Je ne sais pas trop pourquoi je suis tombée amoureuse de Hobart.

J’ai visité la ville pour la première fois en juin 2010, c’était presque la fin de mon escapade de deux mois en Australie, mon premier gros voyage, ma première fois dans ce pays qui est devenu mon chouchou. Ah, et c’était le beau milieu de l’hiver.

J’avais réservé une excursion avec Under Down Under Tours, qui me permettrait de visiter presque toute la Tasmanie en 5 ou 6 jours (j’oublie). Je suis arrivée la veille de mon départ et j’ai instantanément eu un bon feeling. Ayant uniquement 24h devant moi, je n’ai pas pu tout visiter, mais je savais qu’il y avait quelque chose de spécial ici.

Aéroport de Hobart

Golden Hour à Hobart

Moi au mont Wellington

Le voyage avec cette compagnie aurait été parfait si ce n’était du guide. Les endroits visités m’ont tout simplement coupé le souffle. Il y a quelque chose de spécial en Tasmanie qu’on ne peut retrouver ailleurs en Australie. Une nature tellement vraie, tellement pure, tellement unique. Le guide était probablement le pire guide du monde, mais bon. Ça arrive.

De retour à Hobart, je devais me rendre à Melbourne pour y passer une semaine avant de retourner à Sydney pour prendre mon vol vers Montréal. Par chance (ou parce que la vie est juste bien faite), j’avais choisi d’attendre à la dernière minute pour réserver mon vol. J’ai donc décidé de remettre ma visite de Melbourne à une autre fois. De toute façon, une semaine aurait été trop courte pour découvrir la ville.

J’ai donc pu rester à Hobart quelques jours supplémentaires. Et je suis tombée en amour. Solide.

Hobart vue de l'eau

Salamanca à Hobary

Quoi faire à Hobart

Lors de ce premier séjour, je n’ai pas fait grand-chose, honnêtement. Plusieurs personnes rencontrées remarquent justement le manque d’attraits touristiques de la ville.

En moins de trois jours, on a pas mal tout vu (une demi-journée pour la descente du mont Wellington, une demi-journée au MONA, une demi-journée à la Cascade Brewery, quelques heures à Salamanca… c’est pas mal tout. En gros, une journée de marche et on a fait le tour).

Mt Wellington, Hobart

Vue du mont Wellington

C’est l’ambiance de Hobart qui rend la ville spéciale. 

Lors de mon séjour de 2013, Hobart venait d’être nommée l’une des villes à visiter absolument cette année. En grande partie en raison de l’ouverture récente du MONA, le Museum of Old and New Art et aussi le musée le plus fucked up de l’histoire de l’art. Mais aussi pour tout ce qui est si difficile à expliquer.

Sur le ferry vers MONA

À faire une fois dans sa vie : le Posh Pit du MONA ferry!

Coucher de soleil au bord de l'eau

Cascade Brewery


Si l’Australie t’intéresse, visite AustralieQC.ca, mon site web entièrement dédié à mon pays coup de coeur!


Je vais essayer.

Hobart est juste assez hipster-alternative, mais pas trop. Une assez grande ville sans toutefois avoir aucune tour, ni métro. La ville est propre et belle (surtout Battery Point), mais un peu décrépie par endroits. Elle est sur le bord de l’eau, sans vraie plage et avec une température qui ne permettrait pas de se baigner la majorité de l’année, de toute façon.

Il n’y fait jamais très chaud même en été (bien, si on compare au reste de l’Australie), mais ça n’empêche pas les habitants de vivre à l’extérieur et de profiter de terrasses à longueur d’année (même l’hiver). Il y a des concerts presque tous les soirs dans différents pubs, même si presque aucun artiste « connu » n’y joue. Il y a des petits sentiers de marche où on peut croiser des wallabies, même si autrement ces sentiers sont vraiment inférieurs à ceux de Sydney.

Sinon, la nature est si proche. Une heure et tu es dans un autre monde.

Il y a des bateaux qui servent d’excellents fish and chips à même le port… même si tu risques de te faire attaquer par les mouettes si tu essaies de manger dehors. 

Surtout, les gens y sont d’une gentillesse et d’une politesse incroyable… mais dès que l’on s’éloigne du centre, il y a des rednecks, des bogans, à la tonne.

À Hobart, il y a assez de petits cafés et pubs indépendants qui servent du café tout simplement hallucinant et des repas faits uniquement de produits locaux pour manger dans un endroit différent tous les jours pendant des semaines. 

Café au Small-Fry Hobart

Small-Fry Hobart, un coup de coeur récent

Il y a bien sûr un mall extérieur où l’insigne de Target domine, mais partout ailleurs, il y a 1001 petits commerces où il fait si bien de flâner. En fait, à part sur Elizabeth Street, il n’y a pratiquement pas de chaînes, ici. 

La magie de Hobart

Vue du mont Wellington

❤️❤️❤️

Une des raisons qui rend Hobart spéciale est que la ville est magique. Oui, oui, magique. 

Chaque fois que j’y vais, des choses inexplicables se produisent.

Ceci va de verres de bulles à 16$ offerts gratuitement à un pot de truffes à 30$, lui aussi offert gratuitement, à des crèmes pour la peau normalement vendues 50$ au Canada trouvées à moins de 25$ (qui a dit que la vie coûtait cher, en Australie?). Mais ce n’est pas que monétaire.

Brooke Street Pier

Coucher de soleil au mont Wellington

Bière au Jack Greene

Ahh, le Jack Greene! ❤️

Impossible de rester seule, si on veut rencontrer des gens. Les habitants sont si sympathiques qu’ils t’inviteront à te joindre à leur table. Sans faute. (Le Jack Greene est particulièrement magique, pour ça)

Tu peux faire des choses que tu n’aurais jamais faites ailleurs, et que tout ça finisse bien. Genre, camper où c’est illégal de le faire quand tu es toujours by the book, te faire prendre et simplement te faire dire « bonne journée » (à ma défense, ce n’était pas indiqué clairement). 

Tu peux voir les plus beaux couchers de soleil, admirer les étoiles et même voir des aurores boréales. 

Tu peux n’avoir aucun plan et passer l’une des plus belles journées de ta vie. 

C’est magique. MAGIQUE.

En gros, Hobart ressemble un peu à Montréal. Un peu. Je crois que ça fait partie du charme de la place. Ça rappelle un peu la maison tout en étant différent, plus propre, plus chaud et sans sans-abris. Et un petit peu plus petit, moins business

Plus mieux. Plus toute. 

Ça s’explique mal, hein? Mais j’aime tellement cette ville. Et un jour, j’y habiterai. 

Battery Point

Idéalement ici ❤️

Pour plus d’inspiration, voici ma liste d’endroits à ne pas manquer en Tasmanie!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : Hobart

Quelle est ta ville préférée? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.


Joins-toi à plus de 3000 abonnées à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour voyager peu importe ton budget