Je t’ai déjà parlé de mon amour des ramens? J’adore la soupe ramen.

L’hiver, il y a peu de choses que je trouve plus réconfortantes. La richesse du bouillon ramen est totalement différente de toute autre soupe. C’est comme un gros câlin lors d’une journée grise et froide.

C’est d’ailleurs souvent ce que je commande, en voyage, quand j’ai besoin d’une bonne dose de réconfort :

ramen New York Menkui Tei

Ramen Shio du Menkui Tei à New York, commandé après une journée à explorer alors qu’il faisait BEAUCOUP trop froid dehors.

Je te présente quelques adresses testées et approuvées à Montréal, ainsi qu’un peu plus d’informations sur ce plat si délicieux (+ deux recettes maison)!

Qu’est-ce qui différencie les ramens?

Premièrement, il faut savoir qu’il y a différents types de ramens :

  • Shio : bouillon au sel de mer
  • Shoyu : bouillon à la sauce soya
  • Tonkotsu : bouillon à base d’os de porc
  • Miso : bouillon au miso

Personnellement, je choisis presque toujours le Tonkotsu, qui offre une richesse et une saveur vraiment incomparable. Après tout, il faut cuire les os des dizaines d’heures pour arriver au résultat final!

Quand j’ai besoin d’une bonne dose de sel, je choisis le Shio.

Commander commander un ramen (photo prise chez Tsukuyomi)

Crédit : Tsukuyomi

Ce qui différencie les ramens de plusieurs autres types de soupes offertes au restaurant est qu’il est possible de personnaliser son plat selon ses goûts.

On choisit son bouillon, puis sa protéine (porc traditionnel de type Chashu, poulet, tofu, etc.), le type de nouilles, les garnitures, et il est aussi parfois possible de choisir le niveau de salinité du bouillon.

Ensuite, on peut ajouter des condiments placés sur la table, ce qui permet de personnaliser encore plus son expérience.

Difficile de ne pas trouver une combinaison qui va nous plaire.

Ah et, ai-je mentionné que c’est un plat très abordable? Un ramen ne devrait pas te coûter plus de 15$, 20$ si tu te lâches lousse dans les extras. Et la plupart du temps, les portions sont TRÈS généreuses!

Soupe ramen à faire à la maison

L’hiver, c’est parfois difficile de se convaincre de sortir de la maison, c’est pourquoi j’étais SI HEUREUSE d’apprendre qu’il est possible de faire une délicieuse soupe ramen à la maison!

Je te propose deux options : une plus chère, mais avec de meilleurs ingrédients, et une version pimpée des traditionnels ramens en sachet. 

Voici la version « comme au resto » : 

Ingrédients pour soupe ramen maison

Il faut seulement quelques ingrédients :

  • Le délicieux bouillon à ramen surgelé de Pascal le boucher (15$ pour 2 portions)
  • Du flanc de porc (aussi disponible chez Pascal le boucher) (environ 9$ pour 2 portions)
  • Des nouilles à ramen (on en trouve des fraiches et des sèches dans les épiceries asiatiques, ainsi que des sèches dans certaines épiceries)

Ingrédients facultatifs :

  • Un oeuf mollet 
  • Maïs
  • Nori 
  • Oignons verts
  • Graines de sésame
  • Sauce piquante
  • Épinards
  • Fèves germées

Soupe ramen maison

Comme au resto, le fun est de personnaliser son ramen selon ses goûts! Par exemple, lorsque je fais le mien, j’ajoute presque toujours du maïs. 

Sur la photo du haut, mon oeuf est un peu trop cuit (j’ai encore de la difficulté avec la cuisson de l’oeuf mollet), et c’est quand même hyper satisfaisant. Le plus agréable? Puisque la plupart des ingrédients sont soit congelés, soit des trucs qu’on a presque toujours à la maison, lors d’une journée de bordée de neige, c’est un repas rapide et facile à préparer!

Les directives pour préparer le bouillon et le flanc de porc sont indiquées sur les emballages de Pascal le boucher. Si tu ne connais pas l’endroit, il s’agit d’une petite boucherie montréalaise qui travaille en circuit court, c’est-à-dire en relation directe avec des petites fermes familiales québécoises qui ont à coeur le bien-être animal. Le bouillon est HYPER décadent. Gros coup de coeur!

Ramen en sachet pimpé :

Il y a quelques semaines, j’ai regardé une vidéo YouTube de Eve Martel, où elle présentait ses achats faits dans une épicerie asiatique. Elle a montré un sachet de ramens, disant qu’il avait été recommandé par son ami Jason Lee, blogueur derrière @shutupandeatmtl

Jason connait très bien la nourriture asiatique, alors je voulais essayer ces ramens! Je n’ai pas trouvé la même marque à l’épicerie où je suis allée (G&D, dans le quartier chinois), mais l’emballage se ressemblait assez pour que je me risque.

Sachet de raemn

Quelle découverte! J’ai acheté deux sortes : tonkotsu et tonkotsu shoyu. Ce deuxième a été mon préféré.

Cependant… ayoye le sel! Si je lis bien les valeurs nutritionnelles (plus ou moins traduites du japonais), chaque portion a 115% de la quantité recommandée de sel dans une journée 😮

Pour pallier à cela, j’ai décidé de faire 4 soupes avec mon paquet de 2. C’est à dire que je fais bouillir 2x plus d’eau que la recommandation et j’y ajoute le bouillon. Puis, je sépare la quantité en deux et je ne mets que la moitié des nouilles dans ma soupe. Je place la moitié de bouillon au frigo pour un autre jour, et je garde les nouilles au sec.

Ça fait quand même une bonne portion :

Soupe ramen maison

Ah et la meilleure partie? Le sachet de 2 portions (et donc quatre, dans mon cas) coûte moins de 5$!

Avec autant de sel, ça reste un repas occasionnel, on s’entend!

Tu peux trouver des marques similaires à celle que j’ai achetée sur Amazon

Les meilleures soupes ramen à Montréal

Je ne prétendrai pas faire un « top » des meilleurs ramens à Montréal, je vais laisser cela aux critiques culinaires 😉

Je te présente plutôt quelques adresses testées au cours des dernières années, qui méritent d’être mentionnées.

Tsukuyomi

Tsukuyomi : meilleurs ramens Montréal

Mon coup de coeur. Je ne peux même pas t’expliquer la richesse du bouillon Tonkotsu (13$), il était tout simplement parfait. Tu dois y goûter pour le comprendre. Sans aucun doute mon préféré à Montréal.

Le resto est adorable, le service est impeccable : une « chance » que c’est plutôt loin de chez moi, sinon, j’y passerais tout mon hiver…

Site web

5207, boulevard Saint-Laurent

Kinton Ramen

Kinton Ramen

J’avais tellement entendu parler (en bien!) de cette chaîne de restaurants que je me suis tapée une marche (plus longue qu’anticipée!) pour y goûter, la première fois.

J’y suis retournée quelques fois depuis, et je dois mentionner que le service n’est pas toujours top (ni en français), mais les soupes, elles, sont toujours bonnes. 

Site web

1211, rue Bishop

Ramen Misoya

Ramen Misoya

C’est mon collègue blogueur Tommy de Le Cuisinomane qui m’a recommandé cette adresse, que je n’aurais jamais trouvée par moi-même : le restaurant est pratiquement invisible de la rue!

Il y a plus d’une trentaine de succursales dans le monde, et dès qu’on goûte au ramen, il n’est pas difficile de comprendre le succès de cette chaîne! La soupe est SI bonne. Si je me souviens bien, j’ai commandé la Silver Shiro avec poulet karaage (13,40$).

Je dois cependant mentionner que j’ai trouvé le service plutôt pénible (j’y suis allée un midi de semaine, et le resto est à deux pas de l’université Concordia) : j’ai attendu 45 minutes entre mon arrivée et le moment où on m’a servie! J’ai peut-être un peu écouté la conversation de deux filles arrivées au même moment que moi, qui mentionnaient habituellement y aller en après-midi pour éviter cette attente.

Il y a également maintenant un comptoir Misoya au Central. 

Site web

2065, rue Bishop

Ramen Plaza

Ramen Miso Plaza

Ramen Miso Plaza (14$)

Le Ramen Plaza m’a fait de l’oeil longtemps avant que j’y aille pour la première fois. Première impression : l’intérieur est tout simplement adorable, mais on gèle! Malgré le rideau d’entrée, il faisait froid au point où le dessus de ma soupe a refroidi avant que je finisse le bol!

Ceci étant dit, mon Ramen Miso Plaza (14$) était très bon. J’ai adoré qu’il y ait du maïs! J’ai aimé le bouillon et j’en aurais pris plus, il a largement été absorbé par les nouilles. J’ai moins aimé le porc (plutôt gras), je commanderai l’option poulet la prochaine fois.

J’ai aussi essayé le sympathique bun karaage (5$), qui était peut-être de trop (un ramen, c’est déjà pas mal gros!), mais qui en a valu la peine. 

Il y a plusieurs autres choses sur le menu que je veux essayer, je vais devoir y retourner!

Page Facebook

6553, rue Saint-Hubert

Yokato Yokabai Ramen

Yokato Yokabai Ramen

Malgré sa réputation, je dirais que c’est le ramen qui m’a le moins impressionnée de cette liste, et c’était quand même bon. C’était peut-être simplement pas leur journée, car la personne assise à côté de moi a mentionné à son amie qu’il manquait un petit quelque chose au bouillon au moment même où j’avais la même réflexion. (J’ai peut-être cette habitude d’écouter les conversations des gens quand je mange seule, shhh!)

Ceci étant dit, la Tonkotsu (13,75$) était plus que satisfaisante (le porc Chashu était incroyable) et le poulet karaage (5$) que j’ai commandé, aussi. Le resto est joli et le service, courtois.

Fait important à mentionner : les aliments de ce resto sont biologiques et les produits de la mer sont recommandés par Ocean Wise.

Site web

4185, rue Drolet

Marusan (Time Out Market)

Ramen Marusan

J’ai oublié de noter et le nom et le prix… Oups!

Lors de ma première visite au Time Out Market, je ne pouvais faire autre chose que de goûter au ramen de Marusan! J’ai adoré que le bouillon soit incroyablement crémeux, mais j’ai trouvé qu’il goûtait peut-être un peu trop l’ail. 

Site web

Nakamichi

Ramen Nakamichi

Je ne me rappelle plus du nom de ce ramen, mais il coûtait 14$

Encore une fois, c’est Tommy de Le Cuisinomane qui m’a avisée qu’un nouveau restaurant de ramens, Nakamichi, avait remplacé le Thazard, sur St-Laurent. Lorsque j’y suis allée, ça sentait encore un peu l’ouverture, avec un staff qui semblait plutôt nerveux (mais c’était aux débuts de la crise, quand les gens évitaient les restos asiatiques, aussi…).

J’ai tout aimé de ce ramen, sauf le bouillon. Je ne dirais pas que je ne l’ai PAS aimé, mais il goûtait trop… viandeux à mon goût. Je ne saurais comment mieux l’expliquer. Il y avait plusieurs autres bouillons disponibles, je devrai peut-être les essayer!

Site web

5329, boulevard St-Laurent

Parmi les adresses que je me promets d’essayer prochainement : Ramen9000 (qui fait des ramens véganes!) et Ichifuku. Je mettrai à jour ce billet avec mes impressions lorsque ce sera fait!

Voici quelques liens à consulter pour découvrir les meilleures soupes ramen à Montréal :

Ailleurs au Canada

Si tu visites plutôt l’Ontario, je te conseille cet article de Cédric Lizotte sur les meilleurs ramens de Toronto. Selon moi, le meilleur se trouve (et de loin!) chez Ramen Raijin, sur Wellesley. Décadence. 

D’ailleurs, si tu te trouves à Toronto l’hiver, voici plusieurs suggestions d’endroits à visiter!

Ramen Raijin, Toronto

Je n’ai pas noté le nom de ce ramen, mais je crois que c’était le Hakata Tonkotsu Ramen

À Vancouver, j’ai adoré les deux restaurants de ramen que j’ai testés : Jinya et Gojiro. Même si l’ambiance du resto laisse un peu à désirer, au niveau du goût, le meilleur ramen se trouve chez Gojiro. À se rouler par terre.

Gojiro Ramen budget de voyage Vancouver

Ramen basic karaage du Gojiro

Tu cherches plutôt à manger santé, même s’il fait froid et gris? Tu trouveras de l’inspiration ici!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : soupe ramen Montréal

Partages-tu ma passion des ramens? Dis-le-moi dans les commentaires!

J’ai été invitée au restaurant Tsukuyomi. Crédit photo de Pinterest : Tsukuyomi.


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.



Ce billet contient des liens affiliés, ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.


Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins