Le titre explique assez clairement le sujet de ce billet.

Quand je vais au restaurant et que la portion qu’ils me servent pourrait servir une famille de quatre ou que je n’ai simplement pas assez faim pour tout manger, je demande un doggy bag pour ne pas gaspiller les restants.

Plat du restaurant

Pour moi, c’est un comportement tout à fait normal qui est gagnant pour tout le monde, mais je réalise que ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise avec cette pratique. 

Pourquoi ne pas la démystifier un peu?

Qui est gêné de demander des doggy bags?

Burger au SkinnyFATS Las Vegas

J’avoue que je ne comprends pas trop pourquoi il y a parfois un tabou par rapport au fait de demander des doggy bags.

Si je demande de pouvoir apporter les restes à la maison, ce n’est pas parce que je suis cheap… c’est aussi que j’ai trouvé le repas bon! Et surtout, parce que je déteste gaspiller de la nourriture.

Parce que #recherchejournalistique et parce que que j’avais envie de savoir d’où vient cette tradition, j’ai Wikipédia-é les doggy bags :

Doggy bag est un terme anglais qui désigne l’emballage dans lequel le client d’un restaurant peut emporter les restes de son repas.

La traduction littérale de « sac à toutou » reflète le prétexte invoqué : ces restes serviront à nourrir le chien. Cette pratique est très commune aux États-Unis où, par exemple, 80% des clients de la chaîne The Cheesecake Factory repartiraient avec les restes de leur repas. Par contre, elle peut être très mal perçue dans d’autres contrées, notamment en Russie. En Europe, elle est acceptée dans quelques restaurants signalés dans les guides touristiques, comme le Petit Futé. Elle est assez fréquente dans les restaurants, notamment italiens et asiatiques, qui combinent consommation sur place et vente à emporter.

En Chine, le gaspillage de nourriture est tel que plus de 12 000 restaurants du Jinan, capitale de la province du Shandong, ont placé des cartes sur la table, rappelant aux clients de ne commander que ce qu’ils peuvent manger ou d’emporter les restes.

Le doggy bag, conséquence indirecte des privations de la guerre, était courant aussi en Israël dès l’arrivée des premiers rescapés de la Shoah.

Hey bin. J’avoue que j’ignorais pas mal tout ça!

Repas au East Side King à Austin

Offrir de la nourriture à ceux dans le besoin

Plusieurs personnes ne demandent pas de doggy bag pour ne pas avoir à gérer les restants le reste de la journée.

Si tu as une activité de prévue après le resto, soit d’aller magasiner ou assister à un spectacle (ou peu importe) et que tu ne veux pas traîner tes restants, pourquoi ne pas demander un doggy bag tout de même afin de le donner à quelqu’un dans le besoin?

Bon, j’avoue que je ne sais pas trop si c’est un conseil qui s’applique dans la période étrange que nous vivons, mais en temps normal, c’est une façon tellement simple de faire une bonne action et les gens qui le reçoivent sont tellement reconnaissants.

El Del Frente dans Habana Vieja

J’ai commandé beaucoup trop de nourriture dans ce restaurant de La Havane et j’ai donné les restants à un jeune dans la rue

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai donné mon doggy bag à quelqu’un croisé dans la rue. Ils étaient tellement contents et moi, je me sentais bien d’avoir rendu quelqu’un heureux sans avoir eu à faire d’effort ou quoi que ce soit!

Entre jeter de la nourriture parfaitement bonne et nourrir quelqu’un qui en a besoin, il me semble que le choix est simple. Non?

Pratique écologique

Cabane à sucre au Pied de Cochon

Tout comme il est maintenant possible d’apporter ses propres contenants dans certaines épiceries et même parfois lorsque l’on commande du take-out, quelques restos acceptent également de mettre les restants dans les plats des clients (en temps normal… ça se peut que ce soit différent ces jours-ci!)

Si tu sais que tu visites un resto où tu commandes toujours trop parce que tout semble trop bon, tu peux même planifier tes affaires pour avoir des restants.

Par exemple, quand je suis allée à la Cabane à sucre PDC l’an dernier, c’était encouragé d’apporter ses contenants, en raison des quantités de bouffe impressionnantes qui font la réputation de l’endroit.

Repas de restants

Un de mes repas préparés en partie avec mes restants de la cabane!

J’ai mangé des variations sur les restants pendant une bonne semaine et j’en ai tellement profité! J’avais même partagé mon expérience sur Instagram. Les restants peuvent facilement être pimpés et mixés à d’autres trucs pour des repas rapides et faciles préparés en quelques minutes à peine. 

Gagner du temps et économiser, y a-t-il plus gagnant?

Pour plus d’astuces pour contrer le gaspillage alimentaire, c’est par ici!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : doggy bag

Alors, vas-tu demander un doggy bag la prochaine fois que tu iras au resto? Dis-le-moi dans les commentaires!

Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins