La réalité est une série d’articles sur la vie en tant que travailleuse autonome et les hauts et les bas de quitter son emploi pour devenir entrepreneure, le tout, sans filtre et sans gêne.

On entend souvent « si tu aimes vraiment ton emploi, tu n’auras pas l’impression de travailler ».

C’est vrai.

Point final.

Tu as beau avoir « la job idéale » selon la définition textbook de job idéale, si tu n’es pas heureuse, que travailler te semble une corvée, ça ne vaut pas la peine.

La réalité

J’ai débuté la série La réalité parce que j’avais envie de partager au sujet d’un grand changement dans ma vie. Je voulais en parler, mais aussi me rassurer que je faisais le bon choix, soyons honnêtes. Et j’ai reçu TELLEMENT de réponses au sujet des premiers billets que je sais que je dois continuer d’écrire à ce sujet.

Pour être honnête, ça me rend presque triste de lire certaines réponses, « wow, je n’aurais pas le courage », « chanceuse! », etc. Peut-être que triste n’est pas bon mot, mais ça me fait réaliser à quel point plusieurs personnes ne sont pas heureuses dans leur vie et n’osent pas changer, car le changement fait peur.

Tu crées ta propre chance et tu peux créer ton propre bonheur.

Je n’étais pas heureuse dans le 9 à 5 classique, autant textbook perfect soit-il. J’ai débuté des démarches pour faire quelque chose qui me rendrait heureuse.

Responsabilité

Je ne dis pas d’être irresponsable… Je suis chanceuse: je n’ai pas de dettes, pas d’enfants, mon loyer ne me coûte pas une fortune, mais toutes ces choses ne devraient pas t’empêcher d’être heureuse.

Si tu as des responsabilités t’empêchant de faire un saut dans le vide comme celui que j’ai fait, il est  possible de simplement faire le saut vers un autre emploi, qui est plus adapté à tes goûts et tes attentes. Il suffit de dédier quelques heures tous les jours à la recherche de quelque chose qui te conviendra plus.

Si tu aimes ce que tu fais, tu n’auras pas l’impression de travailler.

Donc ces quelques heures de travail supplémentaire, même si c’est tous les jours, devraient être une motivation que le meilleur s’en vient.

Corvée

C’est normal, de temps à autre, de ne pas vouloir aller travailler, il y a tellement d’autres choses qu’il serait plus le fun de faire, surtout quand c’est une passe pas nice au travail. Mais quand tu te lèves tous les matins en te disant « tabarnak, encore… », il y a un problème.

Un travail ne devrait pas être une corvée.

J’ai l’impression de me prendre pour une motivational speaker ou je ne sais pas trop, mais si je peux inspirer quelqu’un a faire un changement pour le mieux dans sa vie, bin je vais jouer la motivational speaker quelque temps.

Je ris toujours de ma mère lorsqu’elle m’envoie des motivational quotes, mais peut-être que c’est ça qu’il te faut pour te botter le cul. Peut-être que tu préféreras voir une conseillère en orientation. Une coach de vie. Ou peut-être que tu sais déjà ce que tu veux faire.

On travaille 50-60 ans dans une vie. C’est long en TABAROUETTE quand on n’est pas heureuse.

Penses-y.

Découvre le prochain billet de cette série, Les lectures.

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Aimes-tu ton emploi? Dis-le-moi dans les commentaires!

Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins