Tulum a la réputation d’être une ville plutôt chère, du moins, pour le Mexique.

Est-ce qu’il est possible d’en profiter, même avec un petit budget? Je crois que oui… mais ça ne veut pas dire que c’est toujours évident!

Voici un aperçu des activités que j’ai préférées lors de mon voyage de deux semaines en décembre 2021.

Comment se déplacer à Tulum?

Rue de la Zone Hôtelière

Zone hôtelière

Moi avec mon vélo du Luna Llena

Truc important à savoir : à Tulum, pour freiner à vélo, il faut pédaler par en arrière… comme quand on était enfant!

Avant de parler d’activités, je veux parler de la grandeur de la ville de Tulum. Avant mon départ, j’ai google mappé, et la plupart des endroits me semblaient à distance de marche. Distance parfois longue, mais faisable.

J’avais oublié la chaleur, le fait qu’il n’y a pas toujours de trottoirs, qu’il y a beaucoup de trafic et que c’est difficile de ne pas jouer la touriste quand tu visites un endroit pour la première fois (ce qui allonge le trajet pas mal).

Bref, tu dois prévoir tes déplacements, que ce soit à pied, à vélo, en scooter, ATV, Colectivo ou taxi. Chaque choix a des coûts/durées assez différents.

Perso, je m’en suis tenu à la marche, au vélo (lorsqu’offert par l’hôtel), au taxi et au Colectivo.

Lorsque nous avons demandé le prix d’un ATV dans un centre de location et qu’on nous a répondu « 100$USD pour la journée », disons que nous avons su que cette option n’était pas pour nous…

Bref, c’est plate de commencer par le côté logistique, mais la localisation de ton hôtel, les inclusions (vélos, accès plage, etc.) et tes modes de transport joueront pour beaucoup sur ce que tu peux faire avec ton budget.

Activité essentielle : relaxer à la plage

Moi à la plage Paraiso à Tulum

Playa Paraiso

Playa Paraiso près des ruines

Bien sûr, impossible de visiter une destination balnéaire comme Tulum sans aller à la plage!

La plage publique de Playa Paraiso est à visiter absolument.

Petit bémol : bien qu’il est possible de t’installer gratuitement presque n’importe où avec ta simple serviette, il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de beach clubs à la musique souvent forte, donc cet endroit n’est pas nécessairement des plus reposants.

Tu dois aller à la fin de la plage (près des ruines) pour que ça se calme un peu (environ 1km). À cet endroit, la plage serait nommée Santa Fe, mais il s’agit de la même étendue de sable.

Je te conseille de prévoir assez d’eau et de nourriture pour ne pas payer les prix exorbitants de la plage.

Case in point : ma bouteille d’eau de 1L à l’équivalent de 10$ canadiens (!!!). J’aurais sûrement pu trouver moins cher en me promenant un peu (il y avait des petits kiosques de rue), mais j’avais soif et il faisait tellement, mais tellement chaud que je ne voulais pas niaiser avec ça.

Bouteille d'eau evian et verre de glace à la plage

Si je paie 170 pesos pour une bouteille d’eau, tu peux être certaine que je vais la prendre en photo!

Je n’ai pas non plus vu de toilettes publiques sur place.

La plage de la zone hôtelière est aussi techniquement accessible – en fait, toutes les plages du Mexique sont publiques. Le hic, c’est comment s’y rendre!

Il y a une entrée publique, une seule, qui se trouve à une extrémité, sinon tu dois passer par des terrains privés et selon mon expérience, même en étant gentille, en ayant été cliente la veille, en jouant la dumb tourist ou au contraire, en ayant l’air de savoir exactement où tu t’en vas, ça peut être difficile de passer, surtout avec la COVID, car certains endroits stoppent tout le monde à l’entrée pour signer un registre.

La seule entrée semi-publique que j’ai vue est au restaurant Raw Love, le café, un studio de yoga et un restaurant étant situés dans un grand complexe, il est donc facile de prétexter une visite dans l’un de ces lieux (ou d’y aller pour vrai, comme je l’ai fait) pour traverser de la rue à la plage.

Cette plage fait plusieurs, plusieurs kilomètres de long et semble se rendre jusqu’à la réserve de la biosphère Sian Ka’an, mais je ne suis pas allée bien bien plus loin que la célèbre pancarte Follow that dream.

Si certains ne sont plaints de la présence d’algues au cours des derniers mois, perso, j’ai trouvé la plage relativement propre lors de mon séjour (mais il y avait beaucoup de plastique).

Autres attraits touristiques

Ruines de Tulum

Un des tableaux de Holistika Art Walk

Holistika Art Walk

Outre la plage, je crois que le seul attrait vraiment connu de Tulum est la Zona Archeologia, ou les ruines. 

L’entrée coûte 80 pesos et lorsque j’ai visité, il était indiqué que le change exact était nécessaire.

Je ne suis pas trop certaine des heures d’ouverture; Google indique 9h à 17h et à l’entrée, il était indiqué 8h à 16h30. 

J’y suis allée à 10h, c’était déjà plutôt achalandé et le soleil était tapant. Ceci étant dit, c’est selon moi un incontournable!

Il y a aussi le Holistika Art Walk, un sympathique petit sentier dans la jungle au complexe Holistika, où plusieurs immenses oeuvres et murales ont été installées. L’accès est gratuit.

Il est aussi possible de faire un tour de bateau, que ce soit simplement pour le plaisir, pour faire du snorkelling ou de la plongée. J’ai fait une activité de quelques heures près de Casa Cenote avec Manati Divers qui a été organisée par un local, anciennement prof de plongée à cet endroit. J’ai payé 325 pesos (j’avais mon propre équipement).

Moi sur un bateau près de Casa Cenote

Il faut prendre un Colectivo ou un taxi pour se rendre à Casa Cenote. Manati Divers proposent plusieurs excursions, dont le kayak, que j’aurais bien aimé faire si j’avais eu plus de temps! 

J’ai aussi aimé découvrir la plage à cet endroit, qui était pleine de roches fossilisées.

Sinon, je ne sais pas s’il y a d’autres « attraits touristiques » à proprement dit? Outre les cénotes et la nourriture, dont je parlerai plus bas.

Pas mal tous les autres endroits à proximité requièrent une voiture ou de participer à une excursion d’une journée.

Est-ce que les beachs clubs valent une visite?

Beach club de la zone hôtelière de Tulum

Je pense que je ne reviendrai jamais de la laideur de cet endroit 😂

Beach Club Maria Del Mar

Un de mes endroits préférés : le Maria Del Mar

Les beach clubs font la réputation de Tulum, d’une certaine façon. Certains les adorent. Perso, ce n’est pas trop mon truc, en général.

Cependant, un des hôtels visités, le Posada Luna Llena* avait une entente avec le Maria Del Mar, un hôtel boutique luxueux situé sur une minuscule baie où j’ai passé quelques journées complètes sans avoir de frais minimaux à débourser, comme c’est le cas dans la majorité des endroits du genre.

Ça vaut la peine de vérifier si l’hôtel que tu convoites a une telle entente (car je vais assumer que si tu cherches des trucs à faire avec un petit budget à Tulum, tu ne séjourneras pas à la plage!)

Ça fait changement de la plage publique, surtout si le beach club auquel tu as accès a une aussi magnifique piscine que celui où je suis allée.

Sinon, j’ai aussi passé une journée au beach club Caleta Tankah, où se trouve le plus beau cénote que j’ai visité. C’était vraiment sympathique, plutôt calme, et sur une plage privée!

Finalement, j’ai passé deux jours dans un beach club de la zone hôtelière et personne ne pourra me convaincre que le prix des cocktails et de la nourriture valent le luxe d’être assise sur un bean bag plutôt que sur ma serviette, surtout quand il y a de la construction et de la mauvaise musique qui joue. Perte d’argent totale.

Bref… certains beach clubs valent une visite, mais tu dois bien les sélectionner. Du moins, si tu as les mêmes goûts que moi!

Visite des cénotes

Moi qui fait du snorkelling au cenote de Caleta Tankah

Cénote du Caleta Tankah

Moi au cénote Escondito

Cénote Escondito

Je n’avais jamais visité de cénotes avant mon séjour à Tulum et c’était l’un des attraits que j’avais le plus hâte de découvrir.

Puisque notre premier hôtel (le Posada Luna Llena) était situé à l’extrémité de la ville et offrait des vélos gratuits, nous avons visité les cénotes Cristal y Escondito, à une dizaine de minutes de route, en premier. Le prix pour entrer n’était pas donné (300 pesos), mais ça a donné une belle journée bien remplie.

Le cénote Escondito était supérieur au Cristal selon moi.

Nous avons apporté un lunch pour nous simplifier la vie.

Nous avons aussi visité le cénote du Caleta Tankah, que j’ai absolument adoré. Le Caleta Tankah est en fait un beach club, le frais d’entrée de 300 pesos inclut l’accès au parfait cénote, mais aussi la plage privée et la caleta – une genre de petite baie créée d’une manière similaire à un cénote, si j’ai bien compris.

La mer était très agitée lorsque nous sommes allées, la caleta avait donc des allures de piscine à vagues! C’était incroyable. Vraiment, une des plus belles journées de mon voyage, même si nous avons dû rouler quelques kilomètres en vélo sur l’autoroute pour nous y rendre…

Puisqu’il s’agit d’un beach club, il n’est cependant pas possible d’apporter ton lunch ou tes breuvages et les prix ne sont pas donnés.

Nous avons croisé le Casa Cenote en allant faire du snorkelling, mais je n’y suis pas arrêtée, car mon amie y avait déjà été et nous avons préféré faire un tour de bateau.

Il y a des dizaines et des dizaines de cénotes à Tulum. J’ai consulté cet article avant mon départ pour connaître certains des principaux. J’ai trouvé l’info très pertinente, mais les prix ne sont plus actuels.

Découverte de l’art de rue

Murale à Tulum

Murale en lien avec la piscine sur le toit d'un bâtiment

Bâtiment coloré à Tulum

J’ignorais avant de visiter Tulum que cette ville est remplie d’art de rue. Ça vaut la peine de prendre au minimum une demi-journée pour te promener dans les petites rues pour admirer les murales.

Je te conseille aussi de toujours regarder autour de toi avec attention en te promenant. Il y a souvent plein de petits détails cachés qui sont vraiment magnifiques!

Murale d'alien

Il faudrait cependant que quelqu’un m’explique pourquoi il y a des aliens dessinés sur presque tous les murs de la ville…

La majorité des grandes murales est située au centre de Tulum Pueblo, mais il y en a vraiment partout.

Découvrir la gastronomie locale

Kiosques de tacos de rue

Trois tacos à la taqueria Honorio à Tulum

Taqueria Honorio

Tacos de rue

Tacos du Bocho

Un des trucs que j’avais très hâte de découvrir à Tulum (et au Mexique en général), ce sont les tacos de rue. Et je n’ai pas été déçue!

J’ai fait l’approximation que tu pourrais manger trois tacos par repas – de trois restos différents – pour les trois repas de la journée pendant un mois complet sans devoir retourner au même endroit et sans quitter la ville.

Voici les endroits que j’ai essayés pendant mes deux semaines à Tulum (incluant les endroits où j’ai mangé d’autres plats typiques) :

  • Burrito Amor (burrito aux oeufs) : 170 pesos ou environ 10$ incluant un jus
  • Taco bish (torta aux chicharrones) : 85 pesos ou environ 5$
  • Pepe best tacos in Tulum (tacos al pastor, mixed et crevettes) : 86 pesos ou environ 5$
  • X’katik, stand de rue (taco végane aux carottes) : 30 pesos ou environ 2$
  • Taqueria El Carboncito (taco al pastor, queso quesadilla) : 70 pesos ou environ 4$
  • La Chipaneca (taco al pastor, salbute vegetariano) : 30 pesos ou environ 2$ (on dirait que le total me semble erroné, mais c’est ce que j’ai noté!)
  • Tres Galleanos (ceviche tostada et baja fish taco) : 175 pesos ou environ 11$
  • Bocho (5 tacos el pastor) : 50 pesos ou environ 3$
  • Taqueria Honorio (tacos chochinita, lechon et végé) : 80 pesos ou environ 5$
  • La Palopita Yucateca (taco con queso – j’ai demandé la suggestion de viande du proprio et j’ai oublié sa réponse – et panucho de poulet) : 60 pesos ou environ 4$ incluant un jus d’ananas
  • Stand de rue sans nom (elote et tostiesquites) : 75 pesos ou environ 5$
  • Don Cafeto (déjeuner aztèque avec chilaquiles) : 220 pesos ou environ 14$
  • Coco Limited (tacos de crevettes) : 333 pesos ou environ 21$
  • Maria Del Mar (moitié de tacos de poisson et salade, mojito) : 443 pesos ou environ 27$
  • La Malanche (fish a la talla et chorizo) : 110 pesos ou environ 7$
Taqueria El Carboncito

Taqueria El Carboncito

Mes tortillas préférées étaient sans aucun doute celles du Honorio. Côté filling, j’ai adoré le al pastor de la Taqueria El Carboncito.

J’ai aussi absolument adoré mon taco végane aux carottes, si goûteux, et le panucho de La Palopita Yucateca, qui était similaire à un taco, mais si différent à la fois.

Ah et j’ai adoré goûter au tostiesquites dans un stand de rue. Le snack le plus cochon qui soit!

Tostiesquites

Kiosques de elotes et esquites

#truestory : un oiseau m’a fait caca dessus peu après avoir pris cette photo 🙃

Il s’agit d’un sac de tostitos ouvert sur le long, puis couvert de fromage à nachos, de morceaux de maïs, de deux autres sortes de fromage, puis de crema. Décadent. J’ai été incapable de le terminer!

La plupart des adresses mentionnées plus haut (sauf X’katik et La Palopita Yucateca) se trouvent sur Google Maps et sont faciles à trouver. Mais ne te limite pas aux adresses trouvées à l’avance : laisse-toi inspirer par les kiosques croisés au hasard, tu pourrais y faire de belles découvertes!

Il existe des regroupements de stands de rue si tu veux manger sur le pouce. Au coin de la rue principale et Gemini Sur (à côté du OXXO), tous les soirs, plusieurs kiosques de tacos à petit prix s’installent.

Si tu veux plutôt goûter à des elotes, esquites ou le fameux tostiesquites, ça se passe sur la Calle Sol Ote, derrière le parc Dos Aguas.

Et il y en a peut-être d’autres que je n’ai pas découverts!

Et pour manger quelque chose de différent?

Terrasse gasronomique Xaman-Ha

Terrasse gastronomique Xaman-Ha

Malgré mon intention de manger des tacos tous les jours, j’ai dû me rendre à l’évidence que 1) des fois, c’est le fun manger des légumes et 2) il y a tellement d’autres adresses gastronomiques à découvrir à Tulum.

Selon moi, manger est de loin l’une des activités les plus importantes en voyage!

J’ai été surprise de découvrir trois terrasses gastronomiques à Tulum. Je ne sais pas pourquoi je n’avais pas trouvé de mention de ces endroits lors de mes recherches! 

J’ai passé une soirée à Palma Central, clairement la plus populaire. J’ai absolument adoré mon plat de mezzés. Je suis aussi passée rapidement à la Terrasse Xaman-Ha, qui était magnifique et très peu achalandée. Il y en a aussi une troisième, Mercado Centauro, plus petite.

J’ai aussi vu un endroit similaire dans la zone hôtelière, mais j’ai oublié de noter le nom. Il ne se comparait pas aux trois mentionnés plus haut.

Parlant de la zone hôtelière, je dirais qu’il y a seulement deux endroits visités que je recommanderais : le Sunset Bar Ciel Rose (juste en face du Maria Del Mar), qui offre une vue incroyable à 360°. Nous étions seules lors de notre passage, ce qui a rendu la soirée encore plus spéciale, mais selon le serveur, c’est plutôt rare que ça arrive!

Cocktail au Sunset Bar Ciel Rose

Sunset Bar Ciel Rose

Mon (délicieux) cocktail et mes frites m’ont coûté 474 pesos, ce n’est pas donné, mais ça a vraiment valu le coût.

L’autre endroit que j’ai bien aimé est le Checkpoint Ciao, où j’ai mangé une délicieuse pizza au four à bois avec une assiette de charcuteries et fromages à se rouler par terre. Encore une fois, pas donné, mais raisonnable comparé à d’autres endroits à proximité.

Ma moitié (incluant une salade, mais rien à boire) m’a coûté 550 pesos.

Repas du Checkpoint à Tulum

Finalement, un matin où l’électricité a lâché pendant de longues heures, nous avons atterri un peu par hasard au Botanica Garden Café et j’ai vraiment tout aimé de ce lieu, si paisible, avec un excellent service. 

Botanica Garden Café

Botanica Garden Café

Je venais de déjeuner ailleurs donc j’ai seulement accompagné mon amie, qui a semblé aimer tout ce qu’elle a commandé!

Bref, il ne manque pas de choses à faire à Tulum. Elles ne sont pas toutes données et le coût associé au transport rend certaines activités plus chères qu’elles ne le sont réellement, mais il est tout de même possible de t’en sortir sans trop dépenser.

Juste en vérifiant des adresses et noms d’endroits pour écrire ce billet, j’ai découvert 1001 autres choses que j’aurais aimé voir de mes yeux (comme le Laguna de Kaan Luum, omg 😍), mais je reste tout de même hyper satisfaite de mon séjour et des endroits visités tant pour le temps que j’avais que pour mon budget. 

Dans le fond, tout est réellement une question de goûts personnels. Peut-être que tu préféreras passer toutes tes journées à la plage (pas cher et si satisfaisant) ou peut-être voudras-tu visiter TOUS les cénotes, peu importe le prix. À toi de voir!

Alors, est-ce que Tulum est à la hauteur de sa réputation? Je partage mon opinion ici.

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : quoi faire à Tulum

As-tu déjà visité Tulum? Quelles ont été tes activités préférées? Partage-les dans les commentaires!


Ce billet contient des liens affiliés (identifiés par un astérisque*), ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.