Avertissement COVID-19

Les informations mentionnées dans ce billet peuvent être inexactes en raison des fermetures, modifications et changements dus à la pandémie. Bien que je tente de garder mes billets à jour, tu es responsable de vérifier les règlements, les heures d’ouverture et tout autre renseignement pertinent avant de te rendre sur place.

 

Tu fais peut-être partie de celles qui planifient déjà leurs vacances de Noël ou même où ils iront pour la semaine de relâche en octobre.

Pour les familles (surtout), pas grand-chose à faire, c’est à ce moment que les vacances se passent.

Si tu as la liberté de choisir tes dates de congé, tu pourrais économiser gros, MAIS… ça vient avec des mais!

Le voyage hors saison, ce n’est pas pour tout le monde, tout le temps. Si tu aimes le soleil, disons que je ne te conseillerais pas l’Islande et ses quatre heures d’ensoleillement potentiel en décembre.

Ou une destination reconnue pour ses restos… quand ils sont tous fermés pour la saison morte.

Bref, tu pourrais sauver des sous et profiter d’un voyage de rêve, mais il faut savoir quand partir et où!

Voici quelques astuces.

Voyage intelligent

Moi au coucher du soleil à Tulum

J’ai vu plusieurs articles parlant de voyage « intelligent » plutôt que « hors saison » et j’avoue que j’aime cette expression.

C’est vrai que ça peut être une excellente façon d’éviter les foules ET d’économiser, mais tu dois t’assurer que le voyage répondra quand même à tes attentes.

Voici quelques questions à te poser avant de réserver (même si le prix du billet d’avion est juste trop beau pour être vrai) :

  • Est-ce que la météo me convient à ce moment de l’année? J’ai parlé d’ensoleillement plus haut, mais pense aussi à la saison des pluies ou des ouragans dans d’autres régions. Il ne faut pas partir en peur, mais vaut mieux être bien renseignée!
  • Est-ce que tu pourras trouver de l’hébergement? Des restos? Des activités? Ou tout ferme hors saison?
  • Pourquoi visites-tu la destination? Pour reprendre l’exemple de l’Islande, l’hiver, il y a peut-être moins d’heures d’ensoleillement, mais il y a la possibilité de voir des aurores boréales, ce qui peut être un gros plus!
  • Y a-t-il des événements ou des vacances scolaires qui pourraient créer un achalandage d’importance, même si c’est la basse saison? Si l’offre touristique est moins grande, l’achalandage pourrait être encore plus problématique qu’en haute saison! Je te donne un exemple : en 2013, j’étais en roadtrip en Australie à l’automne, saison habituellement peu occupée… sauf que j’ai complètement oublié Pâques! Bref, j’ai payé une petite fortune pour mon hébergement ce weekend-là…
voyage hors saison

La belle photo de touriste seule au monde…

voyage hors saison

Sauf que ça ressemblait à ÇA autour… 😮

Il ne faut pas oublier que certains moments de l’année peuvent sembler peu occupés, mais que pour une raison ou une autre (sports, événements, festivals, etc.), il y a foule à ce moment et les prix seront probablement plus élevés.

Je suis passée par là lorsque j’ai visité Toronto en plein TIFF.

Il n’est pas rare que des destinations organisent des événements en pleine saison morte justement pour redonner vie à l’endroit.

Si tu peux choisir le moment de ton voyage, je te conseille la shoulder season, ou entre-deux. Les commerces commencent à rouvrir, la température est souvent parfaite, les prix sont encore avantageux et il n’y a pas trop de touristes.

Utilisons l’exemple des vacances scolaires au Québec. Tout est nécessairement plus cher (et occupé) de la mi-juin à la fin août. Si tu peux profiter de tes vacances lors des deux premières semaines de juin ou en septembre, tu auras tous les avantages de la haute saison (ou presque) sans les foules et les prix parfois gonflés.

Partir ou pas?

Comment savoir si c’est un bon moment pour partir? La première chose que je te conseille est de googler « destination + mois de la visite ».

Tu trouveras de cette façon témoignages de voyageurs ayant visité l’endroit récemment afin de déterminer si tu apprécieras le lieu même hors saison.

Par exemple, après mon voyage en Islande en avril, j’ai écrit le billet « Visiter l’Islande en avril« . Plusieurs autres blogueurs font de même, ou tu peux jeter un oeil aux forums des TripAdvisor de ce monde.

Tu peux aussi utiliser un site comme Trevelur.com, qui partage plusieurs données comme la température, les heures d’ensoleillement, l’humidité et même la température moyenne de l’eau dans la destination que tu convoites.

Moi en Islande au grand vent

Il peut venter et faire froid en Islande au mois d’avril (et pas mal tout le temps, en fait 😂)

Comparaison de deux conditions routières différentes en Islande

Tu sauras si tu auras les conditions routières à gauche… ou celles à droite!

Si tu es visuelle, tu peux aussi chercher sur les réseaux sociaux des photos géolocalisées prises au moment de l’année auquel tu prévois visiter.

En cas de doute, consulte une agente de voyage, idéalement spécialisée dans la destination que tu prévois visiter. Elle pourra répondre à toutes tes interrogations.

L’exemple des îles de la Madeleine

Moi aux îles de la Madeleine

Aux îles de la Madeleine en 2016

Au printemps dernier, je suis allée aux îles de la Madeleine et, dans ce cas, le voyage hors saison a eu plusieurs avantages (malgré quelques désagréments).

Premièrement, le traversier pour s’y rendre est presque moitié prix en basse saison, ce qui n’est pas négligeable.

Mais le plus positif a été de pouvoir participer à une activité que peu vivent : la pêche aux homards! La saison des fruits de mer est avant la haute saison estivale (mai à juillet), alors plusieurs voyageurs ne peuvent profiter du homard frais et voir les bateaux et pêcheurs à l’oeuvre.

Nous avons pu passer quelques heures sur un bateau de pêcheurs (de ce que je comprends, ce n’est peut-être pas 100% légal, mais il existe des offres touristiques officielles si tu préfères cette option).

Ce qui a été le plus intéressant a été de jaser avec des gens qui font un métier tellement hors du commun et de mieux comprendre d’où vient notre nourriture.

Bateau de pêche de homards

Homard fraichement pêché

Bien sûr, nous avons aussi goûté au homard frais frais frais en pleine saison et, en plus, il était apprêté par les pros de la poissonnerie Fruits de mer Madeleine.

 

Si l’Australie t’intéresse, visite AustralieQC.ca, mon site web entièrement dédié à mon pays coup de coeur!

Et qui dit bouffe locale en saison d’abondance dit : prix d’ami!

Les mauvais côtés? Plusieurs boutiques étaient fermées et il faisait beaucoup trop froid pour profiter des belles plages!

Moi aux îles de la Madeleine avec un gros chandail

La journée la plus chaude du voyage!

J’y suis aussi allée en septembre, juste avant le début de la basse saison officielle : pour lire à propos de mon voyage, c’est ici!

Tu trouveras plusieurs autres astuces pour économiser en voyage dans mon guide ultime du voyage à petit budget!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

voyage hors saison

Aimes-tu voyager hors saison? Dis-le-moi dans les commentaires!

J’ai visité les îles de la Madeleine dans le cadre de la campagne #tripauxiles, organisée par l’Agence de location Hertz des îles et le parc de Gros-Cap. 


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.