Avertissement COVID-19

Les informations mentionnées dans ce billet peuvent être inexactes en raison des fermetures, modifications et changements dus à la pandémie. Bien que je tente de garder mes billets à jour, tu es responsable de vérifier les règlements, les heures d’ouverture et tout autre renseignement pertinent avant de te rendre sur place.

 

Un aller-retour Montréal-Halifax à 89,82$, toutes taxes incluses, ça semblait presque trop beau.

J’ai donc décidé, tant pour mon plaisir personnel que pour la science (😜), que je l’achèterais.

C’est ainsi que j’ai réservé un billet d’avion avec Flair Airlines pour visiter la Nouvelle-Écosse pour la première fois.

Maintenant de retour depuis quelques jours, voici mes impressions.

Un vol à 90$! Qu’est-ce que ce tarif inclut?

Confirmation de vol à 89,92$

Comme tu peux l’imaginer, un billet d’avion aller-retour à 90$, ça ne vient pas avec un p’tit verre de bulles.

Mon billet incluait mon siège et un effet personnel (PAS un carry-on, un sac de seulement 16cm x 33cm x 43cm). C’est tout. C’est pas gros, ça.

Pas de verre d’eau à bord, pas d’écran, le strict minimum.

Bien sûr, il est possible de payer des frais supplémentaires pour apporter un carry-on et/ou un bagage en cabine.

Tu peux aussi payer pour réserver un siège en particulier, mais j’ai laissé la chance faire son travail et j’ai eu un siège hublot à l’aller et un dans l’allée sur l’aile au retour. Pas mal!

Selon ce qu’on m’a dit, il y a un service de nourriture/boisson (à vendre) lors de certains vols, mais ça n’a pas été le cas lors du mien, probablement parce qu’il durait à peine plus d’une heure.

Bref, le tarif que j’ai payé est vraiment la base. Toutes les options sont en extra.

Expérience à bord de l’avion

Avion de Flair Airlines

Comme mentionné plus haut, les services lors du vol sont très limités. Surtout que le mien était si court!

J’ai remarqué un code QR sur les sièges pour accéder à certains services sur l’app de Flair, mais je ne l’ai pas essayé. Je commençais à manquer de données et vu mon expérience précédente avec l’app (plus d’info plus bas), j’ai décidé de passer mon tour.

Bien sûr, l’espace entre les sièges est, disons, peu généreux. J’ai aussi remarqué que le rangement sous le siège allée était plus petit que celui du siège milieu et hublot. De plus, le séparateur de métal était où mon pied serait tombé si j’avais écouté mon corps.

Je me suis donc retrouvée à être un peu tordue pour ne pas déranger mon voisin de siège.

Mais bon… encore une fois… moins de 2h de vol. Pas très grave.

Espace pour les jambes dans un vol Flair Airlines

Siège hublot

Espace pour les jambes et sous le siège dans un vol Flair Airlines

Siège allée

Pour contexte de l’espace disponible… je mesure 5’2!

Le personnel, bien que j’ai eu très peu d’interactions avec eux, me semblait sympathique.

Les vols se sont bien déroulés. Les atterrissages m’ont paru secs, mais c’est peut-être juste parce que je ne suis plus habituée de prendre l’avion! 😂

J’ai appris après coup que Flair utilisait les fameux Boeing 737 Max (j’avais bien vu Boeing 737 sur les fiches explicatives dans l’avion, mais je pensais que le mot Max s’y trouverait si c’était ce type d’appareil), ce qui explique aussi peut-être cela. Dans tous les cas, je suis contente de l’avoir appris APRÈS 😉

Au retour, il y a aussi eu un long délai (près d’une heure!) totalement hors du contrôle de la compagnie aérienne. En raison d’un retard, aucune porte n’était disponible et nous avons dû prendre un genre d’autobus pour pouvoir finalement retrouver la terre ferme.

Processus de réservation

Moi lors de mon vol avec Flair Airlines

Ça commence à faire plusieurs semaines que j’ai réservé mon voyage, donc je ne me souviens pas précisément du processus, ce qui, j’imagine, est une bonne chose!

Le site web est assez intuitif et c’est facile de comparer le prix des vols à différentes dates pour choisir le plus avantageux.

La seule chose qui m’a fait rire, sur la version francophone du site, est la mention « campagne », plutôt que « pays » (country)!

Erreur de traduction site web de Flair

Vérification des limites permises

Est-ce que la compagnie aérienne mesure réellement les articles admis à bord, vu les règles très strictes à ce sujet?

Selon mon expérience, non, mais je ne me risquerais pas à apporter plus que ce qui est permis. Les frais pour ajouter un bagage sur place sont, selon le site web de la compagnie, 70% plus élevés que le prix payé à l’avance.

J’ai acheté un sac à dos juste avant mon voyage (j’avais vraiment besoin de remplacer le mien) donc je l’ai mesuré mille fois et j’ai même gardé l’étiquette de vente confirmant que les dimensions étaient plus petites que ce qui était admis.

Mon sac de grosseur "effet personnel" pour mon vol avec Flair

Dimensions de mon sac à dos

Les dimensions de mon sac (en pouces) selon le fabricant… plus petit que ce qui est permis, et pourtant!

Mon sac un peu trop grand pour l'espace alloué

Par curiosité, une fois arrivée à l’aéroport, j’ai vu un des trucs permettant de mesurer ses bagages, donc je l’ai fait… et mon sac ne rentrait pas dans l’espace alloué! *Si* on avait mesuré mes bagages, je me serais backée avec la carte de mesures du sac (que j’avais gardée) et/ou en essayant de réorganiser mon stock.

En toute honnêteté, j’ai observé les bagages des gens, et ceux qui avaient des petits sacs à dos ou même des sacoches (et qui, selon moi, n’avaient probablement pas choisi l’option carry-on) avaient presque tous des sacs bien plus gros que le mien.

Dans le fond, à mon bien humble avis, le plus important est que ton sac rentre sous ton siège, l’espace au-dessus étant pour les carry-ons.

Application mobile et check-in

Capture d'écran de l'app Flair Airlines

À l’aller, j’ai reçu mon courriel pour faire mon check-in 24h pile à l’avance. Celui-ci me proposait de télécharger l’app Flair pour « faciliter le processus »… mais elle n’a jamais reconnu mon numéro de réservation.

J’ai donc fait mon check-in à l’ordi relativement facilement, malgré une première tentative où je suis tombée sur une petite roue qui tourne sans fin. Après avoir rafraichi la page, j’ai pu procéder sans problème. J’ai ainsi pu sauvegarder ma carte d’embarquement dans Wallet sur mon iPhone super facilement.

Au retour, aucun courriel m’invitant à faire mon check-in ne m’a été envoyé. J’ai de nouveau essayé d’utiliser l’app, sans succès encore une fois.

J’ai finalement réussi sur Safari, sur mon cellulaire, en cherchant un peu où le faire et surtout, en fouillant beaucoup trop longtemps pour trouver la carte d’embarquement!

Je m’étais résolue à utiliser la capture d’écran du message confirmant la réussite de mon check-in quand je l’ai finalement trouvée. Yay!

Bref, pas super intuitif, mais est-ce grave? Absolument pas.

Horaire des low cost

Vue du Hublot lors d'un vol Montréal-Halifax avec Flair Airlines

Selon mon expérience, les compagnies à petit prix (ou même les compagnies qui offrent des tarifs spéciaux occasionnels) ont des horaires qui font qu’il est parfois obligatoire de payer une nuitée supplémentaire d’hébergement, car elles arrivent à destination à des heures pas possibles.

Dans ce cas-ci, mon vol d’aller est arrivé à Halifax à 20h54. Après avoir pris l’autobus (4,25$) pour me rendre en ville (environ 45 minutes), je suis arrivée à mon hôtel à passé 22h. Et ça, c’est sans bagage à récupérer… à cette heure, l’autobus ne passait qu’aux 60 minutes et j’aurais risqué de le manquer si j’avais eu une valise en soute.

Au retour, avec les économies effectuées grâce à mon billet, je me suis payé un taxi pour pouvoir profiter de la journée au maximum. J’ai donc pu quitter Halifax un peu après 14h pour mon vol de 16h25 et avoir biiiiiin de l’avance, malgré un pont fermé et un accident qui a causé un détour.

Mon hôtel (Sutton Place Hotel*) avait une entente avec une compagnie de navette, Atlantis Limousine, qui offrait un tarif fixe de 68$. Et le sympathique chauffeur a choisi un chemin panoramique pour le détour, me donnant quelques infos touristiques au passage. Sympa! 

Selon le site web de l’aéroport d’Halifax, le tarif moyen pour un transfert aéroport-centre-ville en taxi est 64$.

Vais-je voyager de nouveau avec Flair Airlines?

Vue du Hublot lors d'un vol Montréal-Halifax avec Flair Airlines

Est-ce que les économies effectuées ont valu la peine?

Pour ce premier voyage, je dirais que oui. Mais je ne sais pas si je vais choisir le tarif de base si je voyage avec Flair de nouveau.

Il annonçait énormément de pluie pendant mon séjour, donc j’ai décidé de porter mes bottes de pluie… mais ça signifiait que je ne pourrais pas apporter de souliers de rechange!

J’aime aussi beaucoup encourager les artisans locaux et acheter des souvenirs et j’ai été extrêmement limitée en ce sens lors de mon séjour.

Souvenirs achetés à Halifax

Tous les souvenirs que j’ai pu faire entrer dans mon sac… oui, j’adore les sels locaux!

Mon voyage ne durait que quatre jours, je n’aurais pas pu apporter des vêtements pour bien bien plus longtemps non plus.

Finalement, je crois que ça encourage la surconsommation inutile d’acheter des trucs comme une brosse à dents et du déo sur place, si je ne peux pas les finir avant de partir, ce que plusieurs font pour pouvoir apporter un aussi petit bagage.

Bref, c’est important de voir si tu fais de réelles économies ou non quand tu achètes un vol à aussi petit prix! Ce n’est pas nécessairement le cas…

Ce n’est pas ma première fois avec une compagnie aérienne ultra low cost. Il y a quelques années, j’ai voyagé avec Wow Airlines pour visiter l’Islande!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : flair airlines avis

As-tu déjà voyagé avec Flair Airlines? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.