J’ai souvent écrit à propos de mon amour des auberges de jeunesse.

Récemment, j’ai partagé sur Facebook un graphique, demandant aux gens leur hébergement de choix entre (1) un Airbnb (photo de celui que j’ai loué à Bruny Island, en Tasmanie) (2) un camping gratuit (quitte à dormir dans l’auto, comme j’ai fait à Recherche Bay, en Tasmanie) (3) une auberge de jeunesse (photo du Sydney Harbour YHA) ou (4) un hôtel abordable (Cremorne Point Manor*).

Quiz hébergement préféré

J’ai été surprise que la presque totalité des gens dise préférer Airbnb, j’aurais cru avoir plus de fans d’auberges de jeunesse parmi mes lectrices!

Certaines personnes m’ont alors mentionné ne jamais avoir considéré ce type d’hébergement. Je crois que les préjugés sont encore bien vivants (party! jeunes! sale!)

Pourtant, je te jure et re-jure que les auberges de jeunesse peuvent être des hébergements vraiment agréables, que tu sois seule, en couple, entre amis ou en famille. Oui oui, même en famille!

Si les auberges de jeunesse te font un peu peur, voici quelques conseils pour apprécier ton premier séjour.

Premier séjour en auberge de jeunesse

Surfers à Byron Bay, Australie

Byron Bay

Mon premier séjour en auberge de jeunesse a été à l’auberge NOMAD de Byron Bay*, en Australie, en 2010. J’avais 23 ans, j’étais donc déjà « beaucoup plus vieille » que bien des voyageurs!

J’étais blessée et TELLEMENT stressée à l’idée de partager ma chambre avec des inconnus. Et quand je suis arrivée, à 7h du matin, la réception de l’auberge était fermée. J’ai alors décidé d’aller sur la plage… où je me suis endormie.

Je me suis réveillée, je suis allée déjeuner et je suis retournée à l’auberge, qui avait alors ouvert ses portes. Ils ont entreposé mon sac, puis je me suis dirigée à l’épicerie, car séjourner en auberge signifie souvent (pas toujours!) l’accès à une cuisine complète.

Quand j’ai finalement pu faire mon check-in, j’avais été assignée à une chambre qui sert habituellement de chambre familiale, c’est-à-dire qu’il y avait un lit double, en plus des bunk beds. Et le seul lit libre? Le double! Ça commençait bien!

J’étais cependant tellement stressée, que je n’ai pas vraiment jasé avec les autres voyageurs. Je pensais qu’il y avait des voleurs partout (je sais maintenant que ceci est farfelu).

Puis, j’ai fait mon check-out et je me suis dirigée vers ma prochaine destination, Brisbane, où j’ai séjourné au Brisbane YHA. Il y avait une piscine sur le toit et une vue de feu.

Piscine du Brisbane YHA

Brisbane YHA

Disons qu’après ces deux expériences, j’étais assez vendue au concept! Pour moins de 30$ la nuit, ça me semblait un pas pire choix.

Chambre privée ou dortoir?

Drap d'intimité DIY dans une auberge de jeunesse

Truc de pro : quand le lit n’a pas de drap d’intimité (tous les dortoirs devraient avoir des draps d’intimité), je crée le mien en attachant ma serviette de plage d’un bord à l’autre. En plus, ça lui permet de sécher si je l’ai utilisée!

Si aujourd’hui, j’essaie de privilégier les chambres privées le plus souvent possible (j’imagine que c’est ça, avoir 30 ans!), je dors encore parfois dans les dortoirs.

Oui, cela signifie quelques désagréments. Oui, il y a des « colocs » vraiment désagréables, parfois. Mais honnêtement, ce n’est pas rare que je ne croise pratiquement même pas les gens avec qui je partage la chambre, ce n’est pas « tant » dérangeant que ça, promis!

Pourquoi choisir l’un ou l’autre? Généralement, je dirais pour le prix. Mais ça peut aussi être une occasion de socialiser! Attention cependant d’assumer que dortoir = moins cher. À deux ou plus, une chambre privée pourrait être plus avantageuse.

Si tu sais que tu as le sommeil léger, évite les dortoirs ou amène loup et bouchons.

Dans les dortoirs, il faut souvent enlever ses draps lorsqu’ils sont fournis ou avoir un sleeping bag. Dans les chambres privées, tu n’auras pas ce souci. Tu dois également avoir sa serviette en dortoir, mais souvent pas en chambre privée.

Salle de bain Hobart YHA

Salle de bain complète, mais partagée (dans le corridor) au Hobart YHA*

Chambre privée ne signifie pas nécessairement salle de bain privée, et certains dortoirs ont une salle de bain ensuite. Vérifie ceci (c’est toujours indiqué dans la description) si c’est important pour toi.

Généralement, et ceci est un cliché / une généralisation, je préfère les dortoirs mixtes aux dortoirs de filles seulement.

Je trouve les gars plus polis, plus propres, dans un contexte du genre. La plupart des auberges permettent de choisir le type de chambre que tu préfères, donc libre à toi de le faire. Pis les filles, ça ronfle autant que les gars.

Aires communes

Salon télé / internet au Byron Bay YHA

Salon télé / internet au Byron Bay YHA*

Ce qui fait que j’aime tant les auberges de jeunesse, ce sont les aires communes : cuisine, salon, piscine, etc. Puisque je voyage en solo, c’est la meilleure façon de rencontrer des gens!

Parfois, ce sont des amis temporaires, peut-être même juste pour la journée, d’autres fois, ça devient des amis pour la vie.

Ça peut faire du bien de parler à quelqu’un, quand ça fait plusieurs jours que tu es seule et que tu commences à jaser un peu trop longtemps aux caissiers dans les commerces où tu fais des achats…

J’aime surtout les cuisines d’auberges de jeunesse, pour des raisons évidentes. Éviter d’aller au resto trois fois par jour est bon pour le budget ET pour se sentir bien!

Parfois, cependant, il y a des cuisines où je ne cuisinerais pas même si on me payait pour le faire.

Je m’assure alors que ma nourriture est bien emballée et bien identifiée et je la place au frigo, puis je ne prépare que des repas qui nécessitent un minimum de préparation : sandwichs, wraps, salades, etc. Et je double vérifie que la vaisselle que j’utilise est bien propre (et j’utilise même la mienne, parfois…)

Déjeuner avec vue cuisiné au Sydney Harbour YHA

Déjeuner avec vue cuisiné au Sydney Harbour YHA

Repas local à Hobart

La cuisine du Montacute Boutique Bunkhouse est parfaite, mais ce repas de produits locaux sans cuisson l’est aussi!

Autre truc le fun en auberge : les bookshares. Tu arrives avec un livre et tu repars avec un autre! Pratique pour alléger ses bagages tout en ayant toujours quelque chose à lire.

Comment reconnaître une bonne auberge?

Salle à diner du HI Boston

HI Boston

Ce que signifie une « bonne » auberge sera probablement différent de personne en personne, mais voici mes critères.

  • Les dortoirs ont un maximum de 8 lits. Idéalement, je séjourne dans une chambre de 6 lits et moins.
  • Le lieu a une cote de MINIMUM 8/10.
  • Les reviews ne sont pas TOUS négatifs et j’essaie de comprendre ceux qui le sont.
  • Il y a l’accès à une cuisine complète.
  • Il y a des casiers, au moins pour les petits objets comme ordi/caméra/téléphone.
  • Idéalement, il n’y a pas de bar sur place. S’il y en a un, je m’assure que ce n’est pas un « party hostel »!
  • Il y a des activités gratuites : city walk, déjeuner gratuit, soirée cinéma, etc. ainsi qu’un comptoir voyage, où on a souvent accès à des prix réduits.
  • Je regarde toujours les photos! Tant les photos officielles que celles des voyageurs.
  • Je regarde où l’auberge est située. Dans bien des villes, il y a des quartiers reconnus pour accueillir les backpackers qui veulent faire le party.
Activités au Newcastle YHA

Activités au Newcastle YHA*

Activités au Sydney Harbour YHA

Activités au Sydney Harbour YHA (j’ai participé au cours de yoga!)

Comme dans tout, le prix peut être un bon indicateur de qualité… ou pas. Et le prix d’une chambre va grandement varier selon le pays où tu es, allant de quelques dollars par nuit pour un dortoir à plus de 100$ pour une chambre privée.

Règle générale, j’aime bien la chaîne Hostelling International et les petites auberges indépendantes qui se donnent des allures d’hôtel-boutique tout en restant abordables (il y en a de plus en plus!)

Règles de base

Chambre privée au Montacute Boutique Bunkhouse

Chambre privée au Montacute Boutique Bunkhouse

Certaines auberges affichent des règlements (couvre-feu de bruit ou alcool, surtout), mais la plupart laissent aux voyageurs le loisir de s’autoréguler.

C’est donc à nous d’être d’agréables co-chambreuses.

Déchets dans une auberge de jeunesse

Ça, c’est non.

Généralement, je te dirais de…

  • Laver ta vaisselle après l’avoir utilisée.
  • Ne prendre que ce dont tu as besoin dans le free food. Et laisses-y tes restes au lieu de les jeter.
  • Si tu fais un dégât, don’t be an asshole. Ramasse-toi, ou dis-le à la réception, si tu ne peux pas le faire.
  • Utilise la salle de bain comme tu utilisais ta salle de bain à la maison. Encore une fois, don’t be an asshole.
  • Si tu dois te coucher / lever à des heures impossibles, tente de le faire le plus discrètement possible, en dortoir. N’allume pas les lumières de la chambre à 4h du matin et DE GRÂCE ne joue pas avec des sacs de plastique à 6h.
  • N’assume pas que tout le monde a le même horaire que toi, en dortoir. Discute avec tes co-chambreurs si tu vois que vos horaires sont opposés, pour ne pas fâcher les autres sans t’en rendre compte.
  • Dis bonjour aux gens! Demande-leur d’où ils viennent et depuis combien de temps ils voyagent.
  • Mais respecte les gens qui ne veulent pas jaser.
  • Si tu es en dortoir et que tu rentres saoule / tard / tu dois te lever à 4h pour prendre l’avion : dis-le, excuse-toi au besoin, sois polie!
  • NE SNOOZE JAMAIS EN DORTOIR.
  • En dortoir et dans les aires communes, mets ton téléphone sur vibration!
  • Demande avant d’ouvrir / fermer les lumières / rideaux et ne parle pas trop fort. Et laisse donc ton haut-parleur chez toi.
  • Ne vole pas les trucs des autres. Don’t be an asshole.

C’est pas bin bin compliqué. C’est le même savoir-vivre que tu devrais appliquer dans la vie de tous les jours.

Quoi faire en cas de problème?

Salon du Newcastle YHA

Newcastle YHA tout propre!

Dortoir à 6 lits du Hobart YHA

Dortoir à 6 lits du Hobart YHA

Le staff dans les auberges de jeunesse est souvent composé de gens en voyage ou des gens qui ont voyagé pas mal. Ils savent gérer des situations problématiques, alors parle-leur s’il y a quoi que ce soit.

Je me souviens d’un incident à Melbourne, probablement mon pire accrochage en auberge de jeunesse, où une fille m’a engueulée au point de me faire peur.

Je suis allée à la réception et ils m’ont accompagnée dans la chambre et ont vérifié que la fille ne reviendrait plus. Ils se sont même assurés que j’allais bien avant de partir.

Une autre fois, à Dublin, j’étais malade et dans un dortoir avec des filles de 18 ans vraiment désagréables et surtout, vraiment pas propres. Je suis allée à la réception me plaindre, malheureusement tous les lits étaient occupés, je ne pouvais pas changer de chambre.

Il était déjà environ 21h, donc trop tard pour le ménage aussi, mais dès le lendemain, la chambre a été lavée et les bouteilles d’alcool à moitié vides qui trainaient partout ont été jetées.

Sauf que l’auberge a alors décidé d’essayer de faire un gros party dans le bar de l’auberge, habituellement plutôt calme, de style pub. Un essai, une première. Et c’était tellement bruyant que mon lit vibrait. Not a joke.

Encore là, je me suis plainte. Comme beaucoup d’autres voyageurs.

Et quelques jours plus tard, j’avais un courriel du gérant m’offrant un séjour gratuit (pas une nuitée, là, un séjour) si jamais je revenais en ville. Ça n’a jamais adonné, mais j’ai apprécié le geste.

Si le problème est au niveau de la propreté, encore là, il faut le dire! Pour garder le prix des chambres abordables, les auberges de jeunesse ont souvent moins de staff. Ils ne savent peut-être même pas que X endroit est crotté (à moins que tu aies choisi une auberge un peu crottée à la base).

Bref, oui, des pépins, ça arrive. Comme dans n’importe quel hébergement. Mais les gens sur place sont très parlables et veulent que les gens aient un séjour agréable!

Découvre cinq hébergements particulièrement abordables (dont trois auberges de jeunesse!) en Australie juste ici.

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : comment fonctionne une auberge de jeunesse

 

Quels seraient tes trucs pour réussir un premier séjour en auberge de jeunesse? Partage-les dans les commentaires!

J’ai été reçue comme média dans certains des établissements mentionnés. 


Ce billet contient des liens affiliés (identifiés par un astérisque*), ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.