Bon, je dois commencer ce billet en disant que… je n’ai pas vraiment aimé Granada.

Je ne sais pas si mes attentes étaient trop élevées ou si cette ville n’était pas pour moi, mais disons que ma courte escapade m’a seulement donné envie de retourner à El Transito, où je séjourne pour l’hiver, le plus rapidement possible.

J’ai tout de même découvert quelques chouettes adresses que je partage ici.

Quoi faire à Granada?

Rue colorée de Granada

Rue colorée de Granada

Rue colorée de Granada

Au risque de me faire lancer des roches, j’ai été déçue par la ville de Granada. Je comprends maintenant pourquoi tous les articles consultés sur quoi faire en ville suggéraient de… sortir de la ville.

Mes attentes envers la beauté des lieux étaient très élevées et finalement, j’ai trouvé que toutes les rues se ressemblaient. Tu en as vu une, tu les as toutes vues.

L’odeur d’urine, les foules et la chaleur suffocante n’ont pas aidé mon appréciation.

Marché rempli de gens

Peut-être que si j’avais fait un tour guidé à pied, mon expérience aurait été différente, mais après environ 2h à sillonner les rues et à me faire dire « sexy chica » toutes les minutes et demie, j’étais prête à retourner profiter de la piscine de mon hôtel.

J’ai apprécié la vue de la tour des cloches de l’église La Merced (35 cordobas), même si le moment a été un peu ruiné par un américain qui parlait sans cesse de Satanisme.

Iglesia La Merced

Iglesia La Merced

Vue du volcan Mombacho de l'Iglesia La Merced

Vue du sommet de la Iglesia La Merced

Moi au sommet de la Iglesia La Merced

Pour une raison que j’ignore, je n’ai jamais réussi à trouver cette église sur Google Maps. Elle est située au coin des rues Real Xavelta et 14 de Septiembre.

Si j’ai bien compris, il est possible de monter pour profiter de la vue entre 9h et midi, puis de 14h à 17h tous les jours.

La seule activité que j’ai vraiment, mais vraiment aimée a été le tour de bateau dans Las Isletas.

J’ai réservé l’activité directement auprès de mon hôtel et le tarif que j’ai payé (30$USD) était plutôt cher, puisqu’il incluait le taxi jusqu’au port et… le bateau privé!

Bateau dans Las Isletas de Granada

Vue d'une Isleta de Granada

Isletas de Granada, Nicaragua

Normalement, le prix par personne est plus bas, mais il y a aussi un nombre minimum de participants. Vu mon temps limité, j’ai accepté ce prix qui restait pas si mal pour un tour privé d’environ une heure.

J’ai adoré mon guide, Elio, de Vladmir Kayak and Boats.

À vrai dire, je retournerais à Granada juste pour faire un tour plus long permettant de faire des arrêts dans les restos-îles de Las Isletas.

J’ai vu sur leur Instagram qu’ils organisaient des sorties au coucher de soleil avec cocktail… le rêve! 

Je recommande cette activité sans faute. 

Où dormir à Granada

Piscine de l'hôtel Con Corazon

Chambre de l'hôtel Con Corazon

Le matin même de mon départ, je ne savais pas où je passerais la nuit.

Si j’ai été au départ tentée de réserver à l‘auberge Oasis*, où tous les voyageurs rencontrés semblent aller, mon plan a vite changé lorsque j’ai découvert l’existence de Hotel Con Corazón*.

Lorsque j’ai vu le nom et le logo de l’établissement, j’ai d’abord pensé qu’il s’agissait d’un lieu romantique pour couples – loin de ce que je voulais pour passer le weekend de la Saint-Valentin en solo!

Finalement, l’hôtel avec coeur porte son nom, car il redonne 100% de ses profits à la communauté.

Même s’il était un peu plus cher que mon premier choix, ce fait m’a rapidement convaincue. Et finalement, quelle bonne idée! Le calme et la beauté des lieux étaient exactement ce dont j’avais besoin.

J’ai payé ma chambre standard 72$US pour deux nuits (salle de bain privée, ventilateur, pas de déjeuner). C’est un peu moins que le prix annoncé sur booking.com (où j’ai réservé), car j’ai payé en argent comptant.

J’ai adoré cet hôtel, sa piscine et le personnel très gentil et serviable. 

Il y avait dans ma chambre un document faisant la promotion de toutes les excursions offertes, dont quelques unes permettant de visiter des personnes qui bénéficient des programmes de l’hôtel.

Les prix sont touristiques, mais raisonnables. La plupart requièrent un minimum de deux participants.

Où manger à Granada

Rue colorée de Granada

Close-up couleur des maisons de Granada

Si je suis habituellement fan de la nourriture de rue mangée sur le pouce en voyage, la chaleur accablante, le catcalling et la vente incessante de Granada m’ont donné envie de plutôt m’attabler à des restaurants de touristes.

Lors de mon premier souper, j’ai fait l’erreur de m’assoir sur une terrasse de la Calle Caldeza. Il n’est pas passé deux minutes sans qu’on essaie de me vendre quelque chose ou qu’un musicien me propose une chanson.

Je dois cependant mentionner que toutes ces personnes étaient polies, pas insistantes et acceptaient mes « non » avec le sourire.

Quand j’ai été incapable de terminer mon repas, une femme m’a approchée pour me demander mes restants, que je lui ai donnés avec plaisir.

La malnutrition est malheureusement très répandue au Nicaragua, donc offrir ses restants plutôt que les jeter est la moindre des choses.

Un long préambule pour finalement arriver à… trois adresses que j’ai appréciées à Granada, même si elles ne sont pas très typiques et que les prix soient touristiques.

Garden Café

Déjeuner au Garden Café, Granada

Le Garden Café se trouve sur toutes les listes de restaurants à visiter à Granada pour la beauté des lieux et pour la fraicheur des ingrédients.

Je crois qu’on n’en parle pas assez, mais la mission des lieux est aussi très noble, le restaurant offrant des conditions d’embauche qui semblent très généreuses pour le pays.

Tant qu’à aller dans un restaurant de gringos, j’ai commandé l’ultime déjeuner de touriste : avocado toast, smoothie et café.

Tout était absolument délicieux.

Il y a quelques petites boutiques attachées au resto, mais je n’y ai rien acheté, car les prix étaient hors de mon budget.

Pita Pita

Beet carpaccio et feta au Pita Pita

Situé juste en face du Garden Café, le Pita Pita est un restaurant méditerranéen tenu par un expat d’Israël.

Le menu était tellement long que j’avais peur que la qualité de la nourriture en souffre, mais finalement, j’ai été plus que satisfaite de mon fried cauliflower, beet carpaccio et extra feta (enfin du bon fromage, ça a tellement fait du bien!).

Bien que j’aie commandé deux entrées et que je n’avais pas dîné ce jour-là, j’ai eu de la difficulté à terminer mon assiette. Je l’ai uniquement fait parce que c’était trop bon et que j’étais trop contente de manger des légumes.

J’ai aussi commandé un mojito au melon d’eau très satisfaisant, mais un peu trop sucré à mon goût.

Fait plutôt cocasse : alors que je viens de commander, je vois une fille qui me semble familière au loin… je m’approche, et il s’agit de Nina, une Allemande rencontrée 12 jours plus tôt dans l’autobus menant de Liberia au Costa Rica à la frontière du Nicaragua.

J’ai passé les douanes avant elle et je me suis fait offrir un lift qui ne pouvait attendre, donc j’ai dû partir sans lui dire au revoir. Elle allait à San Juan del Sur et moi à El Transito, donc je ne croyais pas la revoir… mais non, nous nous sommes retrouvées dans le même resto touristique de Granada, le même soir, à la même heure. Petit monde!

Verde

Café et smoothie au café Verde

Petit café découvert par hasard en marchant, le Verde était exactement ce dont j’avais besoin pour quitter Granada avec une impression positive.

Le minuscule café très Instagram-friendly jouait de la musique jazz des plus relaxantes lorsque j’y suis allée.

J’y ai commandé un smoothie et un café en regardant le toit de la cathédrale au loin.

Un parfait moment de paix.

Combien de temps séjourner à Granada?

Cathédrale de Granada, Nicaragua

Volcan Mombacho

Volcan Mombacho

Selon moi, les 24h que j’ai passé sur place ont été plus que suffisantes.

Cependant, Granada est le point de départ de nombreuses activités touristiques comme la visite de Masaya et du Laguna de Apoyo, donc il pourrait être intéressant d’y passer plus de temps pour utiliser la ville comme camp de base.

Pour visiter la ville, je crois qu’une demi-journée (idéalement avec un guide) est parfaite, et l’après-midi peut être passé à faire un tour de bateau à Las Isletas.

Comment se rendre à Granada?

Old Railway Station

Pour me rendre à Granada, j’ai partagé un taxi de El Transito (environ 2h30) avec des gens rencontrés au Free Spirit, qui m’a coûté 24$US (nous étions cinq à bord, donc un montant total de 120$US).

Je suis partie avec le microautobus de Granada à Managua, un trajet d’environ 1h qui a coûté 33 cordobas (un peu moins d’un dollar américain). 

L’arrêt d’autobus de Granada est situé à proximité du Parque Central et celui de Managua est à l’UCA (prononcé ouka). 

Comme dans tous les transports publics du Nicaragua, le paiement de l’autobus se fait à bord, une fois le trajet entamé. La personne responsable a du change, donc le montant exact n’est pas nécessaire.

Granada m’a un peu fait penser à La Havane à Cuba. Si tu veux en savoir plus sur cette ville, consulte ce billet!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : Granada Nicaragua

As-tu déjà visité Granada au Nicaragua? Quelles adresses as-tu préférées? Partage-les dans les commentaires!


Ce billet contient des liens affiliés (identifiés par un astérisque*), ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.