Le weekend dernier, j’étais à Edmundston, au Salon du livre, pour ce qui sera fort probablement mon dernier Salon du livre pour jaser de Vivez mieux pour moins.

J’ai décidé de faire un petit wrap up pour terminer ce projet en beauté. Voici certains des plus beaux moments que j’ai pu vivre grâce à ce livre!

Vivez mieux pour moins

Mon premier Salon du livre

Je me souviens de mon premier Salon du livre comme si c’était hier. Il s’agit du Salon de l’Outaouais. Celui-ci fournissait le transport pour s’y rendre, donc j’ai fait un petit in and out d’une journée qui fut tellement marquante. 

Je suis arrivée sur place sans trop comprendre comment un Salon fonctionnait, je me suis rendue au kiosque des Éditions Goélette et à peine deux minutes plus tard, une femme venait me voir, me disant qu’elle m’attendait : je n’en revenais pas!

Moi au Salon du livre d'Outaouais

On dirait que je n’ai pas dormi depuis 2 semaines, mais… mon premier Salon!

Lors de ce Salon, j’ai aussi fait une conférence, qui a été hyper bien reçue, même si je suis pas mal certaine que je n’ai pas respiré pendant les 30 minutes que j’étais là, haha! Même si j’avais fait des conférences avant, j’étais HYPER stressée. J’avais l’impression que parce que j’avais écrit un livre, je devais être encore plus pertinente, encore plus toute et ça m’a mis une tonne de pression. Je pense que je m’en suis quand même bien sortie!

Après ma conférence, j’ai signé plein de livres, je me sentais comme une rockstar! Et quand j’ai terminé ma journée, je m’apprêtais à retourner prendre l’autobus quand quelqu’un m’a arrêtée dans le couloir (!!!) pour me demander une dédicace.

Je n’aurais pas pu demander mieux comme première expérience et c’est pas mal là que j’ai décidé que j’irais dans le plus de Salons possible…

Tour du Québec (ou presque)

Au total, j’ai donc visité huit Salons au cours des derniers mois : Outaouais, Trois-Rivières, Québec, Sherbrooke, Rimouski, Abitibi, Montréal et Edmundston, en plus de participer à une foire du livre à Chambly. J’ai rencontré plein de gens vraiment sympathiques et j’ai eu des belles conversations avec des gens, dont plusieurs n’avaient jamais entendu parler de mon blogue.

J’ai appris à voir qui était ma crowd, à spotter les gens qui viendraient me parler d’avance. Selon mes constatations, mon livre a été un cadeau très populaire auprès des 16-21 qui veulent partir en appart! J’ai appris à faire un bon elevator pitch, à expliquer ce qu’est un « livre journal » et comment ce projet diffère de mon site web. 
 
J’ai croisé des amis que je vois trop peu souvent (allô Hubert!), j’ai rencontré de nouvelles personnes, j’ai eu de longues conversations enrichissantes : j’ai vraiment, vraiment, vraiment aimé cette expérience!

Moi au Salon du livre de Montréal

Au Salon du livre de Montréal

Mon kiosque à la Foire du livre de Chambly

Mon kiosque à la Foire du livre de Chambly

À Québec, j’ai eu la surprise du siècle quand mon ami Vince, que je n’avais pas vu depuis des années, est passé me voir avec une de ses filles. En Outaouais, j’ai eu la visite d’une tante et d’une cousine. Mes parents sont même venus me surprendre à Trois-Rivières. 

Moi au Salon du livre de Québec

À Québec

Moi et ma mère à Trois-Rivières

Avec ma mère à Trois-Rivières

J’ai aussi eu la chance de côtoyer des gens que je n’aurais jamais pensé rencontrer, par exemple, j’ai pu discuter avec Annie Brocoli de l’impact qu’elle avait eu dans la vie de mon petit frère Renaud et de l’importance d’une de ses chansons, J’t’aime gros comme le ciel, lors de son décès.

Entrevues, mentions et autres

Un des plus gros highlights de cette aventure aura été le moment où Mitsou a parlé du livre à la radio : par le plus heureux des hasards, ma grand-mère était à l’écoute, et elle m’a ensuite téléphoné pour m’en parler. C’était un peu irréel comme moment!

Il y a aussi, bien sûr, la fois où il y a eu UNE PAGE COMPLÈTE AVEC MA FACE DESSUS dans le Journal 24h. 

Vivez mieux pour moins dans le journal

Il y a aussi eu la Financière Sun Life qui a décidé d’associer une de leurs initiatives à mon livre… en faisant tirer 100 d’un coup! Quel bel encouragement, quel gage de confiance. 

Concours avec la Financière Sun Life

Vous avez aussi été nombreuses à m’écrire, par courriel ou sur les réseaux sociaux, que vous aviez apprécié la lecture et les exercices du livre, son côté coloré et non moralisateur. Ça fait toujours chaud au coeur d’entendre ces commentaires. 

Ça, ou les quelques livres en vitrine que j’ai vus, ou dont j’ai entendu parler… un trip incroyable!

Mon livre en vitrine chez Parchemin

Mon livre en vitrine chez Le Parchemin

Mon livre chez Indigo

Mon livre chez Indigo

Toujours plus de conférences

Table ronde au Salon du livre d'Edmundston

Table ronde avec Jean-François Baril, Florence-Léa Siry de Chic frigo sans fric et une dame dont j’oublie le nom du centre Wolastoqiyik à Edmundston

Grâce au livre, je me suis aussi découvert une passion pour les conférences pour ados. J’en avais déjà fait pour adultes, mais j’ai fait ma première pour ados grâce à ce projet. C’était une journée de canicule, et finalement il n’y a eu que trois participants…! Cependant, ça a eu des conséquences positives : j’ai pu personnaliser ma présentation selon leurs intérêts, et le feedback a été plus que positif et constructif.
 
J’ai ai fait quatre autres depuis, dans le cadre du Salon du livre d’Edmundston, et ça a confirmé que c’est quelque chose que je veux répéter au cours des prochains mois. J’ai particulièrement aimé celles dans les classes alternatives! J’avais réellement l’impression de faire une différence, d’avoir un impact et je pense qu’il n’y a pas grand-chose de plus valorisant.
 
D’ailleurs, je dis ça, je dis rien, mais tu trouveras plus d’infos sur mes conférences juste ici. Celle pour ados se nomme 1001 façons de dépenser moins (sans que ce soit plate) et j’aide les 14-18 ans à apprendre à gérer leurs envies dépensières pour pouvoir réaliser leurs premiers projets d’adulte au cours des prochaines années : partir en appart, acheter une première voiture, étudier dans une nouvelle ville et partir en voyage, par exemple.

Bilan

Maintenant, il ne reste qu’à écrire un deuxième livre! 😉 J’aimerais qu’il soit totalement différent du premier. Je dois placer mes idées, car j’ai déjà un concept en tête. Ensuite, je n’aurai qu’à espérer qu’il soit publié et aussi bien reçu que le premier. J’ai du pain sur la planche!

Quand j’ai terminé ma dernière séance de dédicaces à Edmundston, dimanche dernier, qui marquait officiellement la fin de ce projet qu’a été Vivez mieux pour moins… j’ai eu une petite émotion! La finalité de la chose et la réalisation que je ne pourrais plus vivre ces belles expériences si je n’écrivais pas quelque chose de nouveau m’a donné encore plus de motivation!

Après tout, je n’ai pas pu visiter les Salons du livre du Saguenay et de la Côte-Nord, il faudra que j’aie une occasion d’y aller, hehe!

Moi au Salon du livre d'Edmundston

Ma dernière journée de Salon, à Edmundston!

Veux veux pas, je travaille derrière un ordinateur la plupart du temps, et ce projet de livre m’a donné l’occasion de voyager, de rencontrer des gens, de faire des conférences… plein de nouvelles expériences, bénéfiques tant au niveau personnel que professionnel. 

Un vrai de vrai beau projet!

Merci aux Éditions Goélette pour la confiance. 

Tu peux encore te procurer Vivez mieux pour moins à quelques endroits, dont la boutique Goélette

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : écrire un livre

As-tu lu Vivez mieux pour moins? Dis-le-moi dans les commentaires!

Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins