Depuis quelques années, j’ai développé une passion pour les sushis.

C’est maintenant un de mes repas préférés.

C’est souvent ce que je commande au restaurant, mais surtout, j’ai appris à en faire à la maison afin de profiter de ce repas plus souvent, plus économiquement.

Voici mes trucs pour faire de (très!) bons sushis à la maison, pour pas trop cher, en plus!

Sushis avec vue

L’allié incontournable : le livre Sushi à la maison

Si tu es novice du sushi maison, je te recommande fortement Sushi à la maison, le premier livre de Geneviève Everell*.

En fait, c’est grâce à Geneviève si je mange et cuisine des sushis aujourd’hui. Ma #passionsushis a commencé à l’une de ses soirées, alors que je ne croyais pas être amatrice de ce mets.

Premier service de Sushi à la maison

Premier service d’une soirée Sushi à la maison

Livre Sushi à la maison

Je n’avais JAMAIS fait de sushis avant d’essayer une des recettes du livre (plus de détails plus bas) et je crois avoir pas pire réussi quand même.

Depuis, j’ai suivi quelques cours de cuisine aux côtés de Geneviève, en plus de posséder plusieurs de ses livres.

J’avoue qu’aujourd’hui, c’est assez rare que je suive les recettes exactes du livre, mais j’aime encore le feuilleter pour m’inspirer et trouver des combinaisons de saveurs gagnantes.

J’utilise cependant toujours la recette d’assaisonnement de riz à sushi qu’elle propose dans le livre, que je trouve simplement parfaite.

Premiers sushis maison

Comme je l’ai mentionné plus tôt, la première fois à vie que j’ai fait des sushis maison, j’ai suivi une recette du premier livre de Geneviève : les sushis aux crevettes aux herbes de Provence. 

Intérieur livre Sushi à la maison

Je ne peux pas prétendre que j’ai tout de suite pogné la twist : en vérité, ça a pris une bonne dizaine de fois avant d’arriver à faire des sushis qui se tiennent comme ceux que je mange au resto. 

En fait, dès la première étape, j’ai fait ma première erreur : le livre suggère de laver son riz avant de le faire cuire, ce que j’ai totalement oublié dans l’excitation du moment. Pas si grave, mais ça impacte quand même le résultat final.

Maintenant, j’ai découvert ce qui est, selon moi, la meilleure façon de faire cuire du riz à sushi sans cuiseur à riz, pour qu’il ait la parfaite texture et qu’il ne colle pas. Elle provient d’un sac de riz à sushi d’une marque random (Nishiki), achetée dans le quartier Chinois. 

La recette est seulement écrite en anglais sur l’emballage. Voici ma traduction :

  1. Combiner 1 1/2 tasses de riz et 2 tasses d’eau dans un chaudron moyen.
  2. Laisser tremper quinze minutes.
  3. Après quinze minutes, porter à ébullition douce.
  4. Couvrir, puis laisser mijoter vingt minutes.
  5. Retirer du feu et laisser reposer, couvert, pendant 10 minutes.

Quand est venue l’étape de rouler des sushis pour la première fois, j’étais assez stressée.

J’avais peur que le sushi soit mou, et, finalement… succès!

Ça s’est compliqué quand est venu le temps de couper les makis. Je sors mon petit couteau à légumes acheté au Dollarama (mon seul couteau), et je commence à couper.

SQUISH.

Une feuille de nori, c’est assez résistant. Mon beau sushi dont j’étais si fière s’est éffouaré. J’aurais dû prendre une photo tellement mes mottons étaient pathétiques!

Le lendemain (et ce n’est pas une farce), je me suis dirigée au magasin pour acheter un vrai couteau de chef à 60$ (dans le bas de gamme (!) du couteau de chef!), pour pouvoir faire des sushis de nouveau.

Couteau de chef

J’ai vu la différence que peut faire un bon couteau dès mon deuxième essai, même si c’était looooooin d’être parfait. Mes feuilles de nori étaient un peu déchirées, mais au moins, mes sushis se tenaient (semi).

Sushis mal coupés

Comment faire des sushis à la maison

Après quelques années d’essai-erreur, je me suis autoproclamée reine des sushis maison. Même que, plus tôt cet été, j’ai donné un cours à mes parents!

Sushis maison

Le résultat de mon cours privé! Pas si mal, non?

Les sushis sont devenus un de mes repas go-to par excellence. Je connais les bases par coeur, je trouve ça assez facile et rapide à faire pour le lunch!

Je prépare souvent deux ou trois rouleaux, afin d’en avoir lors des journées suivantes. Avec mes restants de riz, je prépare des poké bowls (je ferais des sushis supplémentaires, mais la texture du riz change rapidement et se prête moins aux sushis dès le lendemain).

Sushis au saumon

Poke bowl

Poké maison

Quelques trucs que j’ai appris au fil du temps :

  • Nul besoin d’utiliser un tapis pour rouler tes sushis; ça va mieux de les rouler à la main et d’utiliser le tapis pour les serrer et les ajuster après.
  • Laisse ton rouleau reposer quelques instants avant de le couper, avec la jonction en dessous.
  • Mouille tes doigts avant de toucher au riz : sinon, ça colle!
  • Ça aide également de garder ton couteau bien humidifié avant de couper chaque morceau.
  • Si tu veux faire 10 morceaux par maki, commence par couper les deux morceaux aux extrémités, puis coupe au milieu pour faire deux bouts, que tu sépareras en quatre morceaux chacun. 

Est-ce cher de faire des sushis maison?

Sushis

Impossible de ne pas aborder le sujet!

Ce n’est pas le repas le plus abordable qui existe, mais il y a moyen de faire une recette plutôt abordable.

Perso, j’évite d’acheter les marques « sushi » en vente à l’épicerie, que je trouve trop chères. Je préfère acheter le plus d’ingrédients possible (nori, riz calrose, sésame, vinaigre de riz, etc.) dans des épiceries asiatiques, où je trouve de meilleurs prix.

Après, le prix dépendra des ingrédients que tu choisis. C’est certain que ça coûte plus cher avec du délicieux saumon frais, mais tu peux faire des sushis végé pour bien moins cher. 

J’évalue le coût de chaque portion à moins de 5$ et moins de 10 minutes de préparation (une fois le riz cuit), aka c’est le lunch PARFAIT.

En plus des sushis, voici plusieurs autres idées de repas fancy à faire pour presque rien!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : faire des sushis à la maison

As-tu déjà fait des sushis à la maison? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet contient des liens affiliés (identifiés par un astérisque*), ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.


Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins