En avril, deux de mes billets ont obtenu un succès viral.

Selon mon approximation, ça a signifié environ 20 000 nouvelles personnes sur mon site web en quelques jours à peine. C’était tout à fait incroyable!

Mais cet afflux inhabituel a bien sûr entrainé avec lui une tonne de commentaires à gérer.

Parmi ceux-ci, si mon compte est bon, cinq plaintes au sujet de la publicité.

Sur les 20 000 nouveaux utilisateurs, ça fait donc 0,00025%. Sur le total d’environ 70 000 utilisateurs sur mon site ce mois-là, ça fait 0,00007143% de mécontentement.

Disons que j’ai déjà vu un taux d’insatisfaction plus élevé. 

Cependant, le cerveau humain étant ce qu’il est, c’est beaucoup plus facile de se rappeler du négatif que du positif et je pourrais pratiquement réciter les plaintes au complet une à une, tandis que j’ai de la difficulté à me souvenir des messages de gens qui m’ont pratiquement dit que j’avais changé leur vie.

Alors j’ai décidé que c’était le moment d’adresser l’éléphant dans la pièce : la publicité.

Oui, il y a de la publicité sur mon site web. Sur beaucoup de sites web, en fait. 

Voici pourquoi.

Comment financier du contenu gratuit

Mon ordinateur au Studio Up2Meet à Bromont

Un site web, bien souvent, offre du contenu gratuit à ses visiteurs. C’est ce que je fais ici. Au moment d’écrire ces lignes, ce sont plus de 550 articles 100% gratuits que je propose. 

Chaque billet me demande énormément de travail :

  • Détermination du sujet à aborder
  • Recherches
  • Rédaction
  • Correction
  • Prise de photos ou recherche de photos libres de droits
  • Optimisation des photos pour le web
  • Création des images liées aux partages sociaux
  • Partage du billet sur les médias sociaux

Je dirais que je dois compter l’équivalent d’une journée de travail par billet. 

Et ça, c’est avant toutes les tâches parallèles liées au blogging, comme la gestion des médias sociaux et des courriels, l’infolettre, la gestion technique du site web (que je la fasse moi-même ou que j’engage des gens), toutes les activités essayées dans le but d’en parler et j’en passe.

Ah et ai-je mentionné que je dois entretenir mes billets une fois ceux-ci publiés? À plus de 680 pages au total sur ce site, en plus de L’année qui compte, ça en fait de la gestion de contenu!

J’en ai déjà parlé : ce site web est mon seul emploi et il m’occupe assez pour que ce soit mon seul emploi.

Alors, nécessairement, si je travaille environ 35 heures par semaine sur celui-ci, il doit générer des revenus. Surtout que, comme détaillé dans mon billet sur les façons de monétiser un blogue, garder ce site en ligne tous les ans me coûte plus de 10 000$.

Il existe plusieurs façons de faire de l’argent en publiant du contenu gratuit. Comme plusieurs, j’ai choisi la publicité parmi mes sources de revenus.

Pourquoi la publicité?

Capture d'écran de publicités sur mon blogue

La pub sur mon site

Encore une fois, je répète des informations déjà partagées, mais en tant que blogueuse, je préfère la publicité de style « display » au contenu commandité, priorisé par plusieurs créateurs.

Bien que le contenu commandité ait plusieurs avantages (et que j’en produise à l’occasion, tu peux d’ailleurs consulter tous mes billets commandités ici), j’aime pouvoir choisir mes sujets moi-même et j’ai toujours une certaine difficulté avec l’idée de devoir faire approuver mes textes par une tierce personne.

Peut-être une réaction au traumatisme de ma seule expérience à vie dans une salle de nouvelles, alors que le rédacteur en chef m’avait réduite en larmes avec ses commentaires violents et aucunement constructifs. 

Bref. J’aime le blogging, car j’aime faire à ma tête. J’aime avoir pu choisir d’utiliser le « tu » dans mes textes, j’aime parler au « je », j’aime écrire avec un style parlé, j’aime utiliser ces anglicismes, j’aime la liberté du blogging.

Et c’est exactement ce que la publicité me permet de faire.

Grâce à la publicité, je peux me concentrer sur ce que je fais le mieux : créer du contenu de qualité. Mon objectif, plutôt que de plaire à une marque, devient d’écrire des textes tellement pertinents qu’ils attirent le plus grand nombre de gens possible.

Plus de gens sur mon site, plus de publicité visionnée, plus d’argent dans mes poches, plus je peux dédier de temps à la création de contenu. N’est-ce pas ça l’objectif?

Pourquoi je suis tannée des commentaires sur la publicité

Capture d'écran TVA Nouvelles

Ce que j’ai vu en cliquant sur un lien de TVA Nouvelles (Capture d’écran : TVA Nouvelles)

J’ai l’impression que bien des gens oublient, lorsqu’ils font des commentaires passifs-agressifs ou violents, que les blogueurs ne sont pas des mégacorporations.

Souvent, la personne qui va recevoir le char de marde est la même qui a passé des heures à créer le contenu (qui, je le rappelle, est gratuit).

Quand j’en reçois, je réponds très souvent de façon très directe, car créer un mur est la seule façon pour moi de gérer la déception. J’ai passé 8h à écrire un texte, éditer des photos, penser à une façon le fun de présenter le billet sur les médias sociaux et ce que tu retiens, c’est la publicité que tu as vue?

Tu sais que le média social où tu as trouvé le lien est BOURRÉ de publicités? Que les grands médias d’information ont des sites ayant encore PLUS de publicité que la mienne? Que tu as consulté du contenu GRATUIT?

Chaque fois, je suis hors de moi.

Car oui, ce qui est demandé aux microentreprises d’une ou deux personnes (les blogueurs), c’est d’offrir du contenu de qualité, gratuit et aussi fréquemment que les grands médias d’information. Sans publicité, sans contenu commandité, sans offres à vendre… comment est-ce logiquement possible? 

Je n’aime pas cette phrase, je la trouve trop généraliste, mais : il n’y a rien de gratuit dans la vie. Dans le cas du contenu gratuit, celui-ci doit être financé par la publicité, les utilisateurs ou une aide financière.

Et puisque je ne connais aucun blogueur qui profite d’aide financière gouvernementale, eh bien, il reste deux options. Dont la publicité.

Que sont les third-party cookies?

Capture d'écran La Presse

Ce que j’ai vu en cliquant sur un lien de La Presse 😮 (Capture d’écran : La Presse)

Récemment, sur plusieurs sites, il y a eu l’apparition de l’obligation de créer un compte (gratuit) pour pouvoir visionner le contenu (gratuit) après un certain nombre d’articles visionnés. Je pense à La Presse, entre autres.

Perso, malgré tout ce que je viens d’écrire sur l’importance de respecter les créateurs de contenu gratuit, 99,9% du temps, quand je vois ce genre de message, je quitte le site web, tout simplement.

Même si je sais exactement pourquoi cette fonction a été créée. 

Google (qui contrôle un peu beaucoup internet) a annoncé la fin des « third-party cookies » en 2023. Les third-party cookies, ce sont de petits fichiers qui te suivent sur internet. Par exemple, si tu visites le site web d’un grand détaillant, c’est à cause des third-party cookies si tu vois des publicités de ce magasin partout où tu vas par la suite.

Les cookies (témoins de connexion), c’est aussi ce qui fait que le prix d’un article va changer selon le nombre de fois que tu fais une recherche.

Mais ce n’est pas qu’envahissant! Les cookies ont plusieurs fonctions, par exemple, c’est grâce à ceux-ci que tu peux rester connectée à un site web ou qu’un site peut te géolocaliser pour te proposer des prix en dollars canadiens. 

Bref, cookies = généralement bon, third-party cookies = un peu intense.

Mais les compagnies vont bien sûr payer plus cher pour que tu voies une publicité qui est ciblée à tes intérêts plutôt que de lancer à tous les utilisateurs une publicité X sans savoir si ça les concerne.

Apple bloque déjà les third-party cookies sur Safari et offre aux utilisateurs le choix de laisser l’application les suivre sur iOS.

Ce changement ne touche donc que Chrome, mais c’est une majorité du web qui utilise ce navigateur.

Pourquoi les first-party cookies deviennent la norme

Capture d'écran page d'accueil de mon site

Tu vois le petit widget en bas à gauche? C’est ce qui te permet de créer un compte pour sauvegarder des billets et recettes

Tu me suis jusqu’ici?

En te créant un compte (gratuit) pour visionner du contenu (gratuit), tu donnes à ce site web certaines informations à ton sujet, leur permettant de te servir du contenu plus ciblé grâce aux first-party cookies. Ce qui a du sens! 

Perso, je trouve juste ça agressant quand tu es OBLIGÉE de le faire. 

Tu l’as peut-être remarqué, j’offre d’ailleurs la possibilité de te créer un compte pour sauvegarder mes recettes ou mettre en favoris mes billets grâce à un widget situé en bas à gauche de l’écran et sur mes fiches recettes

Fonction d'enregistrement de recette

Tu peux imprimer ou enregistrer toutes mes recettes!

Cette fonction est pour l’instant seulement offerte en anglais puisque le logiciel que j’utilise est américain, mais j’ai bien hâte que celui-ci soit traduit, ce qui, je l’espère, arrivera plus tôt que tard.

Bref, quand tu te crées un compte (gratuit) sur un site web (gratuit), tu acceptes d’offrir certaines informations à ton sujet afin que la publicité que tu vois soit plus ciblée à ta personne.

Ça revient à, il n’y a rien de gratuit dans la vie…

Comment visionner un site web sans publicité?

Capture d'écran Montreal Gazette

Ce que j’ai vu en cliquant sur un lien de la Montreal Gazette (Capture d’écran : Montreal Gazette)

Ce qui m’amène à mon dernier point… est-il possible de visiter internet sans publicité?

Si tu veux continuer à profiter du contenu gratuit le plus longtemps possible, la réponse est non 🙃

Si tu te contrefous des créateurs dont tu consultes le contenu gratuit, tu peux bien sûr installer un logiciel AdBlock. 

La troisième option, c’est de payer pour le contenu. Et perso, je crois au contenu gratuit, donc je crois que l’option de payer devrait être ça : une option, pas une obligation. Pas plus que l’obligation de se créer un compte gratuit. 

Par exemple, sur ce site, je propose une expérience sans publicité aux abonnées du blogue. C’est-à-dire qu’en contrepartie d’un montant annuel ou à vie, il est possible de te connecter et de te promener de page en page sans pub. 

Ce sera donc maintenant toujours ma réponse aux gens qui chialent au sujet de la publicité sur ce site, leur offrant une solution juste et gagnante pour tout le monde 😉

Quoi faire si tu es choquée par une pub sur mon site?

Les réglages pour créateurs de Mediavine

Un aperçu des réglages de ma régie… Tu verras l’utilisation « moyenne » et même « basse », signe que je pourrais mettre beaucoup plus de pub que ce que je fais 😉

Si tu te poses la question, je ne choisis pas les publicités que tu vois ni leur emplacement. Tout ça est fait automatiquement par ma régie de pub, Mediavine.

Cependant, celle-ci m’a permis de choisir la quantité de pubs que j’accepte ainsi que de bloquer certains sujets, comme les armes, le gambling, la cigarette, etc. 

Puisque tout ceci est fait automatiquement, il arrive cependant parfois qu’une pub dite « rogue » parvienne jusqu’à l’utilisatrice (toi). Si c’est le cas, dis-le-moi! Je peux faire parvenir cette information à Mediavine et on peut ainsi régler le problème. 

Publicité incomplète et bouton pour signaler

Exemple d’utilisation de l’outil de signalisation : pour aviser ma régie que seulement la moitié de cette pub est affichée, ce qui est un problème!

Tu peux aussi toi-même signaler une publicité en utilisant le petit logo en bas à droite de la petite boite grise qui entoure la pub. Par exemple, mettons que tu vois une pub faisant la promotion d’un produit « miracle » permettant de perdre 20 livres par semaine ou d’Éric Duhaime… Report, svp. 

(Bon, après, je pourrais aussi chialer sur le fait que c’est Google qui me force à avoir des p’tites boites grises autour des pubs, car c’est supposément une « meilleure expérience utilisateur » et que je pourrais être déclassée des résultats de recherche sans, mais ça, c’est un tout autre sujet…)

Savais-tu que j’offre plusieurs ressources pour blogueuses professionnelles et aspirantes sur la boutique? Tu peux les découvrir ici!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : publicité sur blogue

Est-ce que tu comprends maintenant mieux pourquoi il y a de la publicité sur tes blogues préférés? Dis-le-moi dans les commentaires!