L’annonce de WOW Air, qui offre maintenant des vols à départ de Montréal, a presque brisé internet il y a quelques semaines.

Et puisque je suis une des rares blogueuses francophones à avoir déjà testé la compagnie aérienne, l’annonce a presque brisé le blogue aussi! 

Les Québécoises semblent fascinées par l’Islande.

Avec raison.

J’ai déjà parlé des paysages incroyables (et, bien sûr, gratuits), du coût d’un voyage en Islande, de trucs étonnants à savoir avant de visiter en plus de partager des suggestions d’itinéraires, mais, aujourd’hui, j’ai envie de parler de deux musées qu’il est possible d’y visiter.

Oui oui, moi, la personne la plus « pas musée » ever, je recommande des musées.

Voici pourquoi!

Musée phallique d’Islande

Musée phallique d'Islande

Intérieur du Musée phallique d'Islande

Informations sur le fondateur du Musée phallique d'Islande

J’ai 12 ans et je trouve qu’un musée dédié aux pénis, c’est drôle. Que veux-tu.

Le musée est une collection absurde « d’engins masculins », allant d’animaux marins à de vrais humains ayant fait un don après leur mort (!).

Il y a les moules des pénis d’une équipe sportive au complet, de la documentation scientifique et même un hommage à la palourde royale de Des kiwis et des hommes, gracieuseté de Jean-René Dufort.

Hommage à Des kiwis et des hommes

Le musée est situé au centre-ville de Reykjavik et je dirais que la visite prend environ une heure ou deux.

C’est une activité tout indiquée lors d’une journée particulièrement froide ou pluvieuse!

Coût : 1250ISK (environ 13$)

À noter : le musée n’accepte pas les cartes de crédit.

Site web

Musée du requin

Bateau au Musée du requin

Hakarl islandais

Situé à Bjarnarhöfn, dans la péninsule Snaefellness, le musée du requin est surtout un incontournable pour son propriétaire, qui est tout un personnage.

Le musée comme tel est intéressant, sans plus, surtout pour les pas-trippeuses-de-musée comme moi. Il y a des articles liés à la pêche, de l’information sur les requins et même un vrai bateau de pêche.

Tu peux également y goûter le fameux requin pourri islandais, qui n’est finalement pas du requin pourri (une vidéo explique que le hakarl est plutôt fermenté).

Le musée appartient à une famille qui pratique encore la pêche au requin du Groenland et crée l’un des hakarls les plus réputés du pays.

Une vidéo (un peu beaucoup dégueu) sur le hakarl avec le monsieur du musée!

Mais, le plus drôle, c’est de prendre une photo, habillée en pêcheuse, devant le bateau de pêche, avec le propriétaire du musée. Il ne parle pas anglais et aime beaucoup cruiser.

Ça donne donc énormément de rires/malaises.

Photo de moi avec le propriétaire du Musée du requin

Il semble que tu puisses demander à visiter la grange où est entreposé le requin, mais nous n’avons pas pensé le faire malheureusement. J’ai vu quelques photos assez impressionnantes sur Instagram, je t’encourage donc à demander!

Encore une fois, une parfaite activité pour une journée moche, qui prendra environ une heure. Merci à la réceptionniste de l’auberge de Grundarfjörður* de nous avoir recommandé l’endroit!

Coût : 1000ISK (environ 10$)

Si je n’ai pas encore réussi à te convaincre d’aller en l’Islande, ces 13 raisons d’y aller devraient suffire à le faire!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : Musées en Islande

Visiteras-tu ces musées lors de ton voyage en Islande? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet contient des liens affiliés (identifiés par un astérisque*), ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.