Airbnb est de plus en plus populaire auprès des voyageurs à petit budget.

Si vous vivez sous une roche et que vous ne connaissez pas encore le concept, il est bien simple : vous pouvez louer une chambre ou un appartement complet à un particulier. Un peu partout sur la planète, on est à décider si le concept est légal, mais, généralement, il est accepté.


Peu importe votre budget, voyager, c'est possible! Visitez la page « Destinations » pour une bonne dose d'inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant votre escapade.


Il y a plusieurs avantages à utiliser ce service, les principaux étant la liberté d’habiter une « vraie » maison vs. un hôtel ou auberge (accès à une cuisine, utilisation souvent exclusive de la salle de bain, salon, etc.) et, bien sûr, le prix, souvent avantageux.

Mais…

Mais, on fait affaire avec des particuliers. On se fie à des commentaires laissés par des gens qu’on ne connait pas pour savoir si l’endroit sera aussi beau que la photo laisse croire. Et, bien que c’est accepté, ça reste techniquement pas tout à fait légal. Les hôtes ne paient pas de taxes, n’ont pas de formation en hôtellerie ni de comptes à rendre.

Pourquoi je n’avais jamais testé Airbnb

Même si je voyage beaucoup, je n’avais jamais testé Airbnb avant le mois dernier.

J’ai donc décidé de tenter l’expérience à Hobart en Tasmanie, en louant une chambre dans une maison du quartier de Battery Point (aka mon quartier pref’ sur la terre, ever).


Si l'Australie vous intéresse, visitez AustralieQC.ca, mon site web entièrement dédié à mon pays coup de coeur!


jam-jar-lounge-battery-point-hobart-tasmanie-2

Airbnb

Mon café préféré à Battery Point (et dans toute l’Australie) : le Jam Jar Lounge

Pourquoi est-ce que je n’avais jamais fait le test avant? Il y a plusieurs raisons.

  1. Je suis un peu trop bonne fille par moments, et le fait que ça ne soit pas totalement légal me stresse. Que voulez-vous, je suis la seule personne à Montréal qui ne fait pas de jaywalking, je suis assez by the book dans la vie!
  2. Voyageant seule, louer un appartement complet est hors de question. Je n’étais pas certaine d’aimer partager la maison de quelqu’un, j’avais l’impression que je me sentirais toujours imposteur.
  3. Je suis souvent en désaccord avec l’avis de monsieur-madame tout le monde sur les sites comme TripAdvisor, donc l’idée de me fier uniquement à des commentaires d’utilisateurs pour décider si un endroit est aussi parfait qu’il le semble ne me met pas en sécurité.
  4. On fait affaire à des particuliers. Quoi faire si quelqu’un ne répond pas? S’il y a des puces de lit? S’il y a un problème? (Note : les hôtes ne reçoivent le paiement que 24h après l’arrivée du voyageur chez eux, et Airbnb a un numéro local en cas d’urgence/no show)
  5. Je fais déjà l’effort d’éviter les grandes chaînes internationales en faveur de petits établissements gérés localement dans la vie comme en voyage, j’ai donc un malaise à l’idée que des citoyens qui ne paient pas de taxes d’hôtellerie enlèvent potentiellement des revenus à des petits entrepreneurs (car ce ne sont pas ceux qui résident habituellement dans des Hilton qui vont louer sur Airbnb!).

Bref, je voulais essayer Airbnb car j’en avais tellement entendu parler (positivement), mais j’y allais un peu à tâtons.

Première expérience avec Airbnb

Airbnb

Mon Airbnb

Le grand avantage de Airbnb, je l’ai vécu dès mon arrivée : j’ai pu récupérer les clés de ma chambre dès 10h, alors qu’un check-in à l’hôtel se fait rarement avant 14h! Cependant, cela pourrait également être un désavantage si votre horaire ou celui de l’hôte n’est pas flexible. J’ai aussi pu garder ma chambre jusqu’à 14h, moment auquel je devais quitter pour l’aéroport. Pratique!

Malheureusement, je dirais que c’est le seul avantage si je compare à une chambre privée en auberge de jeunesse.

Je m’explique : comme de plus en plus d’hôtes Airbnb, les gens chez qui j’ai séjourné (qui étaient très sympathiques!) ont parti une business : ils louent les deux chambres de la maison, et dorment dans un appartement à l’arrière. La cuisine, salle de bain & salon sont donc partagés avec d’autres voyageurs et les hôtes. L’expérience est donc plutôt similaire à celle d’une auberge de jeunesse (avec la porte qui barre en moins).

Au niveau du prix, j’ai payé ma chambre Airbnb 59$ la nuit, alors qu’une auberge de jeunesse que j’ai testée à un coin de rue (et que j’ai ADORÉE!) offrait la chambre privée à 50$ la nuit. Finalement, pas tant avantageux côté prix.

Airbnb

Vue sur la ville depuis Battery Point

De plus, tout le long de mon séjour, je me suis demandé « si je perds ma clé ou que j’ai un souci en pleine nuit, qu’est ce que je fais? » Dans un établissement régulier, il y a un responsable de nuit ou un numéro d’urgence. Là, est-ce que je réveille les proprios? Par chance, ce n’est pas arrivé, mais quand même. What if.

De plus, je me suis effectivement senti imposteur quand le couple a décidé de faire sécher son lavage dans le salon, ou quand ils se sont mis à discuter de leur journée en préparant le souper. J’avais l’impression d’être chez eux, pas dans un hébergement.

Je dois mentionner que la chambre était confo, que les proprios m’avaient laissé une serviette de bain sur le lit, et que l’endroit ressemblait aux photos. Donc à ce niveau, mes craintes n’étaient pas fondées.

Airbnb

Salamanca, le quartier des restos, bars et galeries d’art, à quelques minutes à pied de mon Airbnb

Bref, une expérience assez neutre. Je n’ai pas pas aimé mon expérience, mais je n’ai pas compris le buzz non plus. 

J’ai laissé un commentaire positif aux hôtes en me demandant si j’allais retenter l’expérience de nouveau.

Quand même envie de faire l’expérience Airbnb? Utilisez ce lien, afin de recevoir un minimum de 20$ de rabais sur votre première nuitée. Je recevrai le même montant.

Avez-vous déjà voyagé avec Airbnb? Avez-vous été satisfaites de votre expérience?


Ce billet vous a été utile? Réservez l'hébergement pour votre prochaine escapade sur booking.com et aidez à soutenir le blogue : je recevrai une petite commission qui m'aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne vous coûte un sou de plus.

Ce billet contient des liens affiliés, ce qui signifie que je pourrais faire une commission si vous faites l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour vous. Pour plus d’informations, consultez la politique de vie privée.