L’été bat son plein, on a enfin eu droit à des journées chaudes et ensoleillées, alors j’ai pensé qu’une petite dose d’air climatisé virtuelle pourrait faire du bien à tout le monde.

J’ai visité l’Islande pour la deuxième fois en avril dernier et j’y ai vécu l’Islande hivernale pour la première fois. Ne rien voir à cause d’une tempête de neige impromptue, check. Des routes fermées à cause de la neige, check. Devoir annuler nos plans parce que nos bottes sont trempées par la neige, check.

Reste que, comme je l’ai mentionné précédemment, visiter l’Islande en avril donne droit à des paysages complètement fous, et, soyons honnêtes, à de bien meilleurs prix.

Voici donc certains de mes meilleurs clichés de l’Islande hivernale.

Islande en hiver

Arnastapi

Islande en hiver

En se rendant aux chutes Dettifoss et Selfoss

Islande en hiver

Goðafoss

Islande en hiver

Hólar

Visiter l’hiver ou non?

J’ai beau ne pas adorer l’hiver, reste qu’il est difficile de ne pas apprécier la beauté de ces paysages tout blancs.

En fait, dans un monde idéal, il faudrait visiter l’Islande lors de toutes les saisons : en hiver, pour les aurores boréales et la neige, au printemps ou en automne pour ce joli milieu, avec des journées avec près de 20h d’ensoleillement, mais de la neige et des montagnes vertes, et l’été, pour le soleil éternel, la possibilité de visiter des régions inaccessibles à tout autre moment de l’année et la température la plus clémente que l’on peut trouver dans ce pays nordique.

Mais entendons-nous, peu de gens peuvent se permettre 3 voyages de plus ou moins 2 semaines dans le même pays simplement pour voir les différents attraits.

Le printemps ou l’automne devient alors le meilleur des deux mondes.

Islande en hiver

Jökulsárlón

Islande en hiver

Búðir

Islande en hiver

Búðir

Oui, mais…

L’Islande est un pays nordique avec un climat plus qu’imprévisible. Deux semaines avant notre arrivée, plusieurs habitants nous ont dit qu’il n’y avait plus de neige nulle part, que l’été était arrivé.

Lors de nos quelques jours dans le sud du pays, j’ai même fait le commentaire à l’amie avec qui je voyageais: « excepté qu’il fait un peu plus froid, visiter en avril ou en juin, je ne vois pas la différence! »

Puis, il y a eu cette tempête qui a changé nos plans. Ironiquement, une fois l’été arrivé (saison débutant le premier jeudi suivant le 18 avril).

Islande en hiver

Búðir

Islande en hiver

Église dans le village de Hellnar

Régions non accessibles

Le hic avec l’Islande, c’est que certaines régions ne sont tout simplement pas accessibles avant le début de la haute saison touristique.

Les highlands, par exemple. Ou les West Fjords.

Et ça, c’est sans compter les attraits *techniquement* accessibles, jusqu’à cette fameuse tempête de neige…

Islande en hiver

Marche vers Leirhnjúkur/Krafla/Viti

Par exemple, près de Myvatn, la route était fermée en raison de la neige, donc nous avons entamé le chemin pour se rendre aux cratères volcaniques Leirhnjúkur, Krafla et Viti à pied… et nous avons croisé d’autres gens, qui nous ont mentionné que les cratères étaient couverts de neige et qu’on ne voyait donc absolument rien. Demi-tour.

Islande en hiver

Snæfellsjökull

Islande en hiver

Pseudocratères Skutustadir

Islande en hiver

Le terrain de l’auberge Saeberg

Islande en hiver

Selfoss

Tu cherches des activités à faire en Islande? Voici deux musées que j’ai adorés lors de mon voyage!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : Islande hiver

Visiterais-tu l’Islande en hiver? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.


Joins-toi à plus de 3000 abonnées à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour voyager peu importe ton budget