Quand j’étais ado, je disais à qui voulait bien l’entendre que jamais, au grand jamais, je n’aurais de terrain. 

Passer mes weekends à tondre du gazon et à gérer des problèmes de piscine, non merci!

Mais plus je vieillis, plus j’aime le jardinage. Je trouve ça méditatif de jouer dans la terre et j’adore voir pousser les semences que j’ai plantées.

J’ai un petit (grand) faible pour les plantes comestibles, des fines herbes aux légumes. C’est encore plus satisfaisant de pouvoir manger le fruit (!) de ses efforts!

Il faut croire qu’on change avec les années, car je rêve maintenant d’une terrasse ou d’un terrain (mais sans gazon!) pour faire pousser le plus de choses possible.

D’ici à ce que ça devienne une réalité, j’ai transformé mon balcon de béton en un petit oasis que j’ai nommé ma jungle urbaine. Voici comment.

Qu’est-ce que j’ai planté sur mon balcon?

Photo panoramique de mon balcon

Vue panoramique (et donc grandement contorsionnée) de mon balcon

Fines herbes et quelques légumes

Je me demandais comment structurer ce billet pour qu’il ait du sens. J’ai décidé de commencer en listant tout ce que j’ai planté dans mon jardin de balcon cette année, puis faire une liste de tout mon ameublement, avant de donner quelques astuces pour meubler un espace extérieur à petit prix.

Voici donc ce que j’ai planté :

  • Tomates Orange Hat, Tiny Tim et Red Pearl (à partir de semences) et Plumbrella (plant acheté)
  • Trois sortes de kale (plants achetés)
  • Épinards Viroflay et Giant Winter (à partir de semences) et épinards de Malabar (plant acheté)
  • Laitue romaine et pommée (à partir de semences)
  • Radis mélangés (à partir de semences)
  • Roquette (à partir de semences)
  • Basilic commun et basilic Genovese (à partir de semences)
  • Ciboulette (à partir de semences)
  • Aneth (à partir de semences)
  • Romarin (plant acheté)
  • Sauge (plant acheté)
  • Coriandre mexicaine (plant acheté)
  • Mâche (plant acheté)
  • Menthe (plant acheté)

La majorité des plants que j’ai achetés viennent de La brouette maraîchère et mes semences, des Jardins de l’écoumène.

J’ai choisi l’emplacement de mes plantations en fonction du soleil, le petit meuble où se trouvent la menthe et la mâche n’a que deux heures d’ensoleillement par jour et ces plantes sont les plus tolérantes à l’ombre.

Cependant, ce que j’aime d’un jardin en pots est la possibilité de bouger mes plants au besoin ou temporairement, en cours de saison. 

J’ai planté trois types d’épinards dans le même pot. Puisque je commençais les Viroflay et Giant Winter à partir de semences, j’ai simplement testé lesquelles je préférais. Puisque cette plante n’aime pas l’été, j’ai aussi planté des épinards de Malabar qui prendront le dessus d’ici quelques jours, jusqu’à l’automne, quand je planterai de nouvelles semences.

Comment j’ai aménagé ma jungle urbaine

Je savais que mon balcon était chargé, mais je n’avais pas réalisé à quel point il était chargé jusqu’à ce que je décide de lister tout ce que j’y avais installé!

Je sépare donc mon aménagement en deux sections : ce qui est directement lié à mon potager et les meubles.

J’inclus des liens vers tous les produits que j’ai réussi à retracer.

Ameublement de potager urbain

  • Jardinière de plancher Grapevine avec fonction d’autoarrosage
  • Jardinière rectangulaire en ciment (?) trouvée aux poubelles et peinte 
  • Jardinière carrée et haute, trouvée aux poubelles, avec un treillis fait à la main avec quelques bouts de bambou
  • Deux poubelles de plastique Ikea trouvées aux poubelles
  • Grande jardinière en plastique avec un support en coin
  • Stand à plantes à trois étages (le modèle que j’ai acheté est en rupture de stock, mais j’inclus le lien au cas où il redeviendrait disponible*)
  • Pot à fleurs en métal trouvé aux poubelles et peint jaune
  • 10 pots en terracotta et leur soucoupe (la majorité des pots viennent du Dollarama, les soucoupes viennent de L’Orbite)
  • Pot en plastique blanc* (je le trouve magnifique, mais en toute honnêteté, je l’ai seulement acheté parce que je ne trouvais pas de pot en terracotta nulle part et mon origan avait besoin d’être transplanté immédiatement)
  • Un petit pot en terracotta blanc (acheté au Dollarama)
  • Une jardinière de balcon en plastique, achetée il y a plusieurs années
  • Arrosoir en pluie (Dollarama)
  • Arrosoir vintage (Kijiji)
  • Treillis de métal (trouvé aux poubelles)

Pour chaque pot et jardinière, je me suis premièrement assurée qu’ils avaient un trou de drainage. Si ce n’était pas le cas, j’en ai fait un. Ensuite, j’ai installé une toile géotextile, de la roche, une nouvelle rangée de toile géotextile et j’ai rempli de terre. 

J’ai terminé avec du fumier de ver de terre (vermicompost) et j’utilise au besoin de l’engrais biologique Promix*.

Balcon avec trois chaises

Aménagement général

  • BBQ portatif à un brûleur Cuisinart*
  • Table bistro
  • Deux chaises d’extérieur
  • Chaise Adirondack de plastique
  • Petit meuble de métal et genre de… granit? (que j’ai trouvé aux poubelles)
  • Table à café (?) en plastique trouvée aux poubelles, peinte jaune
  • Parasol
  • Crochet de berger
  • Lumières d’extérieur

J’ai aussi quelques petites décorations qui viennent toutes du Dollarama.

Comment meubler un petit espace extérieur à petit prix

Mon jardin de balcon

À quoi ressemblait mon balcon en 2014… ça a évolué pas mal! Le pot de métal s’est décomposé, j’ai donné le gros pot rond à ma mère et j’utilise toujours la chaise Adirondack, la jardinière et même les bambous!

Mon balcon, chase Adirondak et fines herbes

Mon jardin l’été dernier… déjà beaucoup a changé!

Comme tu peux l’imaginer, je n’ai pas aménagé mon balcon du jour au lendemain.

Je suis très fan de vivre dans un espace avant de l’aménager pour trouver la façon optimale d’organiser les choses selon tes besoins. Il y a sûrement plusieurs personnes qui trouveraient qu’il y a trop de choses sur mon balcon, mais moi, ça me convient parfaitement.

Quand je suis déménagée ici, j’ai commencé par acheter ma petite jardinière et un kit bistro, je crois qu’il vient du Canadian Tire et j’ai dû payer maximum une centaine de dollars (en spécial). 

Le kit bistro n’était vraiment pas de grande qualité, j’ai dû remplacer les chaises rouillées et brisées il y a quelques années. J’ai alors trouvé mes chaises d’extérieur que j’adore et il me semble bien ne pas avoir payé plus de 50$ l’unité, ce qui n’est vraiment pas mal. Dans le but de libérer de l’espace, quand elles ne sont pas utilisées, je les empile.

De plus, la table était rendue pas mal rouillée, je l’ai donc peinte cette année.

Ensuite, il y a mon BBQ. C’est un BBQ portatif Cuisinart. De mémoire, il a coûté environ 200$. Il fonctionne avec des petites bonbonnes de gaz vertes, ce qui est pratique côté espace et me facilite la vie pour les remplacer, puisque je n’ai pas de voiture.

La housse* est d’une laideur extrême, mais ce n’est pas simple d’en trouver une pour un BBQ portatif, alors je la garde, même si elle est complètement délavée par le soleil.

Espace BBQ sur mon balcon

Vue du balcon de la chaise Adirondak

Vue de ma chaise Adirondack

Je rêvais d’une chaise Adirondack et j’en ai acheté une en plastique (pour une vingtaine de dollars) sans vraiment me demander si elle rentrerait dans l’espace 🙃

Finalement, c’est l’endroit où je passe le plus de temps. À date, elle fait en masse la job, même si elle n’a certainement pas le même impact qu’une chaise en bois. 

Tout le reste de l’ameublement est lié à mon potager urbain et la majorité des articles viennent du Dollarama ou des poubelles.

Comment utiliser pleinement chaque espace

Table de balcon et quelques légumes et fines herbes

Je n’ai pas les dimensions exactes de mon balcon, j’aurais tendance à dire 4 pieds par 12 pieds environ. Et comme tu peux le constater sur les photos, il est très rempli.

Malgré cela, une ou deux personnes peuvent y être assises confortablement, ou une personne assise et une qui travaille au BBQ ou qui arrose les plantes. 

J’adoooooore partager des photos de ma jungle urbaine et chaque fois que je publie au sujet de celle-ci, on me dit de bouger mes plantes à tel ou tel endroit, mais je l’ai aménagée comme je l’ai fait afin de maximiser le soleil pour les légumes qui en ont le plus besoin et pouvoir planter le plus de choses possibles tout en respectant les règlements de mon bâtiment, qui disent que je ne peux pas installer de boites à fleurs à l’extérieur de mon balcon. 

Aussi, selon ce que je fais, je dois déplacer des choses, par exemple la menthe quand je cuisine au BBQ.

Je ne peux même pas dire combien de fois j’ai essayé diverses configurations! Des fois, car je trouvais un meuble qui me semblait parfait pour l’espace, donc je testais s’il irait mieux à un endroit X ou Y, d’autres fois, juste pour voir si un peu de changement pourrait faire du bien. 

Bref, commence par une table, une chaise, un hamac, peu importe, puis fais des achats graduellement pour trouver l’aménagement parfait pour ton petit espace.

Espace derrière chaise pour planter laitue et radis

Radis et laitues (et plant de tomate encore bébé) dans des poubelles du Ikea, derrière ma chaise Adirondack

Sans prendre de risque et sans tests, je n’aurais jamais pensé utiliser deux poubelles trouvées aux poubelles pour planter des légumes derrière ma chaise Adirondack.

Finalement, puisque je ne peux pas accoter la chaise au fond du balcon en raison des rebords de rambardes, j’avais exactement cet espace de libre, alors j’en ai profité!

« Hacks » d’ameublement à petit prix

Parasol ouvert sur balcon

J’ai aussi fait deux « hacks » (détourner un objet de son utilisation initiale) pour m’éviter de grosses dépenses et les deux ont été rendues possibles grâce à des… tie wraps!

Puisque les parasols à balcon coûtent souvent une petite fortune, j’ai acheté un petit parasol de plage à moins d’une vingtaine de dollars. Puisque celui-ci n’a pas de pied, j’ai simplement utilisé des tie wraps bien serrés pour l’attacher à la rambarde de mon balcon. Ça me permet aussi de sauver de l’espace!

Mon parasol n’étant pas de la plus grande qualité, je rentre la partie du haut quand je ne l’utilise pas, car les moustiques ont abimé une partie de la toile. 

J’ai aussi installé un crochet de berger à ma rambarde afin d’y installer mes lumières en triangle. Je dois avouer que je suis un peu déçue du look, je croyais que je pourrais monter le crochet plus haut, mais je n’y suis pas arrivée. Pour qu’il tienne en place malgré le métal lisse et mince, j’ai installé un tie wrap sous le pied en L.

Finalement, comme mentionné plus haut, plusieurs de mes meubles viennent des poubelles et ont simplement été repeints pour leur donner une nouvelle vie à petit prix.

Un projet très facile (quoiqu’il nécessite un lieu très bien aéré) grâce à la peinture en aérosol!

Jardinière trouvée aux poubelles transformée

Table trouvée aux poubelles transformée

Tu te demandes quoi planter dans ton potager estival? Voici plusieurs astuces pour t’aider à faire les meilleurs choix!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : balcon vert

As-tu transformé ton balcon en espace vert? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet contient des liens affiliés (identifiés par un astérisque*), ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.