On vit dans une société qui encourage la surconsommation. On choisit souvent l’option moins chère, mais qui ne va pas durer, au lieu de celle un peu plus chère qui va rester belle toute une vie. Même si on réalise après que ce n’était pas le meilleur choix… quoi faire? 

Je ne suis pas parfaite. Moi aussi, j’ai fait bien des mauvais achats dans ma vie, même si aujourd’hui, j’essaie d’acheter moins, mais mieux, quitte à attendre avant de remplacer un produit.

Comme plusieurs, j’ai donc encore bien des meubles cheaps chez moi (tsé, le genre de trucs qu’on achète pour notre premier appartement). Voici des idées pour leur donner une deuxième vie sans dépenser une fortune, mais, surtout, sans que ce soit trop compliqué. Même si tu n’es pas manuelle, lis ceci, il n’y a rien de trop compliqué, promis!

Si faire les moindres travaux ne t’intéresse pas, SVP, ne jette pas tes meubles! Donne-les si tu n’as pas besoin de sous ou vends-les sur Kijiji!

Mon sofa à 300$ qui a duré presque 10 ans

Mon divan

J’ai eu l’idée d’écrire ce billet en 2016, pour parler de mon sofa en cuirette, acheté 300$ en 2007. Ça faisait quelques mois que j’habitais mon appart et le vieux futon de mon frère, qui me servait de sofa, ne convenait vraiment plus : je sentais les barres de métal de l’assise quand j’étais dessus!

Sauf qu’en 2007, j’étais étudiante et pas tant riche. Quand j’ai vu un sofa au style moderne, des dimensions parfaites, affiché à 300$, je l’ai acheté sans trop me poser de questions. Pendant plusieurs années, il a fait la job. Étonnement longtemps, même, considérant à quel point je l’utilisais!

Sauf qu’après environ sept ans, la cuirette a commencé à arracher. Au début, ce n’était pas trop grave. Mais quand ça a commencé à être plutôt apparent, j’ai décidé d’utiliser une jetée pour cacher l’assise abîmée. J’avais déjà la jetée à la maison et elle s’agençait parfaitement à mon décor, donc ça a été plutôt facile.

Après un autre deux-trois ans, l’assise a commencé à devenir aussi inconfortable que celle du futon que j’avais précédemment. Je me suis renseignée sur les options et malheureusement, puisque les coussins ne se détachaient pas du sofa, elles étaient plutôt limitées. 

Pour sauver le sofa une nouvelle fois, j’aurais pu utiliser une base de mousse et faire faire une housse sur mesure (le sofa n’étant pas de grandeur standard), mais cette option était plutôt chère.

Je me suis résignée à jeter le sofa, après avoir tenté de l’offrir à quelqu’un qui aurait pu utiliser la base en bois pour faire un sofa d’extérieur, sans succès (mon frère a fait un projet similaire chez lui et le résultat était impressionnant… si j’avais eu l’espace extérieur, c’est ce que j’aurais fait!).

Lorsque j’ai remplacé ce sofa, j’ai choisi un modèle aux coussins amovibles, pour pouvoir facilement ajouter de la rembourrure s’il venait à devenir inconfortable. J’ai aussi bien sûr choisi un matériel différent de la cuirette 😉

Mon meuble de télé beaucoup trop Ikea

Meuble de télé

La troisième vie de ce meuble, que je détestais pourtant!

Dès que j’ai acheté ce meuble de télé Ikea, je l’ai regretté. Bien que j’aime ce magasin, ce meuble faisait beaucoup trop… Ikea. Ça paraissait qu’il était en plastique, de mauvaise qualité et je trouvais qu’il n’avantageait aucunement mon salon (d’ailleurs, il n’est plus en vente, il ne devait pas être trop populaire!) Tu peux trouver des photos ici.

Je savais cependant qu’il y avait moyen de le sauver. En regardant des photos de meubles télé qui me plaisaient sur internet, j’ai eu l’idée de peindre toutes les sections « gris plastique » en argent. Ça a fait toute une différence, mais je n’étais toujours pas satisfaite.

Sur le meuble original, il y avait seulement une bande de plastique au haut des sections vitrées. J’ai décidé d’égaliser le tout en peinturant des bandes de grandeur égale sur les quatre côtés. Ça a fait toute une différence!

Quelques années plus tard, je me suis tannée du argent. La solution? Un peu de peinture bronze directement sur les zones déjà peintes. Et hop, une troisième vie, pour quelques dollars à peine!

Tu peux en apprendre plus sur ce projet dans mon billet au sujet de mes Ikea Hacks

Mon « Ikea hack » pour cacher l’arrière non fini d’un meuble

Meuble Ikea DIY

Un autre exemple avec un meuble du Ikea. Dans ce cas, ce n’était pas tant le fini du meuble qui dérangeait, mais bien, le fait que le dos du meuble soit en petit carton! Plusieurs meubles de magasins grande surface sont faits ainsi pour couper les coûts. 

Quand j’ai acheté ce meuble, je pensais l’adosser au mur. L’arrière n’avait donc pas d’importance. Mais après quelque temps, quand j’ai voulu le bouger, c’est devenu problématique! J’aurais pu trouver un nouveau meuble avec un dos fini, mais je préférais trouver une solution DIY pas chère qui me permettrait de garder cette dépense.

Avec du papier contact du Dollo (!), un peu de bois et de colle, j’ai réussi à rendre le dos aussi beau qu’une toile! J’ai détaillé la transformation ici.

Mon bureau Ikea à 3 vies

Espace bureau

Voici un dernier exemple, qui prouve encore que même les meubles de grande surface peuvent être revalorisés.

J’ai acheté un petit bureau couleur bouleau lorsque j’ai emménagé dans mon premier « vrai » appartement, en 2005. Il coûtait environ 50 ou 60$ et j’avoue que le prix a été l’un des facteurs principaux de mon achat. 

Quand je suis déménagée dans mon appartement actuel, la couleur ne fonctionnait plus du tout. Je l’ai donc peinturé de la même couleur que mes autres meubles (un brun très très foncé), ce qui a permis de le faire fitter un peu plus. Ce n’était toujours pas parfait, alors j’ai utilisé le dessus d’une table de salon LACK chez Ikea pour agrandir l’espace de bureau (car le « top » est plus grand!) et obtenir d’une hauteur uniforme avec la bibliothèque à proximité.

Maintenant, ça a presque l’air d’un bureau sur mesure! Pas pire, non?

Quels meubles retaper?

Salle à manger

Ce ne sont pas tous les meubles qui peuvent être retapés. Souvent, les plus vieux meubles sont de meilleure qualité et valent plus la peine d’être sauvés, car ils sont faits à la main, en bois massif et non en MDF ou mélanine.

Ceci étant dit, il ne faut qu’un peu d’imagination, car même des meubles de grandes chaînes peuvent avoir deux, trois ou six vies, comme démontré plus haut!

À titre informatif, un meuble est jugé comme étant une antiquité s’il a plus de 100 ans, donc sa valeur sera plus grande. À ce moment, vaut mieux simplement le revernir si tu penses éventuellement le vendre. Pour se faire, tu dois décaper le vieux vernis, sabler le meuble avec un papier de finition, appliquer une huile pour bois (huile d’abrasion ou huile de citron), puis le vernir de nouveau avec une teinture à base d’eau au fini satiné.

Quand le meuble a plus de 30 ans, mais moins de 100 ans, on le considère comme « rétro », « vintage », ou « Mid-Century », selon son époque. Ces meubles peuvent être hyper intéressants à transformer ou peinturer, mais avant de sortir la ponceuse, assure-toi de bien penser à ton projet! Aka, ne fais pas comme moi, quand j’ai voulu transformer l’ancien bureau de mon père en maquilleuse et que je l’ai plutôt détruit.

Bureau détruit

La preuve ici. Je ne peux pas croire que le moi de 19 ans a cru que c’était une bonne idée de jouer avec un meuble de bois massif ainsi!

Bref, que tu aies déjà des meubles à la maison, que tu magasines sur internet, dans les marchés aux puces, dans les magasins de seconde main, dans le grenier de tes grands-parents ou même dans les poubelles, ça vaut la peine de voir le potentiel d’un meuble, tant pour l’environnement que pour ton porte-feuille. 

Pour te dire la vérité, lorsque je suis emménagée dans mon appart actuel, j’ai tout meublé en neuf, ou presque. Puis, je trouvais que ça manquait de vie et d’âme, alors j’ai commencé à ajouter des trouvailles vintage ou retapées et j’aime beaucoup mieux le résultat. Évite de faire mon erreur (et économise!) en allant chercher dès le départ des pièces usagées ou pouvant être modifiées.

Coin lecture chanbre

Mon coin préféré chez moi : un beau mix de neuf, de seconde main, de fait main et de grande surface!

Dans ce billet, je présente des trucs assez faciles à faire pour une seule et bonne raison : à mon grand désarroi, je ne suis pas la plus manuelle et les projets partagés ici sont pas mal le mieux que je peux faire.

Si tu es plus douée que moi, the sky is the limit, tu peux même changer totalement la vocation d’un meuble : une malle peut devenir une table de salon, une étagère peut devenir une tête de lit, un meuble de télé peut devenir une bibliothèque… 

Si tu habites dans un immeuble, assure-toi cependant de savoir ce qui fait partir les gicleurs si tu décides d’utiliser une scie ou quelque chose qui pourrait créer beaucoup de poussière et de chaleur. Ou emprunte le garage d’un ami. Ou travaille dehors. Ou tiens-t’en aux travaux de base. Et assure-toi donc d’avoir une assurance habitation, au cas où… Un accident est si vite arrivé! 😉

Disons que la fois où mon voisin d’en haut a inondé mon garde-robe en essayant d’installer sa laveuse seul m’a marquée… et pas positivement, haha.

Tu aimerais en voir un peu plus sur la déco de mon appartement? Je te présente une visite photographique de chaque pièce juste ici!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : sauver les meubles

As-tu déjà sauvé des meubles? Dis-le-moi dans les commentaires!

 

Ce sujet te parle? Mon nouveau livre, Ça coûte cher, être un adulte!, devrait également te plaire!

Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins