Cette semaine, je m’inspire de la Reine du Shopping et de sa Bible afin de vous aider à identifier un bon manteau d’hiver.

J’ai eu l’idée de ce billet lorsque j’ai reçu le dossier de presse annonçant le renouveau de la marque québécoise Kanuk. On a tous déjà croisé des gens portant des manteaux Kanuk datant des années 80, comment est-ce que leurs manteaux durent si longtemps?! J’ai trois manteaux d’hiver ayant moins de 5 ans, donc j’alterne le manteau que je porte (ce qui devrait minimiser leur usure, non?!) et pourtant, les zippers ont déjà de la misère, j’ai souvent trop froid ou trop chaud, et un des manteaux prend déjà l’eau.

bon manteau d'hiver

Le zipper d’un de mes manteaux…

Bientôt, je devrai (déjà) penser à acheter un nouveau manteau. Je ne ferai pas la même erreur.

Comment reconnaître le bon manteau d’hiver

Je ne prétends pas être experte (je laisse ça à Laurence Bareil!), mais j’ai pensé regrouper ici quelques trucs à prendre en considération pour trouver le bon manteau d’hiver pour VOUS.

1) Lorsque vous arrivez au magasin, ayez une idée de ce que vous voulez. Un manteau passe-partout? Un manteau de ville? Un manteau de sport? Il existe différents manteaux pour différents besoins.

2) Fourrure vs. pas de fourrure : lorsque j’ai jasé avec Geneviève de Bigarade pour mon billet sur la literie de qualité, nous avons discuté de rembourrure de plumes vs. rembourrure de polyester. Le dilemme est le même pour la fourrure. Fourrure réelle = probable/possible maltraitance d’animaux, et fourrure de polyester = pétrole, non recyclable, polluant. Quelle option préférez-vous? Perso, je choisis soit de la fourrure vintage ou pas de fourrure.

3) C’est certain que vous voudrez choisir un manteau dont le look vous plaît. Maiiiiis…. Si vous espérez que votre manteau va durer plusieurs années, vaut mieux éviter quelque chose de TROP à la mode. On y va simple, avec une silhouette qui vous met en valeur, et une couleur neutre. Vous pourrez puncher avec des accessoires, plus faciles (et moins dispendieux) à changer.

4) Garantie et atelier : privilégiez les marques qui vous offrent une garantie sur la fabrication du manteau. Donc siiii jamais il y avait un problème, vous n’aurez pas à changer de manteau, tout simplement le faire réparer gratuitement. Si l’atelier est à Montréal, c’est non seulement bon pour l’économie, c’est pratique pour vous, car les réparations peuvent souvent être faites rapidement. Par exemple, les manteaux Kanuk sont garantis à vie (défauts de fabrication ou de matière première), donc vous n’aurez pas à le remplacer parce que le zipper ne fonctionne plus.

5) Acheter local = connaissance du climat : des marques comme Kanuk, Orage, Quartz-Nature ou Canada Goose, qui sont pensées et confectionnées ici, sont créées pour les hivers d’ici. Un manteau d’hiver d’une marque européenne n’offrira peut-être pas la même isolation, car les hivers sont plus chauds, mais plus humides en Europe.

bon manteau d'hiver

6) Bien regarder les coutures : sont-elles de qualité? Vous pouvez apprendre à identifier différentes coutures grâce à la Bible du Shopping Intelligent. Sont-elles trop nombreuses? Les coutures peuvent laisser passer l’air, diminuant la qualité isolante et réchauffante de votre manteau.

7) Apprenez à connaître les tissus : encore ici, je vous réfère à la Bible du Shopping. Votre manteau est-il respirant? Imperméable? Coupe-t-il le vent? Simplement connaître les tissus et leurs propriétés vous aidera à répondre à ces questions. Si vous optez pour un manteau de ville de type « Canadienne » (est-ce qu’on dit encore ça?), privilégiez la laine, reconnue pour sa chaleur.

bon manteau d'hiver

Le manteau Blainville de Kanuk, mon coup de coeur de la nouvelle collection (imaginez-le en gris!)

Très intéressant : dans le magasin phare Kanuk, qui a été rénové en même temps que le design des manteaux, on trouve une pièce climatisée à… -25C! Ça permet de tester les manteaux immédiatement, question de ne pas avoir de surprises une fois le vrai hiver venu. Ce n’est pas parfait (à moins que vous y emmenez vos skis et que vous y passiez quelques heures, haha!), mais ça peut donner une bonne idée.

Le cost per wear & l’achat intelligent

Dans mon billet l’utilisation à 1$, j’explique que l’on devrait souvent penser nos achats en fonction du cost per wear : combien nous serions prêtes à payer à chaque utilisation de notre vêtement. Dans d’autres billets, je vous incite à considérer dépenser plus pour quelque chose de plus grande qualité, qui durera plus longtemps.

L’exemple Kanuk des années 1980 vs. mes manteaux qui ne durent pas 5 ans est l’exemple parfait : les gens qui ont payé leur Kanuk 400, ou 500$ il y a 15 ans ont finalement payé moins pour leur manteau d’hiver que j’aurai dépensé sur un très grand nombre de manteaux en ce même laps de temps. Quand on est adulte, on ne grandit pas. Les deux principales raisons pour lesquelles nous changeons de manteau sont 1) parce que nous voulons du renouveau et 2) parce que notre manteau n’a pas duré, et qu’il faut le remplacer. Avec un manteau de qualité, on change les accessoires quand on veut changer de look (facile et pas cher), et le tour est joué.

Oui, ça fait mal au coeur de dropper entre 500$ et 1000$ sur un manteau, quand il y en a tant à plus faible prix. Il faut dire qu’il y en a sûrement à moins de 500$ qui sont de qualité également. Price tag élevé =/= qualité. Mais des fois, si des marques vendent leur manteau à ce prix, et que leur réputation leur donne raison, bin c’est un mal pour un bien.

Encore et toujours, si vous pouvez, évitez d’acheter votre manteau d’hiver là (aka quand il commence à faire froid). Pourquoi? Parce que les commerçants n’afficheront certainement pas les meilleurs prix quand la demande est grande. Gardez un oeil ouvert sur les ventes d’entrepôt, de fin de saison, ou les événements comme la Grande Braderie (si vous êtes prêtes à vous battre pour un manteau).

Quelle est votre meilleure astuce pour trouver un bon manteau d’hiver de qualité qui va durer?