J’ai récemment passé un peu plus d’un mois à El Transito, un petit village de pêcheurs du Nicaragua. C’est là qu’est située l’auberge Free Spirit, où j’ai été bénévole et j’ai cuisiné les soupers pour 40+ personnes (et quelques déjeuners) – je t’en reparlerai.

Puisque je savais que je m’installais pour un bout et que je cuisinerais quelques heures par jour en plus de travailler sur mon site web, j’ai pris la décision de ne pas googler d’idées d’activités.

Je ne voulais pas être tentée de dévier de mon plan original en découvrant tous les attraits du pays (j’ai un peu beaucoup failé mon visa vacances-travail en Australie pour cette raison).

Je suis donc arrivée à Managua, où est l’aéroport, en soirée, puis je suis partie pour El Transito dès le lendemain matin. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, outre le fait qu’il s’agissait d’un très petit village et donc, que je devais prévoir de l’argent comptant et pas mal tout le nécessaire.

Finalement, j’ai été heureuse de constater qu’il y avait pas mal de choses à faire pour m’occuper pendant ce mois! On s’entend, pas de grosses activités touristiques, mais je me suis développé une sympathique routine qui m’a permis de découvrir plusieurs restos et lieux qui valent le détour.

Entrée El Transito

Voici mes coups de cœur.

Attraits touristiques

Surf et yoga

Cours de yoga au Free Spirit Hostel

Le Free Spirit Hostel, où j’ai séjourné, est un genre de tout-inclus-pas-tout-à-fait-tout-inclus. C’est-à-dire que les déjeuners et soupers sont fournis et il est possible de se procurer des forfaits pour faire du surf ou du yoga. C’est pour l’une ou deux de ces raisons que la majorité des gens viennent ici.

Perso, je ne surfe pas, mais je me suis beaucoup amusée à regarder tous ceux qui le font. À ce qu’on me dit, c’est l’un des endroits où les vagues sont les plus régulières au Nicaragua, c’est donc parfait pour ce sport (mais il y a des raies).

Il est possible de participer à des cours et surfer de façon indépendante.

De mon côté, j’ai plutôt opté pour un cours de yoga quasi quotidien. L’horaire est indiqué environ une semaine à l’avance, il y a un ou deux cours par jour, les heures auxquelles ils ont lieu changent, ainsi que le style de yoga pratiqué.

Honnêtement, le yoga deck du Free Spirit est le plus bel endroit où j’ai fait du yoga, à vie. On fait face aux vagues et même les yeux fermés, on les entend. Bonheur total.

Piscines naturelles

Moi aux piscines naturelles de El Transito

La troisième piscine

Les piscines naturelles sont situées à l’une des extrémités de la plage d’El Transito et sont accessibles à marée basse. On peut commencer à s’y rendre avant l’heure de la marée basse et une fois celle-ci atteinte, on a environ une heure et demie pour en profiter en toute sécurité et tranquillité.

Cependant, je double-vérifierais ceci avant de m’y aventurer!

Pour y aller, il faut simplement se rendre au bout de la plage (à gauche si tu regardes l’eau), tu verras un chemin à travers les roches. C’est assez évident. Une fois rendue sur le plateau rocheux, continue à marcher. Tu croiseras une première piscine, plus profonde, où des vagues viennent souvent se casser, donnant un spectacle assez impressionnant.

C’est sécuritaire de t’y baigner si tu gardes une attention sur celles-ci et que tu laisses tes choses bien loin, car les vagues s’aventurent parfois loin sur la plage. Ne monte pas sur les roches, même si tout semble calme!

Perso, ma piscine préférée est la deuxième, plus petite et moins profonde, car elle me fait un peu penser à un spa. On peut être confortablement debout dedans et il y a moins de vagues qui viennent s’y casser, c’est donc très zen.

L’eau y est méga transparente et il y a parfois des petits poissons colorés. On y est tellement bien!

Il y a une troisième piscine de l’autre côté d’un trou dans la roche, mais fais très attention si tu décides d’y aller.

Si tu as des sandales de sport, je te conseille de les porter pour t’y rendre. Tu peux aussi y aller nue pied. J’ai trouvé les gougounes dérangeantes.

À l’autre extrémité de la plage, il y a une autre piscine remplie d’eau de mer, mais elle est peut-être située sur un terrain privé. Des locaux m’ont donné des infos divergentes. Dans tous les cas, les piscines naturelles sont mieux, alors c’est là que je te conseille d’aller 😉

« Piscine à vagues »

Mer à El Transito

La « piscine » dont je parle est située à peu près où il y a des gens sur cette photo

J’ai découvert cet endroit après avoir été invitée à participer à un cours de yoga sur la plage par Boha Retreat, qui organisait une retraite de yoga à la Surf House du Free Spirit Hostel. J’ai croisé le groupe sur la plage lors d’une de mes marches quotidiennes et les organisatrices ont eu la gentillesse de m’inviter au cours, qui s’est terminé COUVERT de sable.

Je ne blague pas, je devais avoir un centimètre de sable partout sur le corps, il collait à ma sueur!

Alors, pour terminer, nous avons été invitées à sauter dans l’eau pour nous « laver » et nous étions à l’endroit où deux directions de courant de rencontrent, créant un effet piscine à vagues naturelles trop cool.

C’est difficile de décrire exactement où se situe cet endroit : si tu marches sur la plage à marée haute, tu le verras environ là où se forme la première baie. C’est assez évident à la vue, on voit les vagues se frapper.

C’est le fun de s’y baigner, mais il faut faire attention, car il y a plusieurs roches à proximité.

Coucher du soleil

Surfeurs au coucher de soleil à El Transito

Le coucher du soleil est tout simplement magnifique à El Transito. Le soleil se couche dans l’océan directement face à la plage.

Ça vaut la peine d’aller voir le coucher de soleil du haut de la butte, à l’extrémité de la plage du côté des piscines naturelles. Pour s’y rendre, il faut payer les habitants 1$US (ou environ 33-34 cordobas), car la butte est sur un terrain privé.

Lorsque j’y suis allée, une fois que nous avons passé la clôture, ils sont venus nous voir, c’est plutôt simple comme fonctionnement.

La pente pour se rendre au sommet de la butte est abrupte et le sol est friable : porte de bons souliers et apporte beaucoup d’eau.

Après-midi au Mandla

Moi au Mandla

Si j’étais Instagrammeuse professionnelle, j’aurais pensé à me laver les pieds avant de prendre cette photo 😂

Le Mandla est un hôtel-boutique luxueux situé sur la plage. On y trouve une magnifique piscine, des hamacs et une ambiance très sympathique.

Pour les gens n’y passant pas la nuit, il est possible d’y aller, la seule règle étant de dépenser 10$US et plus. Si tu ne dépenses pas le montant minimal, tu devras payer la balance. 

Il est aussi possible que l’accès soit restreint si l’hôtel est plein ou, à l’inverse, vide. Demande à ton hébergement avant de t’y rendre. Le site web mentionne que les réservations sont nécessaires. 

Les cocktails sont absolument délicieux (et peu chers lors du happy hour, à seulement 3$US!).

Il y a également une cuisine sur place (j’en parle plus bas).

Marche sur la plage

Plage de El Transito

La plage et la butte dont je parle plus haut!

Perso, mon activité préférée à El Transito a été de seulement marcher sur la plage. Je ne me suis jamais tannée, même à une ou deux marches par jour!

C’est beaucoup plus simple de marcher à la marée basse, mais ça vaut la peine de marcher en angle avec les pieds qui renfoncent à marée haute aussi. Les paysages sont tellement beaux!

Mon moment préféré de la journée pour marcher était vers 6h du matin, car la plage est alors calme, excepté pour les pêcheurs et quelques surfeurs, et la température, fraîche.

On m’a dit que la plage faisait 1 km 1/2 de bord en bord, je n’ai jamais pris le temps de vérifier. Ça se marche bien, c’est tout ce que je peux dire! Assure-toi d’aller jusqu’aux extrémités, la vue est tellement belle!

Restaurants

El Capitan (restaurant de poisson)

Repas de poisson au El Capitan, El Transito

Une journée, alors que je me rendais aux piscines naturelles, j’ai croisé deux locaux et on s’est mis à jaser. La fille m’a parlé avec tellement d’intensité de ce restaurant que pendant un instant, je pensais que c’était comme à Cuba, qu’elle recevrait une commission en amenant quelqu’un là!

Mais non, les gens ici sont juste sympathiques et aiment faire découvrir leur chez eux aux étrangers (ça, ça pourrait être un tout autre billet : à quel point TOUS les Nicaraguayens que j’ai rencontrés sont incroyablement fins).

J’ai compris pourquoi elle voulait absolument que j’y aille quand j’ai croqué dans le poisson : c’était TELLEMENT BON!

Bon, il faut se faire au fait qu’il a un poisson complet sur notre assiette (avec les yeux pis toute), mais on est dans un village de pêcheurs, après tout.

Mon assiette a été servie avec du riz, des chips de banane plantain et du pico de gallo. J’ai TOUT dévoré. Ça m’a coûté 200 cordobas.

Difficile d’expliquer exactement où est le resto, car il n’y a pas de noms de rue au Nicaragua.

Il est situé sur la même rue que le centre communautaire, au coin de rue du Free Spirit. La « salle à manger » se trouve d’un côté de la rue et la cuisine, de l’autre. C’est écrit « Se venda pescado » sur le bâtiment.

El Ancla

Enchiladas du El Ancla

J’ai appelé le restaurant El Ancla « le petit restaurant bleu » avant de connaître son nom. Il est situé sur la première rue et il est bleu (lol).

Lors de ma visite, il y avait deux plats disponibles et la personne sur place m’a dit que le menu change fréquemment, donc je ne peux garantir que les choix seront les mêmes lors de ta visite.

J’ai commandé une enchilada à la viande (40 cordobas) qui était un peu lourde, car frite et remplie de riz. Mais délicieuse, surtout!

Côté cheap eats, ce serait mon premier choix!

Dona Fran

Porc chez Dona Fran

C’est Félix, l’un des propriétaires du Free Spirit, qui m’a conseillé le Dona Fran pour manger un repas de viande, puisque l’auberge est végé.

Mon assiette de porc était absolument délicieuse (120 cordobas), mais j’ai surtout eu le plus gros des coups de coeur pour les deux dames sur place, une mère (+/- 80 ans) et sa fille, si j’ai bien compris.

Le kiosque est seulement ouvert les weekends. Il y a plusieurs choix de viandes marinées et des plats comme des tacos.

Le kiosque Dona Fran est le petit bâtiment rose derrière le terrain de basketball.

Genre de Rona / garage / salon de pool / restaurant de burgers

Burger dans un sac

Oui, ce sous-titre est vrai. Je me suis fait dire que je pouvais acheter des burgers à environ 1$US dans un pool hall, donc je voulais les essayer. Quand je suis arrivée, ça ressemblait plus à un Rona dans un garage, avec une table de pool 😂

Nous avons commandé des hamburgers (40 cordobas) pour emporter et nous les avons reçus dans des petits sacs de plastique, ça ressemblait à des excréments de chiens hahaha

Mais pour vrai, rien à dire, c’était hyper satisfaisant! On a complété ça avec des sacs de chips du marché pour un repas pas cher, pas cher.

Le restaurant est à l’intersection de la deuxième rue et de la rue du terrain de baseball.

Restaurant de pupusas

Pupusas

J’ai découvert les pupusas l’an dernier, au Roatán, et ce fut un gros coup de coeur. Alors, lorsqu’on m’a dit qu’il y avait un restaurant de pupusas à El Transito géré par des Salvadoriens, d’où vient le plat, je savais que je devais y aller!

J’ai commandé deux pupusas au fromage et un jus, ce qui m’a coûté 90 cordobas. C’était délicieux!

La scène était encore plus spéciale : quand je suis arrivée dans la mi-maison, mi-resto, il y avait un enfant qui regardait Home Alone 2 traduit en espagnol à la télé, et ils ont installé ma table devant le film pendant que je mangeais, haha!

Pour s’y rendre, la façon la plus simple est de simplement suivre la rue qui part du Solid Surf. Le restaurant se trouve deux minutes de marche après le terrain de baseball. C’est écrit Pupusas sur la façade.

Pozas

Tacos du Pozas

Le Pozas est situé près de l’extrémité de la plage, du côté des piscines naturelles. On y sert une bonne variété de plats et il est possible de se connecter à internet. C’est l’un des restaurants « non locaux » de la ville (avec le prochain), c’est aussi un hébergement. 

J’y suis allée quelques fois; j’ai mangé des tacos, des bruschettas, un smoothie et un brunch, tout était bien bon!

Fait intéressant : le lieu est présentement géré par deux Québécoises!

Le Pozas est habituellement fermé les lundis et mardis.

Mandla

Ceviche du Mandla

Comme mentionné plus haut, il est possible de manger au Mandla. J’ai goûté au ceviche (7$US), que j’ai bien aimé. Quand la chef est sur place, le menu change fréquemment et quand elle est absente, il y a un menu fixe avec 4-5 choix.

Côté cocktails, ce sont surtout les mojitos qui m’ont plu. J’ai aussi goûté au Pina Colada et au Passion Margarita, au fruit de la passion.

Olas Clandestinas

Fish and chips chez Olas Clandestinos

Olas Clandestinas est situé juste à côté du Free Spirit, plusieurs personnes s’y commandent des dîners (surtout des pizzas) à travers le petit trou dans la clôture.

Perso, j’ai préféré m’y rendre pour un vrai repas dans la salle à dîner faisant face à la plage pour un petit changement et pour profiter de la vue!

J’ai commandé le fish and chips (de plantain) qui était très bon, avec une Margarita que j’ai trouvé un peu chère (280 cordobas au total).

Le Olas est habituellement fermé le mardi.

Centre communautaire

Travail au centre communautaire d'El Transito

Le centre communautaire est situé à l’entrée du village, il est facilement identifiable, car c’est indiqué El Transito et The Net en immenses lettres dessus.

À l’intérieur, on peut se connecter à internet pour 2$US/heure (c’est plutôt cher, mais c’est hyper rapide et bien pratique, si tu ne veux pas manger, car les seuls autres endroits où se connecter nécessitent de consommer).

Il est également possible d’y manger grâce au café Caracola. J’y ai commandé un smoothie (85 cordobas), qui était délicieux! Il y a également d’autres boissons, des snacks, des déjeuners et des dîners.

Quelques conseils en vrac

El Transito

Pour profiter des restos (et des petits commerces locaux), je te conseille d’apporter le plus de petits billets de banque ($US) possible. J’ai eu de la difficulté à passer mes 20$, car personne n’a de change! Les cartes de crédit ne sont acceptées nulle part et il n’y a pas d’ATM.

Lorsque tu paieras en $US, on te remettra des cordobas si on te doit du change. C’est pratique d’avoir les deux.

Les prix sont parfois indiqués en $US, parfois en cordobas, bref, tu devras travailler tes skills mathématiques! Au moment de ma visite, le taux de change était de 1$US pour 33 ou 34 cordobas. Les commerçants sont hyper honnêtes, certains sortiront même leur calculatrice pour prouver qu’ils te donnent le bon change. 

Le pourboire peut faire une grosse différence pour eux, n’hésite pas à en laisser, même quand il n’y a pas de jarre à cet effet. 

La majorité des commerçants ne parlent ni anglais ni français. Télécharge Google Translate sur ton téléphone et pratique ton espagnol!

Envie d’en savoir plus sur mon expérience de bénévole au Free Spirit? J’ai écrit ce billet!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : El Transito Nicaragua

As-tu déjà visité El Transito, au Nicaragua? Dis-le-moi dans les commentaires!

Joins-toi à plus de 3000 abonnées à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour voyager peu importe ton budget