Comment faire des ramens maison

L’hiver, j’ai parfois de la difficulté à me convaincre de sortir de la maison…

Pourtant, rien ne me fait plus plaisir qu’une bonne soupe, quand il fait froid. Surtout un ramen crémeux à souhait…

Depuis quelques années, j’ai commencé à en faire chez moi et ça me comble de bonheur.

Voici tout ce que tu dois savoir si tu veux faire de délicieux ramens maison, toi aussi.

Ingrédients nécessaires pour faire des ramens maison

Soupe ramen maison

Les ramens peuvent sembler un repas intimidant, et effectivement, faire un bouillon tonkotsu est très, très, très long, mais tu peux faire de bonnes soupes beaucoup plus simplement!

Dans le fond, un ramen ne nécessite que quelques ingrédients :

  • Du bouillon
  • Une protéine (du porc, du poulet ou du tofu, la plupart du temps)
  • Des nouilles à ramen 

C’est tout!

Il existe 1001 options de bouillons. Je donne des infos sur mes trois favorites dans ce billet (bouillon du boucher, bouillon en sachet et bouillon maison), mais tu peux même en trouver en carton en épicerie!

Tu trouveras des nouilles à ramen fraiches et sèches dans les épiceries asiatiques, ainsi que des sèches dans certaines épiceries.

Après, tu peux ajouter d’autres ingrédients selon tes préférences.

Ingrédients facultatifs :

  • Oeuf mollet 
  • Maïs
  • Nori 
  • Oignons verts
  • Graines de sésame
  • Sauce piquante
  • Épinards
  • Nouilles won ton frites
  • Fèves germées

Perso, je fais pas mal toujours mes ramens avec un oeuf, du maïs, des épinards, des graines de sésame et du nori.

Ramen « comme au resto »

Ingrédients pour soupe ramen maison

Si tu as envie de te payer la traite sans te compliquer la vie, tu peux facilement faire un ramen « comme au resto » à la maison en acheter un bouillon maison chez un boucher, comme celui surgelé de Pascal le boucher 

Au resto, l’option traditionnelle est d’inclure du flanc de porc, mais le fun est de personnaliser ton ramen selon tes goûts!

Sur la photo en haut de ce billet, mon oeuf est trop cuit (j’ai encore de la difficulté avec la cuisson de l’oeuf mollet), mais c’était quand même hyper satisfaisant.

Le plus agréable? Puisque la plupart des ingrédients sont soit congelés, soit des trucs que tu as probablement à la maison, c’est un repas rapide et facile à préparer lorsqu’il y a une bordée de neige!

Ça fait quelques années que je n’ai pas acheté ce bouillon à ramen, et écrire ce billet m’a donné envie d’en racheter…

Ramen en sachet pimpé

Trois sortes de ramens en sachet

Il y a quelques années, j’ai regardé une vidéo YouTube de Eve Martel, où elle présentait ses achats faits dans une épicerie asiatique. Elle a montré un sachet de ramens, disant qu’il avait été recommandé par son ami Jason Lee, blogueur derrière @shutupandeatmtl

Jason connait très bien la nourriture asiatique, alors je voulais essayer ces ramens, qui semblaient si loin des ramens en sachet de mon adolescence!

Depuis, j’en ai toujours chez moi! Je les achète à l’épicerie G&D, dans le quartier chinois.

Mon préféré est le rouge qui, *je crois* est tonkotsu à l’ail.

Cependant… ayoye le sel! Si je lis bien les valeurs nutritionnelles (plus ou moins traduites du japonais), chaque portion a 115% de la quantité recommandée de sel dans une journée 😮

Pour pallier ça, je fais quatre soupes avec le paquet de deux. C’est-à-dire que je fais bouillir 2x plus d’eau que la recommandation et j’y ajoute le bouillon.

Puis, je sépare la quantité en deux et je mets la moitié des nouilles dans ma soupe. Je place la moitié de bouillon au frigo pour un autre jour et je garde les nouilles au sec.

Ça fait quand même une bonne portion :

Soupe ramen maison

Ah et la meilleure partie? Le sachet de deux portions (donc quatre, dans mon cas) coûte moins de 5$!

Avec autant de sel, ça reste un repas occasionnel, on s’entend!

Livre Ramène-moi un ramen!

Ramène-moi un ramen!

Ramen au miso crémeux
Ramen au miso crémeux avec oeuf et nouilles de won ton frites

Il y a quelques mois, mon ami Hubert Cormier a sorti un nouveau livre traitant uniquement de ramens : Ramène-moi un ramen!

Il donne des idées de soupes, oui, mais il propose aussi tout plein de façons originales de manger les nouilles à ramen. Il utilise autant les classiques en sachet que les plus ~fancy~, comme celles que je mentionne dans le billet.

La première chose que j’ai remarquée, c’est à quel point le livre est MAGNIFIQUE! Les livres d’Hubert sont toujours beaux, mais vraiment, avec celui-là, il s’est surpassé!

Pour l’instant, je n’ai testé qu’une seule recette, qui a été un succès, le bouillon à ramen miso crémeux. J’ai été surprise de constater à quel point c’était facile et rapide à faire! 

Puisque faire un bouillon tonkotsu est tout un processus (que j’aimerais quand même essayer un jour, il y a une recette dans le livre), je pourrai maintenant faire ce bouillon quand j’ai une rage de ramen maison! Très hâte de tester plus de recettes!

Si tu cherches plutôt les meilleurs restaurants de ramens à Montréal, tu trouveras mes suggestions ici!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : ramens maison

Partages-tu ma passion des ramens? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet contient des liens affiliés (identifiés par un astérisque*), ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.