« Winnipeg? Really?! Pourquoi? »

Ça a été la réaction de pas mal tout le monde à qui j’ai annoncé que je partais quelques jours à Winnipeg, en plein milieu de l’hiver. Quelques personnes étaient curieuses, d’autres, surprises, et quelques-unes m’ont dit que j’avais du travail à faire pour les convaincre de visiter la capitale manitobaine.

Pourtant, visiter Winnipeg fait du sens. Le prix du billet d’avion est similaire au prix pour se rendre dans plusieurs villes américaines, on s’y rend en quelques heures, et surtout, on évite le taux de change désavantageux et le climat politique américain qui refroidi plusieurs.

Au cours des dernières années, Winnipeg a été complètement transformée. De ville assez plate et beige, elle est devenue hip et cool – ah et on y parle couramment le français!

Dans le fond, pourquoi pas Winnipeg? Voici 7 raisons de considérer la ville pour ton prochain voyage à petit budget.

Moi à la cathédrale de Saint-Boniface

Devant la cathédrale de Saint-Boniface dans le quartier francophone

Pour la facilité de s’y rendre

Winnipeg, c’est une destination parfaite pour un 4-5 jours d’escapade, sans se casser la tête.

Le vol Montréal-Winnipeg dure moins de 3h et devrait coûter moins de 500$ pour l’aller-retour, même moins si tu tombes sur une vente. WestJet et Air Canada font la liaison.

À Winnipeg, prendre un taxi de l’aéroport vers le centre-ville coûte moins de 15$, incluant le pourboire. Sinon, il y a également un autobus qui fait le trajet régulièrement, ce qui te coûtera un gros 2,70$.

Sur place, j’ai découvert la chaîne ALT par Le Germain, ironiquement, une chaîne d’hôtels québécoise, mais que je n’avais jamais testé. Je suis tombée sous le charme! Tout ce qu’il manquait pour que cet hôtel soit parfait à mes yeux est un petit frigo. Ici, on offre du luxe à prix abordable. L’hôtel est encore tout neuf et le lit ne pourrait être plus confortable. Et si tu es chanceuse, tu auras, comme moi, toute une vue!

Vue de l'hôtel Alt à Winnipeg

Chambre de l'hôtel Alt à Winnipeg

Chambre de l'hôtel Alt à Winnipeg

Les chambres sont équipées d’un tapis de yoga et de vidéos d’étirements et exercices

Chambre de l'hôtel Alt à Winnipeg

La devise de l’hôtel est « Alt, c’est comme un hôtel cher, mais en moins cher. »

Les chambres commencent à 149$ (incluant le WiFi, le déjeuner et l’accès au gym) et les prix ne sont pas modulés lors d’événements ou de grande affluence, ce que j’adore!

Les secrets de la ville

As-tu lu The Da Vinci Code? Tout le monde a lu ce livre. Si tu es comme moi, tu es complètement tombée dans le panneau, puis tu as été un peu déçue d’apprendre que, finalement, c’était entièrement de la fiction.

Eh bien, tu vas C-A-P-O-T-E-R en faisant la visite Hermetic Code du Manitoba Legislative Building. Parce que le parlement manitobain (oui, le parlement) est un joyau rempli de secrets. C’est complètement fou de penser que l’architecte a créé un bâtiment plein de codes dans le but de rendre les politiciens plus honnêtes et vrais… et que finalement, le projet a été victime de la corruption. Je te laisse la surprise au sujet de ces ~signes et codes secrets~!

Manitoba Legislative Building

À l'intérieur du Manitoba Legislative Building

Les secrets ne sont pas si cachés que ça…. (Photo : Tourism Winnipeg)

La visite coûte 36$ par personne (ou 45$ incluant le livre, que je recommande!) et dure 1h45. Les visites sont offertes entre le 12 avril et le 25 octobre.

De plus, savais-tu que l’homme qui a servi d’inspiration pour James Bond est originaire de Winnipeg?! En effet, William Stephenson est l’espion canadien (!) qui a grandement inspiré Ian Fleming, l’auteur des romans James Bond. Il est tellement célèbre qu’il y a une statue à son effigie dans les bureaux de la CIA! Un livre a été écrit à propos de sa vie, A Man Called Intrepid, que je me promets de lire très bientôt.

Le côté « champ gauche »

Si les histoires précédentes n’étaient pas assez pour satisfaire ta curiosité, il y a plein d’autres trucs étranges, champ gauche ou quirky à Winnipeg.

Quelques exemples :

Un restaurant super chic et exclusif où le chef change tous les soirs, dans un genre d’igloo de plastique, créé sur la rivière Assiniboine gelée, tous les hivers (RAW:almond). Un hôtel hanté par une femme en robe de soirée (Fort Garry Hotel). Une tour géante d’escalade sur glace, près du centre-ville (Club d’escalade de Saint-Boniface). Le plus grand skatepark dans un complexe urbain (The Forks). La possibilité de se faire prendre en photo avec un vrai lingot d’or de 10 kilos, qui vaut environ un demi-million de dollars (Royal Canadian Mint). Ils ont même inventé un jeu qui s’appelle le crokicurl (un hybride entre le curling et le crokinole)!

RAW:Almond

RAW:almond, un repas plus que décadent

Crokicurl

Crokicurl

Il y a aussi une intersection (supposément la plus venteuse au pays) où les piétons ne sont pas admis.

ET LES ROMANS HARLEQUIN VIENNENT DE WINNIPEG. Et Winnie the Pooh existe grâce à un Winnipégeois. WINNIE! Come on, c’est malade.

Le musée canadien pour les droits de la personne

Ce musée… À la base, je ne suis pas une fille de musée. Et je ne peux pas dire que j’ai apprécié ma visite, parce que j’ai braillé en tabarouette, et que brailler, ce n’est pas mon activité préférée.

Mais la visite de ce musée devrait être obligatoire pour tous.

Musée canadien des droits de la personne

Affiche au Musée canadien des droits de la personne

Surtout en ce moment, alors que l’on voit tout ce qui arrive aux réfugiés de pays musulmans et la façon dont les gens qui pratiquent cette religion sont traités un peu partout, il est plus nécessaire que jamais de voir et comprendre les patterns de persécution qui existent depuis toujours.

J’ai trouvé ça très difficile, comme visite. Mais le musée est aménagé de façon à terminer par une dose d’espoir, et la vue depuis l’observatoire est magnifique.

Musée canadien des droits de la personne

Site web (18$ par adulte / tarifs pour jeunes, étudiants, ainés et familles)

Psst! L’entrée est gratuite le premier mercredi de chaque mois de 17h à 21h.

L’effet grande ville, petite ville

Je préfère Hobart, capitale de la Tasmanie et ville souvent ignorée par les voyageurs, à Sydney ou Melbourne. Je préfère Boston à New York. J’aime ces grandes villes qui ne sont pas trop grandes. 

Et Winnipeg, c’est un peu ça.

Pour se déplacer entre le centre-ville, The Exchange (un quartier à visiter absolument) et The Forks (le lieu à ne pas manquer à Winnipeg), il est possible d’utiliser ses deux jambes ou les trois trajets d’autobus gratuit Downtown Spirit.

L’été, il y a aussi un autobus pour touristes, la Winnipeg Trolley Company, pour aider à s’orienter, car les rues ne sont pas perpendiculaires!

Pour se rendre dans certains attraits, comme le magnifique parc Assiniboine où se trouve le zoo, incluant Journey to Churchill (19,75$ par adulte / tarifs pour enfants, jeunes et ainés) ou encore l’immense parc et centre d’interprétation FortWhyte Alive (8$ par adulte / tarifs pour enfants, jeunes et ainés), il est mieux de louer une voiture. Mais tu n’en as pas besoin pour la durée complète de ton séjour!

Zoo Assiniboine

Journey to Churchill

Les animaux du zoo ont été sauvés (rescue animals)

La gastronomie

Il se passe quelque chose à Winnipeg présentement. Il faut savoir que jusqu’à très récemment, certaines lois empêchaient (ou rendaient très difficile) l’ouverture de certains types de restos et bars et affectaient donc négativement la scène gastronomique locale.

Depuis que Peg Beer Co et The Common ont ouvert leurs portes, l’an dernier, les choses se passent et il devrait y avoir encore plus d’endroits du genre au cours des prochains mois.

Peg Beer Co.

Peg Beer Co.

The Common à The Forks

The Common

The Common à The Forks

J’ai faiiiim! haha (Photo : Tourism Winnipeg)

Repas au The Common

L’avantage d’être un gros groupe : tout commander, tout goûter!

The Common, c’est un bar à vin et bières en plein milieu d’une foire gourmande, à The Forks. On s’installe sur l’une des grandes tables, on commande une palette de dégustation, puis on va chercher de quoi grignoter chez Fergies Fish & Chips (brochet local), Babas Tall Grass Pantry (pierogies), Fusian Sushi (sushis) ou KYU Grill (sandwichs « Heroshima »).

Ah et il faut absolument déjeuner chez Clementine, dans The Exchange. Les oeufs bénédictines au bacon sont out of this world (11$).

Brunch au Clementine

Avec un à côté de patates (5$)

Côté sucreries, il faut absolument visiter Cake-ology et Bronuts.

Beigne du Bronuts

Beigne de la semaine de Bronuts (Nutella & bananes, 3,25$)

Et ça, c’est sans compter les endroits qu’on m’a recommandé, mais que je n’ai pas eu le temps d’essayer : deer + almondSegovia Tapas Bar, Feast & Parlour Coffee, entre autres.

Le shopping

J’aime tellement me promener dans les boutiques en voyage! La plupart du temps, je ne fais que du lèche-vitrine, budget oblige (et dans le cas de Winnipeg, carry-on seulement oblige encore plus!), mais je trouve ça tellement agréable de voir ce que font les artisans locaux.

Quartier The Exchange

The Exchange

Et à Winnipeg, j’ai été servie, surtout dans le quartier The Exchange, qui est en plus tellement beau. Quelques adresses qui m’ont particulièrement plu : Tiny Feast, Tara Davis (j’ai adoré les oeuvres de Kristen Aleida, une artiste locale) et Dconstruct.

Ce billet est incomplet (malgré ses 1600 mots!), car il y a beaucoup d’autres choses à voir à Winnipeg. Lors de mon premier voyage, j’ai eu un aperçu de tous ces endroits qui rendent cette ville spéciale et ça m’a tellement donné envie d’y retourner, pour découvrir tous les petits secrets dont on m’a parlé et que je n’ai pas eu le temps de voir : 4 jours, ça va beaucoup trop vite!

Psst! Plusieurs des photos de ce billet sont tirées de mon Instagram : me suis-tu?

Découvre plusieurs autres destinations à visiter l’hiver juste ici!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : quoi faire à winnipeg

Aimerais-tu visiter Winnipeg? Dis-le-moi dans les commentaires!

J’ai été reçue en voyage de presse par Tourism Winnipeg et Travel Manitoba.


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.



Ce billet contient des liens affiliés, ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.


Joins-toi à plus de 3000 abonnées à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour voyager peu importe ton budget