Gros coup de coeur pour le Témiscamingue

Il y a des endroits que tu sais que tu vas aimer avant même de t’y rendre.

C’était mon cas pour le Témiscamingue. Dans le cadre de mon travail de rédactrice pigiste pour MSN.ca, j’ai bâti une galerie listant des endroits romantiques à visiter partout au Québec.

N’étant pas une experte du sujet (je cherche encore le chum qui m’accompagnera dans de telles activités haha), j’ai demandé l’aide des différents offices de tourisme de la province.

Anne-Marie de l’ATR de l’Abitibi-Témiscamingue m’a suggéré La Bannik, près de Ville-Marie.

Chalet La Forêt, La Bannik

J’ai fait des recherches pour pouvoir écrire quelques lignes à ce sujet et immédiatement, la question qui m’est venue en tête est… mais pourquoi ne suis-je pas encore allée là?!

Et là, je me suis rappelé le magnifique livre Abitibi-Témiscamingue, sur la route avec Mathieu Dupuis, que j’avais reçu lors de mon premier (et seul) passage en Abitibi, en 2014. (Je m’étais alors fait chicaner par plusieurs personnes pour avoir dit avoir visité « l’Abitibi-Témiscamingue » quand je n’étais allée qu’en Abitibi, haha!)

Mais oui, POURQUOI est-ce que je ne suis pas encore allée?!

Rien n’arrive pour rien : plus tôt ce mois-ci, j’ai été invitée au Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue pour promouvoir mon livre Vivez mieux pour moins, j’en ai donc profité pour prolonger mon séjour pour visiter plusieurs endroits, tant en Abitibi qu’au Témiscamingue.

Et ce fut un immense coup de coeur.

Mon premier séjour au Témiscamingue

La forêt enchantée au lieu historique national du fort Témiscamingue
La forêt enchantée du Lieu historique national du Fort-Témiscamingue
Fontaine à Témiscaming, Témiscamingue
Magnifique fontaine (pas encore ouverte pour la saison estivale) avec des maisons avec une architecture plutôt étonnante pour le coin!
Moi au T.E. Draper à Angeliers, Témiscamingue
Le T.E. Draper et le magnifique lac des Quinze, à l’arrière!

Je n’ai passé que deux jours dans le Témiscamingue, et j’y retournerais sans hésiter demain matin. C’est d’ailleurs une de mes plus belles découvertes de 2018!

Voici un aperçu de mon itinéraire :

Bref, je n’ai pas chômé!

Psst! Pour des trucs pour réaliser un roadtrip en Abitibi-Témiscamingue, c’est ici!

J’ai visité avant le début officiel de la saison touristique, donc je n’ai pas pu essayer certaines choses (par exemple, manger à l’Éden Rouge)… mais les généreux responsables des attraits plus haut m’ont tous permis de passer un incroyable moment et m’ont accueillie même s’ils n’avaient pas terminé leur montage pour la saison, ce qui était plus qu’apprécié.

Éden Rouge, Témiscamingue
Visite des serres de l’Éden Rouge
Cendré de Le Fromage au Village, Témiscamingue
M-I-A-M!

Je n’ai cependant pas pu visiter le nouveau parc de la SÉPAQ, le parc Opémican, dont l’entrée principale sera située à Témiscaming (ça se dit Témiscamingue, en passant!).

J’ai été séduite par la beauté de cette ville (ce n’est pas une « Cité-jardin » pour rien). J’y retournerais n’importe quand pour découvrir ce parc et profiter des sentiers aménagés dans la ville, permettant de voir plein de trucs surprenants, comme des poèmes écrits par des jeunes, une oeuvre créée par le même artiste qui a fait le Christ Le Rédempteur de Rio et des maisons au style British que je ne m’attendais tout simplement pas à voir à cet endroit!

Rivière à Témiscaming, Témiscamingue
Les chutes de Témiscaming

D’ailleurs, un des points qui m’a tant séduite dans la région est la gentillesse et la passion des gens.

Ils veulent vraiment faire découvrir leur petit coin de pays aux visiteurs, et sont réellement passionnés par leur travail. C’est impossible de ne pas avoir de plaisir en leur parlant! Je suis d’ailleurs arrivée en retard à presque tous mes rendez-vous, car je jasais trop 😂

Les incroyables couchers de soleil du Témiscamingue

Moi au Coucher de soleil La Bannik, Témiscamingue

J’ai été chanceuse lors de mon séjour, car j’ai eu droit à deux couchers de soleil absolument hallucinants.

Le premier a probablement été le plus spectaculaire, grâce à la magie du climat. Je m’explique : il faisait facilement 30, 31 degrés lors de mon arrivée à La Bannik* et il y avait de l’humidité dans l’tapis.

Tsé, à la limite pas confortable (out, l’idée qu’il fait frette à l’année dans cette région). Puis, soudainement, le ciel s’est assombri et nous avons eu une tempête estivale, une vraie de vraie. Et le mercure a descendu drastiquement, il devait faire 15°C maximum.

Ceci a créé un phénomène tout à fait incroyable sur le lac, où de la vapeur d’eau se promenait, laisant croire qu’on se trouvait dans les nuages.

Après mon souper, je me suis donc tapé une petite course sur le site de La Bannik pour aller voir le coucher de soleil du haut de la butte. C’est assez court comme rando, mais j’avais peur de manquer de temps! Je suis restée une bonne vingtaine de minutes à observer la nature, sans mots.

C’était tout simplement magnifique.

Coucher de soleil La Bannik, Témiscamingue

Coucher de soleil La Bannik, Témiscamingue

Le lendemain, je me disais que je ne pourrais pas voir mieux, mais j’ai quand même été gâtée.

Puisque je séjournais à ce moment Chez Eugène et que j’avais *un peu* de restants de nourriture (c’est ça qui arrive quand tu achètes pour 50$ de fromage à La Vache à Maillotte à La Sarre, j’imagine), je me suis improvisé un pique-nique au parc, face au gîte.

J’ai étiré mon pique-nique longtemps, pensant que ma soirée se terminerait là, puis le ciel a commencé à changer de couleur et je me suis rappelé que plusieurs locaux m’avaient parlé de la Grotte, disant qu’elle offrait l’un des plus beaux points de vue du coin.

Vérification Google Maps faite : je peux m’y rendre à pied en environ 15 minutes. J’y vais!

Pique-nique sur le bord du lac Témiscamingue
Mon pique-nique local : sandwich et charcuteries de la boucherie Aux Côtes Croisées de Rouyn-Noranda, laitue et tomates de l’Éden Rouge, fromage en crottes de la Vache à Maillotte et mousse au chocolat de Chocolats Martine

vue de la Grotte au coucher de soleil, Ville-Marie, Témiscamingue

vue de la Grotte au coucher de soleil, Ville-Marie, Témiscamingue
Pourquoi la grotte? À cause d’une grotte créée pour des raisons religieuses, sur cette même butte!

Coucher de soleil Lac Témiscamingue

Wow, quelle vue! Je suis restée là jusqu’à ce qu’il n’y ait plus qu’une petite lueur à l’horizon, puis à mon retour au gîte, j’ai remarqué, même s’il était passé 21h depuis longtemps, qu’il restait encore un peu de couleur au loin, alors je suis retournée au parc pour admirer le tout une dernière fois.

Je suis restée jusqu’à environ 22h30, espérant ensuite voir un spectacle d’étoiles, mais la pleine lune a bousillé mes plans.

Mon plus grand coup de coeur du Témiscamingue

Région du Témiscamingue
Capture d’écran Google Maps

Mon coup de coeur pour le Témiscamingue s’est officialisé lorsque je suis arrivée à Ville-Marie, la plus grande municipalité de la région.

Le Témiscamingue est immense, mais c’est dans ce coin qu’on retrouve le plus d’infrastructures touristiques.

J’ai été surprise de découvrir qu’on y trouve autant des attraits naturels (ce à quoi je m’attendais) que des trucs qu’on associe plus aux villes, comme un café offrant de délicieux cafés de spécialité.

Plusieurs des endroits que j’ai visités sont opérés par des personnes assez jeunes, qui ont souvent quitté le coin pour Québec ou Montréal, mais qui ont fini par revenir pour diverses raisons.

Et tant qu’à revenir, ils se sont dit qu’ils allaient emmener ce qu’ils aiment de la « grande ville » à leur région, ce qui donne un magnifique mix des deux. C’est dynamique et ça va facilement plaire à tous les types de voyageurs.

Caféier-Boustifo, Ville-Marie, Témiscamingue
Un délicieux moka au Caféier-Boustifo!

Le Témiscamingue est à environ 650 km de Montréal. Ce n’est pas tant plus loin que Toronto, c’est plus près que New York ou Boston. C’est une destination que tu devrais réellement considérer plus souvent pour une courte escapade estivale.

Tu peux facilement passer un long weekend dans le coin, qui peut s’étirer à 4, 5, 8 jours si tu fais un peu de rando, de kayak et que tu prends le temps de relaxer. Et la meilleure partie? La plupart des activités sont gratuites ou vraiment peu chères. Presque tout ce que j’ai fait était sous la barre des 10$!

Il existe un parcours touristique, le Passeport Tour du Lac, qui fait le tour du lac Témiscamingue, tant du côté québécois qu’ontarien, si tu veux explorer un peu les environs.

Chez Eugène à Ville-Marie
Premier coup d’oeil de Chez Eugène à bord du vélo-taxi
Verger des tourterelles
Le Verger des Tourterelles en fleurs 😍
Moi au Fort-Témiscamingue
Si j’habitais dans le coin, je serais TOUT LE TEMPS parkée sur cette chaise du Fort-Témiscamingue

Tout au long de mon passage, tout le monde m’a demandé si je reviendrais pour la Foire gourmande, un important festival de bouffe qui a lieu au mois d’août. Disons que ce n’est pas l’envie qui manque…

À la recherche d’un plan différent pour ton escapade estivale? Dans ce billet, je te propose plus de 20 destinations!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : coup de coeur pour le Témiscamingue

As-tu déjà visité le Témiscamingue? Dis-le-moi dans les commentaires!

J’ai été reçue en voyage de presse par l’office de tourisme de l’Abitibi-Témicamingue. 


Ce billet contient des liens affiliés (identifiés par un astérisque*), ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.


25 Commentaires sur “Gros coup de coeur pour le Témiscamingue

  1. Denis Arpin dit :

    Bonjour. Ayant passé la plus grande partie de ma vie au Témicamingue ( à Béarn), je suis particulièrement content d’avoir lu ton blogue . Merci pour ces beaux mots positifs sur notre belle petite région si mal connue du reste du Québec. Oui, c’est vrai qu’on est du bon monde. Venez nous voir.

  2. Marlyn Rannou dit :

    Bonjour, une belle carte de visite que vous lancer dans l’univers…Merci de si bien parler de mon coin de pays le Témiscamingue que j’aime et que je chéri depuis ma naissance. J’ai eu la chance de travailler dans le tourisme au TE Draper, à la Maison Frère Moffet et près de 28 ans au lieu historique national Fort Témiscamingue. Et j’aime aussi aller voir ailleurs mais quand je reviens chez-nous je me dis toujours, c’est dont bien beau ici! Merci et au plaisir de vous revoir au Temis… À la foire gourmande peut-être!!!

  3. Andrée Nault dit :

    Bonjour Béatrice,
    Quand tu reviendra au Témiscamingue ne manque pas le Fossilarium et ses excursions pour collecter des fossiles. Même à la retraite je me ferai un plaisir de te faire visiter notre exposition..sur nos fossiles de 460 et 420 millions d’années

  4. Maryse Sirard dit :

    Merci Béatrice d’avoir permis de faire connaitre notre beau coin de pays qui est le Témiscamingue et surtout Ville-Marie car j’ y habite et je suis native de cette endroit .

  5. Michel berube dit :

    BOnjour je suis né au temps je te félicite pour ton super reportage qui valorise ma region. Savais tu que la pêche est y est beaucoup pratique même que il y a un monsieur vaillancout qui fesais la pêche à esturgeon et du caviar. La chasse y est très importante. Et le été tu devrais voir les baux champs de mais,et les champs jaune doré de canola spectaculaire à voir.aussi les bleuetières. Dans autres beaux lac avec les huard et leur cris remarquable etc bye et merci de ton reportage d’un amoureux de la campagne et de l’ agriculture

  6. Jacinthe Gagnon Bergeron dit :

    Bonjour,Betrice,quel bel article!Dans un prochain séjour il faudrait te rendre à Laverlochere au muse de nids guêpes.En attendant « google » la plus grosse collection de nids de guêpes.En personne c’est plus extraordinaire.Il y en a bien au delà de1000 et pas un pareil. L’instigateur était mon père.

  7. Nancy Therrien dit :

    Autrement dit, ce super reportage reflète les mots si souvent répétés par mon vieux père : « on est au ciel ici »… Merci de nous mettre sur la « map » !

  8. Monique Hamelin dit :

    Wow ! Quel beau reportage ! Je suis native de ce beau trésor de région et j’y habite depuis toujours et en lisant ton reportage, tu me donnes l’envie de  » re- découvrir  » mon Témiscamingue! Merci pour ces beaux mots, pour ces belles photos!!!

  9. Suzanne Beaudoin dit :

    Je suis née là, déménagé en Outaouais depuis plus de 40 ans. Tu as bien raison quand tu décris le Temis.
    La prochaine fois essayé de visiter la pourvoirie  » Les camps 3 Saisons sur le lac Kippawa.
    Le propriétaire est mon frère.
    La place est un vrai paradis de paix et beauté. En plus la pêche y est super.
    Sans oublier que mon frère est un merveilleux guide qui est toujours attentif aux besoin de ses clients. L’essayer c’est l’adorer.

  10. Céline Sirard dit :

    Bonjour Béatrice,
    Quel beau reportage sur notre beau coin de pays. J’ai personnellement participé à l’élaboration de l’émission de télé « La petite séduction » pour Ville-Marie, en 2013 et celle-ci s’est avérée très réussie, selon les nombreux commentaires reçus. Ville-Marie a aussi été nommé le plus beau village du Québec, dans un concours de La Presse, en 2012. Selon la revue l’Actualité, le Lac Témiscamingue figure parmi les dix plus beaux lac du Québec. De plus, La Maison du Frère Moffet, que tu as sûrement visitée, et bien, ma maman y a habité. Il y a même un reportage qui existe sur youtube sur le sujet, ça s’appelle « Clara et la maison des Oblats », voici le lien https://www.youtube.com/watch?v=7TfPmmMVdhM&t=12s. Ma mère avait 90 ans lorsque ce reportage a été tourné.
    Merci d’avoir apprécié et si bien décrit notre si beau milieu de vie.

  11. Annie Royer dit :

    Bonjour Béatrice,

    Je suis originaire du Témiscamingue que j’ai quitté depuis 30 ans déjà pour aller étudier mais j’y retourne de façon régulière car ma famille y habite encore toute. C’est une région magnifique et à lire ton blog ça donne vraiment le goût de revisiter plusieurs endroits oubliés. Merci de me faire redécouvrir ma si belle région que j’aime profondément 💖

  12. Mario Godbout dit :

    J’ai été content de vous lire, ça m’a rappelé de bons souvenirs, et j’ajouterais le ciel nocturne, la voie lactée, les aurores boréals en Septembre, je disais que à l’époque que le Témis fabriquait les étoiles, mais se diluait en arrivant en ville. J’ajouterais l’observation des oiseaux, entre autre le grand rassemblement de grues du Canada à Nédelec à l’automne, des canards qui glissent dans le courant par -30 en janvier au pied du barrage à Angliers… Sans compter sur l’entraide des gens, surtout lors de disparition en forêt. Merci de votre article et m’avoir ramené de biens et bons souvenirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.