Lors du traditionnel ménage du printemps, j’aime non seulement épousseter et nettoyer, j’en profite pour me débarrasser du superflu.

En novembre, ça va faire 10 ans que j’habite le même appartement et je vous confirme que j’en ai accumulé, des choses, depuis! Malgré toutes mes bonnes intentions, je suis un peu pack rat, et j’ai de la difficulté à me défaire de certains de mes biens.

Cette année, je me suis dit, tant qu’à enlever chacun des livres de ma bibliothèque pour bien la nettoyer, pourquoi ne pas repenser chaque objet que j’y redépose?

La mission que je me suis donnée lors de mon ménage de printemps, c’est d’épurer. Je ne serai pas minimaliste de sitôt, mais je crois qu’il est vrai qu’on ne devrait garder que ce qui nous rend heureux (Marie Kondo, sors de ce corps!). Si notre maison est trop pleine, l’entretien régulier peut devenir décourageant et on se sentira moins bien chez soi.

Indice Kijiji

Ma bibliothèque pleine, mais propre, propre, propre!

Voici mes meilleurs trucs pour ranger, trier, donner et vendre lors de son ménage de printemps.

Vêtements

À l’automne dernier, j’ai décidé de faire le défi 333, c’est-à-dire choisir 33 vêtements qui seraient les seuls que je porterais, pendant 3 mois. Environ 4 mois plus tard, je me suis rendu compte que j’avais oublié l’existence de la majorité des morceaux remisés!

Indice Kijiji

Les vêtements « rangés » pendant quelques mois

Dans le cadre de mon ménage du printemps, j’ai décidé de passer à travers tous ces vêtements qui étaient encore en train de faire déborder ma commode.

J’ai pris chacun des morceaux dans mes mains, et la décision se faisait toute seule : je garde, ou je laisse de côté. Je dirais que j’ai mis de côté le 3/4 de ce qui était entreposé, en 10 minutes seulement. Puisque les vêtements ne faisaient plus partie de ma garde-robe régulière, mon processus de détachement était déjà fait.

Ce n’est pas que ces vêtements étaient laids, brisés ou autre : ils ne me conviennent tout simplement plus pour une variété de raisons. Je n’ai donc plus de raison de les garder, mais je sais qu’ils feront plaisir à d’autres, surtout à bas prix ou gratuits!

Indice Kijiji

Les vêtements que je vais vendre et donner

Indice Kijiji

Ma commode maintenant

Je n’ai pas encore d’enfants, mais de plus en plus de gens dans mon entourage en ont, et je constate que cet exercice est d’autant plus important avec des bébés qui grandissent vite. N’hésitez pas à faire des échanges, prêter ou louer : donner et vendre ne sont pas les deux seules options!

Indice Kijiji

Les façons les plus populaires de se départir de biens au Canada, selon l’Indice Kijiji

Bébelles

On accumule tous des bébelles sans vraiment savoir pourquoi : ce livre qu’on a détesté et jamais fini, un outil de cuisine trop spécifique qui n’a jamais servi, un bibelot donné par une matante qui prend la poussière, et j’en passe.

Prenez le temps de regarder objectivement ce que vous possédez. Des fois, même si c’est illogique, vous allez vouloir les garder, vos bébelles. Genre ma collection de tortues achetées un peu partout dans le monde, ou reçues en cadeau. C’est correct.

Indice Kijiji

Il y en a 32 (et un mouton), je les ai comptées

Mais des fois, vous verrez bien que ça ne fait pas de sens. Si vous avez encore vos livres scolaires et que ça fait 10 ans que vous avez terminé l’école, peut-être qu’un ménage s’impose. Si vous avez encore 70 VHS, mais que votre dernier VHS a rendu l’âme avant votre déménagement, vendez-les ou donnez-les à des collectionneurs. Si vous avez une trancheuse à viande et que vous êtes devenue végétarienne, bin, je ne veux pas être plate, mais…

Si, comme moi, vous avez cette tendance à vous attacher à des objets même quand c’est un peu ridicule, commencez par mettre l’article de côté, comme je l’ai fait avec mes vêtements. Après quelques mois, sortez-le de nouveau, votre regard pourrait être totalement différent.

Indice Kijiji de l’économie de seconde main

Kijiji vient de dévoiler son Indice 2017, qui permet d’en apprendre plus sur la consommation de seconde main, ces acquisitions (payées ou gratuites) que l’on fait d’un particulier, ou quand on vend, donne ou échange ce qui ne nous sert plus.

Mine de rien, c’est 1,9 MILLIARD de biens qui ont eu une seconde vie, en 2016. C’est donc 1,9 MILLIARD (!!!) de choses qui ne se sont pas retrouvées dans un dépotoir, qui ont permis aux acheteurs d’économiser et aux vendeurs, de faire des sous. Ça ressemble pas mal au point 6 de la philosophie Eille la cheap!, ça! Je dis ça, je dis rien, hein? ;-)

affiche numérique philosophie Eille la cheap!

En 2016, les vendeurs ont gagné en moyenne 1037$ dans le marché de seconde main, et les acheteurs ont économisé 843$ en se procurant des biens d’occasion plutôt que neufs. 1000$, ça part pas pire bien un budget de voyage!

Mon objectif est maintenant de trier et nettoyer le tout afin d’organiser une vente de garage au début de l’été. D’ici là, mon garde-robe d’entrée déborde de choses dont je veux me débarrasser, mais qui pourraient plaire à d’autres!

Indice Kijiji

Oui, j’ai parfois de la difficulté à fermer la porte (!)

Quand j’aurai terminé mon ménage, je publierai la date de ma vente sur la page Facebook du blogue… et sur les petites annonces de Kijiji ;-)

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

Indice Kijiji

Prévoyez-vous vendre certaines de vos possessions suite à votre ménage du printemps?

Ce billet est commandité par Kijiji.