J’ai une confession à faire : même si je parle souvent de ma haine du couponing, je suis un peu secrètement une folle aux points. Ce n’est pas la même chose, bien sûr, mais le but est le même : payer moins, ou ne pas payer du tout!

Au fil des années, j’ai donc développé quelques habitudes et trucs, que je partage ici.

1) Se concentrer sur ce qui rapporte

J’ai une carte Air Miles depuis plusieurs années. Puisque je ne fréquente pas beaucoup de commerces qui permettent d’accumuler des points, disons que mes points ne m’ont pas donné grand chose jusqu’à présent. Malgré ça, je donne toujours ma carte quand je vais au IGA, parce que, why not, ça ne me demande pas d’efforts.

Cependant, j’ai découvert que je pouvais régulièrement – et je veux dire régulièrement – me procurer des centaines de dollars de produits gratuits chez Pharmaprix avec ma carte Optimum, donc je fais un effort supplémentaire pour accumuler ces points.

L’idée est d’avoir un bon rapport temps investi/argent sauvé selon vos habitudes de consommation et les endroits que vous visitez.

2) La liste, toujours la liste

J’ai toujours sur mon bureau à la maison une liste de choses à acheter prochainement à la pharmacie : tout, du shampoing à la brosse à dents à la teinture à la crème pour le corps aux rasoirs and on and on and on… L’idée ici est de regrouper mes achats lorsque les offres de points promotionnels sont intéressantes.

Soyons honnêtes : la plupart (si ce n’est pas la totalité) de nos achats en pharmacie sont des achats que l’on fait très, très, très régulièrement, alors il est facile de prévoir ceux qui s’en viennent. Du coup, on sauve des voyages à la pharmacie, donc en plus d’économiser de l’argent, on économise du temps!

3) L’infolettre (ou les médias sociaux)

J’étais abonnée à l’infolettre de Pharmaprix, mais je l’effaçais sans même l’ouvrir 90% du temps. Je trouvais qu’ils envoient beaucoup trop de courriels, et ça gossait un peu. Même si c’était la meilleure façon d’être toujours informée des promotions qui m’intéressent : 25x les points ou X points gratuits à l’achat de X dollars. Je ne vais chez Pharmaprix que quand 1) j’ai assez d’articles sur ma liste pour atteindre le seuil d’achat minimum et 2) le magasin offre des points supplémentaires.

Si les infolettres vous agressent trop, vous pouvez souvent être informée des promotions via les médias sociaux – mais gardez en tête que l’algorithme de Facebook cache bien des publications, et que Twitter, ça va vite si vous ne jetez pas un coup d’oeil de façon régulière!

4) Réclamer!

Encore une fois, j’y vais avec l’exemple de la carte que j’utilise de la façon la plus stratégique, mais Pharmaprix offre de façon assez fréquente des promotions « les points valent plus ». Qu’est-ce que ça signifie? Si, par exemple, vous avez assez de points pour recevoir 25$ d’articles gratuits, lors de cette promotion, le même nombre de points pourrait valoir 40$. Bâtissez la liste d’achats à faire, et profitez de tous les produits gratuits!

5) Est-ce que ça marche vraiment?

Règle générale, je dirais que je vais au Pharmaprix 4 à 5 fois lors des promos « accumulez plus de points » et que je dépense entre 50$ et 100$ chaque fois, avant d’avoir droit à 50$ à 75$ de produits gratuits (lors des promos « les points valent plus »).

Si vous utilisez vos points pour acheter des trucs en promotion, cet argent gratuit peut aller encore plus loin. Ça va TRÈS vite. 

Et, c’est tellement plus agréable de se payer une petite folie (genre un énième vernis à ongles) quand c’est gratuit! Non? :)

6) Pour ne pas avoir l’air de la folle aux points…

Si vous ne voulez pas être vraiment désagréable lorsque viendra le temps de faire vos achats, il y a quelques règles de base à suivre. Premièrement, évidemment, n’oubliez pas votre carte. Deuxièmement, si vous n’êtes pas certaine d’atteindre le seuil minimum d’achats, utilisez une calculatrice, ou prévoyez acheter des paquets de gomme ou des magazines rendue à la caisse. Troisièmement, gardez en tête que les points ne sont pas toujours ajoutés à votre compte de façon immédiate (le délai peut être de plusieurs semaines!), donc vérifiez votre solde de points avant de vous rendre en magasin.

Finalement, si vous pensez avoir des questions, si vous avez des coupons, des bons d’achat différé, ou toute autre situation qui pourrait rendre la transaction plus longue, de grâce, visitez la pharmacie en période moins occupée. Vous ne voulez pas être LA personne qui fait attendre tout le monde pour sauver 1$, à 17h30 un vendredi.

Bon shopping! :)