J’ai hésité avant d’écrire ce billet, car disons que les images qui l’accompagnent ne font pas justice à mes propos.

Je crois avoir trouvé l’une des plus originales façons d’observer la saison des couleurs… et je n’ai pratiquement aucune photo pour le prouver.

La raison? Je ne m’attendais pas à autant de beau, alors je n’ai pas apporté ma caméra. Et autant j’aime mon iPhone 6, autant il ne fait pas les meilleures photos, hein! Surtout lors d’une journée plus-que-grise comme celle dont je parle aujourd’hui.

Alors tu vas devoir me croire sur parole.

Une des meilleures façons d’observer les couleurs automnales au Québec est… de prendre le train pendant 13 heures.

Paysage du train Montréal-Senneterre pendant la saison des couleurs

L’une des deux seules preuves que j’ai!

Paysage du train Montréal-Senneterre pendant la saison des couleurs

Train Montréal-Senneterre

Vendredi 28 septembre, 5h30. Le réveil sonne. Il est tôt. Très tôt.

Mon train part à 8h15, et le trajet doit prendre 12h (il en prendra finalement un peu plus de 13), alors je veux m’assurer de bouger avant le départ, mais à ce moment précis, je regrette légèrement mes choix de vie.


Peu importe ton budget, voyager, c’est possible! Visite la page « Destinations » pour une bonne dose d’inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant ton escapade.


Je fais ma série d’étirements matinale, puis j’entame la marche d’environ 30 minutes jusqu’à la gare. J’arrive d’avance, je vais chercher un déjeuner chez McDo (#sorrynotsorry) et j’embarque à 8h. Heure d’arrivée prévue? 19h40, à Senneterre, en Abitibi-Témiscamingue. Mais c’est un fait connu : ce train n’est jamais à l’heure.

Moi dans le train Montréal-Senneterre

J’ai prévu bien du travail pour la route, c’est vendredi après tout. Et beaucoup de bouffe et d’eau. Et un peu de lecture. Bref : je ne chômerai pas.

Sauf que finalement, force est d’admettre que la chose la plus agréable à faire lors du trajet est simplement… admirer le paysage.

Paysage du train Montréal-Senneterre

Paysage du train Montréal-Senneterre

Paysage du train Montréal-Senneterre

13h de train, ce n’est pas comme 13h de voiture ou 13h d’avion. Tu as de l’espace, tu peux marcher, tu peux respirer, relaxer, penser. Pis quand tu te tannes, tu commandes une bière (j’aurais bien pris un Bloody, mais il ne restait plus de vodka 😮) et tu lis un livre.

Espace pour les jambes train Montréal-Senneterre

Pleeeeein d’espace pour les jambes! (feat. mes nouvelles bottes préférées)

Bière dans le train Montréal-Senneterre

Couleurs, rivières, forêts… et chasseurs

Le trajet du train Montréal-Senneterre ne fait pas vraiment de sens. Il inclut un détour en Mauricie, puis 22 zigzags.

Mais c’est un peu ça qui fait sa beauté.

Le départ est un peu long, alors qu’on peut compter une bonne heure de paysages urbains et de construction montréalaise. Mais après, il y a tellement de beau. Les couleurs évoluent tranquillement, puis la forêt se transforme. Il y a soudainement plus de conifères, mais encore des couleurs, du jaune principalement. Puis, tout redevient vert.

Les rivières, elles, se multiplient pendant ce temps.

Paysage du train Montréal-Senneterre

Paysage du train Montréal-Senneterre

Le train passe à proximité de falaises, traverse des ponts, entre des tunnels, croise des centrales hydroélectriques. Il y a toujours quelque chose à voir.

Le train arrête souvent. Et longtemps. N’importe qui peut réclamer un arrêt, n’importe où. Parfois, on arrête devant un chalet et des gens descendent leur stock pour la semaine. Parfois, on arrête vraiment trop proche de l’eau.

Le temps passe étonnement vite : déjeuner, observation des couleurs, un peu de rédaction, collation, plus de couleurs, dîner, paysages différents, chasseurs qui entrent à bord, petite bière relaxe, souper, lecture. Ça paraît plus rapide que certains trajets beaucoup plus courts!

Chalet sur le chemin du train Montréal-Senneterre

L’un des arrêts du train

13h sans avoir à penser à rien, sauf à la beauté du paysage.

Ce n’est pas une blague : j’étais contente qu’il n’y ait pas de Wifi dans le train. J’ai quand même *DÛ* travailler un peu, mais j’ai aussi passé de nombreuses minutes à regarder dehors, tout simplement, sans aucune culpabilité.

Et les chasseurs? Qui dit automne, dit saison de la chasse. Et à ma grande surprise, ils sont nombreux à se rendre en train! Ils sont facilement identifiables… et disons que je n’ai pas souvent vu un orignal comme bagage en soute. 

orignal

L’orignal avant qu’il soit monté à bord

Ce qu’il faut savoir

Le trajet Montréal-Senneterre est desservi par VIA Rail et quitte la Gare Centrale à 8h15 les lundis, mercredis et vendredis. Il quitte vers Jonquière et Senneterre, puis les wagons se séparent à Hervey-Jonction.

Le train que j’ai emprunté était plutôt laid et vieillot, mais offrait énormément d’espace. Les places sont non assignées, mais assez nombreuses pour ne pas nécessairement devoir partager son espace avec un autre voyageur.

Il n’y a pas de Wifi à bord ni de réseau cellulaire pendant la majorité du trajet. C’était peut-être un peu ma partie préférée, finalement.

Il existe un petit menu casse-croûte à l’intérieur, mais le mieux est de prévoir repas et collations.

La vue est incroyable des deux côtés, mais si tu désires prendre des photos, vaut mieux t’assoir du côté droit (en regardant vers l’avant), car elles sinon seront à contre-jour. Mais même avec une « bonne » caméra, tu devras faire avec les réflexions et un certain flou de mouvement, seule conséquence d’admirer les couleurs de l’intérieur!

Paysage du train Montréal-Senneterre

Fin de trajet sous la pluie

Il est possible de revenir à Montréal par train, mais aussi par avion. Et tant qu’à aller jusqu’en Abitibi, autant en profiter pour visiter la région un peu! Il y a tellement de choses à voir. Tu peux te promener un peu dans le coin ou te rendre jusqu’au Témiscamingue, mon gros coup de coeur de l’année.

Le billet de train aller simple coûte 90$ par adulte. VIA Rail propose souvent des soldes, ça vaut la peine d’attendre avant de réserver. Pour le retour, Air Creebec propose certains vols de Val-d’Or et Rouyn-Noranda à prix abordables lorsque réservés plusieurs mois d’avance. Non, ce n’est pas donné, mais c’est un pas dans la bonne direction! Air Canada assure aussi la liaison.

Alors, pourquoi est-ce que j’ai pris le train jusqu’à Senneterre? Car j’étais conférencière invitée au Rendez-vous Kiwanis de Val-d’Or! Pour me recevoir comme conférencière, consulte cette page. 😉 (Ah et aussi parce que tellement de personnes, dont Jennifer, m’ont parlé de ce trajet, que j’ai demandé à l’organisation si je pouvais me rendre sur place en train plutôt qu’en avion!)

Moi au Rendez-vous Kiwanis

Une autre façon de profiter de l’automne? MANGER TOUTES LES COURGES!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : saison des couleurs

As-tu déjà pris le train Montréal-Senneterre? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.


Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour voyager peu importe ton budget