Y a-t-il quelque chose de plus plate que de magasiner un manteau d’hiver?

Surtout qu’au Québec, un manteau est rarement assez. 

J’en ai présentement trois : un pour mes déplacements de tous les jours, un de ville en laine et un pour le ski.

J’ai bien essayé de combiner mes besoins dans un seul et même manteau, mais après des années à être insatisfaite, j’ai accepté que trois soit le chiffre magique pour moi.

Mais à 100$+ le manteau (souvent beaucoup, beaucoup plus), disons que ça fait mal quand vient le temps d’en acheter un nouveau…

Alors, comment choisir le meilleur manteau d’hiver sans te ruiner? Voici quelques conseils.

Mes manteaux d’hiver

Moi en ski

La fois où j’ai fait du ski au Vermont

Bon. Commençons par le début. Pourquoi dis-je avoir besoin de trois manteaux d’hiver?

Il y a le manteau que j’ai depuis le plus longtemps, mon manteau de ski de marque Burton. Ça fait si longtemps que je l’ai que je n’ai absolument aucune idée du prix que j’ai payé. 

Je l’aime, mais si j’avais à le changer aujourd’hui, je ne le rachèterais pas. J’ai été séduite par son fini de style lainage, qui est loin d’être idéal lorsqu’il neige ou pleut. 

Cependant, j’adore ses caractéristiques pratiques pour le sport, comme les trappes d’aération sous les aisselles, les nombreuses poches, l’option de garder ou retirer le capuchon et d’ajouter une jupe pare-neige au niveau de la taille.

Ensuite, il y a mon magnifique manteau de ville reçu en héritage. Une incroyable beauté en pure laine vierge qui doit dater des années 1970, si ce n’est pas avant.

Moi à Illumi

J’ai passé 2-3 hivers, si ce n’est pas plus, avec ce manteau comme manteau principal (je suis beaucoup trop frileuse pour porter mon manteau de ski tous les jours, il me faut un manteau long). 

À vrai dire, j’avais d’autres manteaux. Mais ceux-ci s’autodétruisaient si vite ou étaient de qualité si médiocre que je finissais par porter mon manteau de laine.

L’hiver dernier, premier hiver que j’ai passé à 100% au Québec depuis je ne sais plus quand, j’ai dû admettre à ma mère qu’elle avait raison : les manteaux de laine, c’est bien, mais ça ne coupe pas le vent.

Et, habitant sur le bord de l’eau… il me faut un manteau coupe-vent.

Moi en patins

J’ai donc flanché pour un manteau en duvet responsable de chez Simons*, que j’ai payé 139,95$ en rabais. Je n’ai pas réussi à le retrouver sur le site web, mais il ressemble beaucoup à celui-ci*.

Bon, je te l’accorde : je pourrais probablement me débrouiller avec un manteau de sport et un manteau long, plus propre.

Mais mon manteau de laine est le plus durable et, à mon bien humble avis, le plus joli… 🙃

Comment reconnaître un bon manteau d’hiver

zipper brisé sur un manteau d'hiver

Le zipper d’un de mes anciens manteaux après à peine un an d’utilisation

Tout ça, c’est bien, mais que dois-tu savoir avant d’acheter un nouveau manteau?

Comme mentionné plus haut, j’ai passé quelques hivers à « tester » d’autres manteaux. J’aimerais bien utiliser un autre verbe, mais ils n’ont tellement pas duré longtemps que ça ressemblait plus à un essai qu’à un achat… 

Il faut dire que j’ai souvent flanché pour le manteau le moins cher et le plus joli, sans m’attarder à sa qualité.

Résultat : soit il n’était pas imperméable, soit j’avais froid dehors (ou je suais ma vie dès que je rentrais dans un commerce parce qu’il n’avait aucune respirabilité) ou, comme la photo plus haut le démontre… il tombait en morceaux.

Bref, je sais maintenant que je dois me poser plusieurs questions avant de sortir ma carte de crédit. Voici quelques conseils.

1. Quelle sera ton utilisation du manteau?

Que tu achètes en ligne ou en magasin, c’est important de savoir pourquoi tu as besoin d’un nouveau manteau. As-tu besoin d’un manteau passe-partout? Un manteau de ville? Un manteau de sport?

Et encore là, veux-tu un manteau long, court, en laine, végane, un parka, une coquille souple…?

Il existe différents manteaux pour différents besoins.

2. Quel style désires-tu?

Marche hivernale

C’est certain que tu voudras choisir un manteau dont le look te plaît.

Maiiiiis…. Si tu espères que celui-ci va durer plusieurs années, vaut mieux éviter quelque chose de TROP à la mode. Vas-y simple, avec une silhouette qui te met en valeur et une couleur neutre.

Tu pourras ajouter un certain punch avec des accessoires, plus faciles (et moins dispendieux) à changer.

3. Quelle est la garantie offerte?

Privilégie les marques qui offrent une garantie. De cette façon, s’il y a un problème, tu n’auras pas à changer de manteau, tu pourras tout simplement le faire réparer.

Par exemple, les manteaux Arc’teryx, Quartz Co. et Kanuk sont garantis à vie (défauts de fabrication ou de matière première), donc tu n’auras pas à le remplacer parce que le zipper ne fonctionne plus.

Pour en savoir plus sur la durabilité, les garanties et les bonnes (ou mauvaises) pratiques des différentes marques de manteaux d’hiver, tu peux consulter cette enquête exhaustive de Protégez-vous.

4. Est-ce une marque locale?

Ceci n’est pas une règle absolue, mais acheter local signifie une bonne connaissance du climat.

Les marques comme Kanuk, Chlorophylle ou Quartz Co., qui sont pensées et confectionnées ici, sont créées pour les hivers d’ici. 

De plus, si l’entreprise possède un atelier est près de chez toi, les réparations, si nécessaires, pourront être faites facilement.

Un manteau d’hiver d’une marque européenne n’offrira peut-être pas la même isolation, car les hivers sont plus chauds, mais plus humides là-bas.

Tout ceci étant dit, selon l’enquête de Protégez-vous mentionnée plus haut, la meilleure marque de manteaux est Patagonia, une entreprise américaine, suivie de près par Arc’teryx, une marque canadienne.

5. Fourrure ou pas de fourrure?

Moi avec un manteau vintage

Photo : Michelle Gagné

Un manteau confortable, pas trop cher et éthique, est-ce que ça existe réellement? Oui, mais…

Fourrure réelle = probable maltraitance d’animaux et fourrure d’acrylique = pétrole, non recyclable, polluant.

Quelle option préfères-tu? Perso, je choisis soit de la fourrure vintage, soit pas de fourrure.

Si tu es végane, vérifie aussi quel type de duvet est utilisé comme isolation, car plusieurs utilisent des plumes animales. 

6. Le manteau est-il bien conçu?

Ici, je m’inspire de la Bible du shopping de Laurence Bareil.

Regarde bien les coutures : sont-elles de qualité? Sont-elles trop nombreuses?

Les coutures peuvent laisser passer l’air, ce qui diminue la qualité isolante et réchauffante de ton manteau.

7. En quel matériau est-il fabriqué?

Encore ici, je te recommande la Bible du Shopping. Ton manteau est-il respirant? Imperméable? Coupe-t-il le vent?

Simplement connaître les tissus, les matériaux et leurs propriétés t’aidera à répondre à ces questions.

Vérifie aussi comment le manteau que tu convoites doit être entretenu. S’il nécessite un nettoyage à sec, iras-tu réellement chez le nettoyeur, ou risqueras-tu de l’abîmer en l’envoyant dans la machine?

Pour en savoir plus sur le choix d’un bon manteau d’hiver, je te conseille cet article plus que complet de Protégez-vous.

Le cost per wear

Moi l'hiver, visage rouge avec de la neige qui tombe

Demande-moi si j’aime l’hiver… 🙃

Dans mon billet l’utilisation à 1$, je propose de penser tes achats en fonction du cost per wear : combien tu serais prête à payer à chaque fois que tu portes le vêtement.

Ça vaut souvent la peine de dépenser plus pour quelque chose de plus grande qualité, qui durera plus longtemps… même si, je te l’accorde, ça fait mal au portefeuille sur le coup! 

On a toutes déjà croisé quelqu’un portant un gros manteau Kanuk datant des années 80. Comment est-ce que leurs manteaux durent si longtemps, quand plusieurs de mes manteaux n’ont pas atteint 5 ans?

La durabilité est l’exemple parfait d’un cost per wear gagnant : les gens qui ont payé leur Kanuk 500$ il y a 15 ans ont finalement payé moins cher que j’aurai dépensé sur un très grand nombre de manteaux en ce même laps de temps.

Une fois adulte, on ne grandit plus. Les deux principales raisons pour lesquelles nous changeons de manteau (outre un changement de poids) sont :

  1. Parce que nous voulons du nouveau
  2. Parce que notre manteau n’a pas duré et qu’il faut le remplacer

Avec un manteau de qualité, tu changes les accessoires quand tu veux changer de look (facile et pas cher) et le tour est joué.

Tuque et mitaine Bizou

Oui, ça fait mal au coeur de dropper entre 500$ et 1000$ sur un manteau, mais il en existe aussi à moindre prix qui sont de qualité.

Prix élevé n’égale pas nécessairement qualité.

Mais si tu fais tes recherches et que tu constates que le manteau que tu convoites à un prix très élevé a été fait par une compagnie dont la réputation est impec’… ça vaut sûrement la peine d’investir.

Quand acheter un manteau d’hiver?

Si tu peux, évite d’acheter ton manteau d’hiver quand il commence à faire froid.

Pourquoi? Parce que les commerçants n’affichent souvent pas les meilleurs prix quand la demande est grande 😉

En magasin, garde un oeil sur les ventes d’entrepôt, de fin de saison ou les événements comme la Grande Braderie.

Si tu veux faire un achat de seconde main, la fin de la saison est un excellent moment pour magasiner, car plusieurs vont donner leur manteau à des organismes à ce moment. 

L’hiver te donne envie de faire du ski? Je donne des astuces pour en faire à moindre coût, ici!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : manteau d'hiver

Quelle est ta meilleure astuce pour trouver un bon manteau d’hiver de qualité qui va durer? Partage-la dans les commentaires!


Ce billet contient des liens affiliés (identifiés par un astérisque*), ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.