classique japonais.

Il faut être ouverte d’esprit, mais ça en vaut totalement la peine!

Sushi ma foie du bon dieu

Des petites bouchées de bonheur

Étonnant, mais vrai : les recettes de sushis sont même adaptés à nos saveurs chouchous! Il faut dire que Geneviève Everell ne manque pas d’imagination. 

Sushi poutine

Sushi poutine (!!!)

L’expérience propose deux services repas, puis un service de sushis desserts (que tu dois essayer, même si la faim n’est plus tant au rendez-vous!)

Sushis dessert

Sushis desserts

Coût d’une soirée Sushi à la maison

**Mis à jour en 2019**

Le coût pour une soirée est de 60$ + taxes + pourboire, par personne. C’est beaucoup… et peu à la fois.

Entendons-nous : pour ce prix, nous avons des sushis à volonté (et même plus) d’une qualité absolument incroyable. Aussi, puisque la soirée se déroule à domicile, il n’y a pas de frais de déplacement / stationnement / autre et si tu veux boire de l’alcool, tu apportes les bouteilles qui te plaisent, donc pas de vin qui coûte réellement 15$ vendu à 50$ ?

L’expérience est peut-être un peu plus dispendieuse qu’un repas au restaurant, mais elle est également beaucoup plus unique!

Verdict? Pas toutes les semaines, assurément, mais quand on décide de faire un splurge pour une expérience culinaire unique et de qualité exceptionnelle, oui, absolument, n’importe quand, merci.

Infos pratiques

Les soirées Sushi à la maison doivent souvent être réservées plusieurs mois d’avance. Assure-toi de visiter le site web pour tous les détails. Si une disponibilité dernière minute est annoncée, saute dessus!

Des soirées Tartare à la maison et 50/50 (sushi et tartare) sont aussi offertes. Les soirées peuvent être adaptées selon les allergies et intolérences, et même pour les femmes enceintes. Il faut simplement en faire mention lors de la confirmation. 

Minimum de 10 participants par soirée. Des prix spéciaux sont offerts pour les enfants et ados. 

Site web | Facebook | Instagram | Courriel

Ça ne sert à rien de m’écrire à propos de soirées Sushis à la maison. Il faut écrire à la compagnie directement. (Je ne peux pas croire que j’ai besoin de le spécifier)

Tout ça t’a donné envie de faire tes propres sushis? J’ai testé les recettes de l’un des (nombreux!) livres de cuisine de Geneviève Everell!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : Sushi à la maison

As-tu déjà assisté à une soirée Sushi à la maison? Dis-le-moi dans les commentaires!

Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins