Je reviens de deux semaines au chaud, au Roatán. Une des questions qui m’a été le plus posée au sujet de mon voyage est au sujet des hébergements que j’ai choisis : les hôtels Media Luna et Henry Morgan. Lequel ai-je préféré? 

La réponse n’est pas si évidente!

Les deux ont des très bons côtés, mais ça dépend de ce que tu recherches.

Bien sûr, il existe plusieurs autres options d’hébergement partout sur l’île, des auberges de jeunesse aux condos aux Airbnb aux villas aux autres tout inclus. J’ai visité ces hôtels, car j’ai réservé le forfait Duo Roatán de Transat, qui propose une semaine dans chacun de ces deux établissements.

Il s’agit d’exclusivités Transat au Canada. On y trouve donc énormément de Québécois, ce qui peut être une bonne comme une mauvaise chose ? En fait, au Media Luna, il n’y avait que des Canadiens lors de ma visite! Au Henry Morgan, en plus des voyageurs canadiens, j’ai entendu plusieurs personnes parler espagnol.

Ce billet est long, car je voulais donner le plus de détails possible sur chacun des endroits. D’ici quelques semaines, je publierai aussi un billet au sujet du forfait Duo de Transat au Roatán, en suggérant quelles activités faire à quel hôtel, pour profiter pleinement de ces deux semaines de vacances.

Hôtel Media Luna

Hôtel Media Luna, Roatán

L’une des nombreuses plateformes où on trouve des chaises de plage

Piscine du Media Luna, Roatán

La piscine principale du Media Luna et celle pour enfants (et le bâtiment à l’arrière est la réception)

Plage du Media Luna, Roatán

La petite plage!

Hôtel Media Luna, Roatán

L’un des endroits où il n’y avait pratiquement jamais personne, près du centre de plongée

Restaurant de l'hôtel Media Luna, Roatán

Le restaurant / théâtre (les spectacles avaient lieu devant le buffet)

Hôtel Media Luna, Roatán

Le snack bar / restaurant à la carte / discothèque / bar / lieux d’activités (tout en un, haha!)

Je suis tombée sous le charme de l’hôtel Media Luna dès mon arrivée. Depuis la réception, on peut entrevoir la mer et la baie privée sur laquelle l’hôtel est situé. Le personnel est efficace et sympathique, et la cabana qui m’a été assignée était adorable et calme, en plus d’offrir une vue sur la mer.

Cependant, je dois mentionner que l’hôtel a besoin de quelques rénovations – j’ai adoré ma cabana, mais disons que la salle de bain aurait pu bénéficier de quelques coups de marteau et de peinture.

Cabana hôtel Media Luna, Roatán

Mon balcon de rêve ?

Chambre hôtel Media Luna Salle de bain hôtel Media Luna

Voici, en rafale, quelques plus et quelques moins :

Plus :

  • Calme, calme, calme! L’endroit parfait pour se ressourcer.
  • L’hôtel est petit (on devait être maximum 300 personnes!), mais le site est vaste : il y a donc amplement d’espaces où aller pour relaxer et être seule.
  • L’équipe d’animation est super, si tu veux faire des cours d’aquagym, jouer au volleyball dans la piscine, faire des étirements matinaux, du zumba ou de la danse! Ils sont sympathiques et plusieurs essaient d’apprendre le français. S’ils te demandent de luncher avec toi, dis donc oui! Ceci étant dit, si tu n’as pas envie de participer, ils ne te dérangeront pas.
  • Il est possible de faire du snorkelling gratuitement à partir de l’hôtel : il est recommandé de se rendre au centre de plongée, puis de nager quelques mètres.
  • Des excursions vers Pigeon Cay (150$USD) et Punta Gorda (20$USD), deux endroits qui valent le déplacement, sont offertes.
  • Les kayaks et vestes de flottaison sont prêtés gratuitement.
  • Si l’espace le permet, il est possible d’accompagner les bateaux de plongeurs et faire du snorkelling (non guidé). Il y a deux sorties par jour (25$USD le matin, 2 sites, et 20$USD l’après-midi, un site). Il faut avoir son propre équipement. 
  • Le vin maison fait la job pas mal.

Coucher de soleil au Media Luna, Roatán

Moins :

  • Il y a une toute petite plage seulement.
  • Les salles de bain ont besoin de rénovations (l’eau de la douche est salée et l’eau chaude manque parfois).
  • L’endroit est loin de tout : impossible de sortir de l’hôtel de façon indépendante, et la petite boutique est terriblement overpriced, alors assure-toi de ne rien oublier.
  • Les lits sont plus ou moins confortables (matelas dur).
  • Il manque parfois d’assiettes au buffet.

Hôtel Henry Morgan

Plage hôtel Henry Morgan, Roatán

Chambres standard, Hôtel Henry Morgan

Un des bâtiments de chambres standard

Lobby hôtel Henry Morgan, Roatán

La réception est jolie, mais assez sombre. Une nouvelle est en construction.

Hôtel Henry Morgan, Roatán

Près de la piscine secondaire (en face de ma chambre)

Snack bar, hôtel Henry Morgan, Roatán

Le snack bar

Je ne mentirai pas, à mon arrivée à West Bay, où l’hôtel Henry Morgan est situé, je me suis demandé si j’apprécierais mon séjour : malgré la journée grise, la plage était paquetée solide, les vendeurs itinérants étaient nombreux et les gardes armés, encore plus. Pas la meilleure première impression.

De plus, la chambre qui m’a été assignée était juste à côté du théâtre/discothèque – techniquement un emplacement premium, car elle est près de tout. Mais puisque je me couche avant la fin des activités nocturnes (à 23h), c’était beaucoup trop bruyant! J’ai donc demandé de changer, et on m’a offert une chambre pareille, mais dans un endroit vraiment mieux pour moi, près de la piscine secondaire.

J’ai séjourné dans une chambre « supérieure », mais je te recommande les chambres « standard » : elles sont dans un endroit plus passant, mais la chambre comme telle est en fait supérieure : plus grande, plus lumineuse, plus de rangement, et avec hamacs.

Mais on passe pas ses vacances dans sa chambre, hein! C’était un petit détail. 

Chambre supérieure, hôtel Henry Morgan

Ma chambre (la petite fenêtre est la seule fenêtre : c’était donc très sombre)

Chambre supérieure hôtel Henry Morgan, Roatán

Chambre supérieure (avant que je change de chambre – ma nouvelle chambre n’avait pas de lampes de chevet). Très petit et sombre.

Salle de bain hôtel Henry Morgan, Roatán

Plus :

  • Randos matinales guidées vraiment agréables (peuvent être un pas pire work out).
  • La plage! Mais… ça peut être un plus comme un moins : elle est belle et longue, mais de jour, elle était trop occupée à mon goût! Beaucoup plus agréable en fin de journée, ou lorsqu’on s’éloigne pour faire du snorkelling.
Océan à West Bay, Roatán

Probablement l’eau la plus claire que j’ai vue, à vie. J’avais l’impression d’être dans une piscine! À cet endroit, il doit y avoir à peu près 3 mètres de profondeur.

Marche de fin de journée à West Bay, Roatán

A+ marches de fin de journée, drink à la main!

  • Il est possible de faire du snorkelling gratuitement à partir de l’hôtel : il faut se rendre à l’hôtel Infinity Bay, puis nager vers la gauche, il y a un « sentier » qui mène vers des roches, soit la fin de la plage. Attention : n’apporte rien avec toi, qui restera sans supervision pendant ta sortie, car il peut y avoir des petits vols (les risques des plages publiques!).
  • Il est facile de sortir de l’hôtel pour faire des activités : un taxi boat mène à West End en quelques minutes, pour 2 ou 3$USD (one way)
  • Les kayaks (double seulement et en moyen état) sont prêtés gratuitement.
  • On y offre une activité de snorkelling de nuit (40$USD) un peu chère, mais totalement différente : on se guide avec une lampe de poche! J’ai vu une immense langouste mauve, une pieuvre en mouvement, un oursin noir et un (juste un!) plancton fluorescent. 
  • Tous les jours, il y a des sorties en snorkelling guidées (15$USD incluant l’équipement, le tour de bateau et le guide).
  • Un (excellent!) musicien joue dans le lobby quelques soirs par semaine, juste avant le souper.
  • L’hôtel est reconnu pour ses beignes frais. Tsé.  
  • L’hôtel fait partie de la Collection Solo de Transat, ce qui signifie aucun supplément simple! WIN!

Coucher de soleil à West Bay, Roatán

Moins :

  • Je n’ai jamais croisé autant de fumeurs de ma vie. De plus, des fumoirs sont installés à l’entrée du chemin vers les chambres, et à l’entrée de la plage… bref, pas le choix de passer en plein dedans! De plus, les gens fument sur les balcons, sur les petits chemins menant aux chambres, au snack bar, bref, ça sent la cigarette partout. Point positif? Je n’ai pas vu une seule cigarette par terre ou sur la plage.
  • Le vin maison était soit moins bon qu’au Media Luna, soit toujours servi trop chaud, ou un mélange des deux : je n’ai pas réussi à l’identifier haha.
  • Il n’y a pas de vrais verres, même au resto. J’ai trouvé cela bien décevant. 
  • Certains membres de l’équipe d’animation manquent parfois d’entrain et plusieurs activités à l’horaire n’ont pas lieu. 
  • Le nombre de chaises longues à la plage : tout le monde est collé comme des sardines! 
  • Le Wifi est payant (20$US pour la semaine).
  • Les vestes de flottaison sont disponibles sous location seulement.
  • Il manquait toujours de serviettes de plage! J’ai utilisé ma serviette de bain 6 jours sur 7.
  • L’hôtel a vécu quelques expansions, et il n’y a pas de chemin « direct » pour se rendre à la piscine secondaire. Elle est à seulement 5 minutes de marche de la réception, mais j’ai entendu des gens chialer à ce sujet, donc je le mentionne ? Une nouvelle réception est en construction et je crois que cela réglera le problème. 
  • À deux reprises pendant mon séjour, au coucher du soleil, le staff a utilisé un produit (fort probablement méga chimique) contre les insectes. Disons que je n’ai pas compris pourquoi ils faisaient ça à un moment aussi achalandé.

Nourriture

J’ai très bien mangé aux deux endroits (le menu était sensiblement le même). Ma seule critique serait que c’était parfois un peu trop salé. Il y a beaucoup de choix, les tortillas frais sont à se rouler par terre, il y a un immense bar à salade, des options locales, des pâtes différentes tous les jours, plusieurs choix de protéines (viande, poisson et souvent une option végé) et d’excellents desserts (les brownies étaient d’ailleurs peut-être un peu trop bons).


Peu importe ton budget, voyager, c’est possible! Visite la page « Destinations » pour une bonne dose d’inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant ton escapade.


À vrai dire, j’ai trouvé ça tellement bon que je n’avais pas tant envie d’aller essayer d’autres restaurants, surtout que celui que j’ai essayé m’a coûté presque 30$USD pour une qualité similaire! 

Pupusas et soupe, hôtel Henry Morgan

Une de mes découvertes du voyage : les pupusas! Ils étaient faits devant nous, c’était délicieux!

Déjeuner à l'hôtel Henry Morgan

Mon déjeuner pas mal tous les jours : tortilla frais, queso fresco, oeufs, tomates, salsa, banane et parfois un peu de bacon!

L’eau n’est pas potable au Roatán, mais les deux hôtels étaient équipés de nombreuses fontaines. Avec une bouteille réutilisable, c’était super facile à gérer. A+ particulièrement au Henry Morgan pour cela.

Dernière chose : le restaurant à la carte! Le menu est le même aux deux hôtels, donc je n’y suis allée qu’au Media Luna. C’était vraiment bon, comme toute la nourriture. Au Media Luna, l’espace snack bar du midi est transformé en restaurant à la carte le soir, et au Henry Morgan, certaines tables du restaurant Gula sont réservées aux clients de l’hôtel. Au Media Luna, il est possible de réserver la veille, tandis qu’au Henry Morgan, vaut mieux réserver dès la journée de son arrivée. 

Souper à la carte au Media Luna

Entrée d’aubergine au restaurant à la carte

Bars

Côté alcool, les choix sont plus limités. Les cocktails de la liste sont très sucrés : je les ai presque tous allongés avec de l’eau. Mon choix? Toujours le même : le Strawberry Daiquiri. Je dois cependant mentionner que les bartenders n’avaient pas correctement appris comment le faire : ils déposaient la slush et le rhum dans un shaker, avec de la glace, ce qui donnait un cocktail… sans slush. Une fois que j’ai compris cela, j’ai commencé à commander un Strawberry Daiquiri, no ice, not shaken, et tout a bien été! 

Au Henry Morgan, quelqu’un a emmené un format Costco de Clamato pour se faire servir des Bloody Caesars, j’ai trouvé ça ingénieux pas mal, haha.

Autre détail par rapport aux bars : bin… au bar au singulier, si je parle du Media Luna, haha! Je dois avouer que ça me stressait un peu, car à Cuba l’an dernier, il y avait toujours de l’attente, malgré les 3+ bars de l’établissement, et je ne voulais pas passer mes vacances à attendre en file pour un drink. Finalement, je n’ai pratiquement jamais attendu! Le service était rapide et sympathique. 

Au Henry Morgan, il y a deux bars secondaires (près du snack bar et de la piscine secondaire), mais ils n’offrent que certains cocktails ou de la bière. Le mieux est vraiment d’avoir une giga tasse bien isolée, pour limiter les déplacements. En plus, c’est écologique! J’ai trouvé la mienne au Dollo, avant mon départ. Mais j’ai voulu la rincer rapidement dans ma chambre, au Media Luna, et puisque l’eau y est salée… elle a rouillé ?

Autres choses à savoir

Les deux hôtels appartiennent au même groupe, donc ont plusieurs similarités. Le service à la clientèle est vraiment top notch, le staff est fin, vraiment, sur ça, je n’ai rien à dire.

J’ai trouvé que les plans des hôtels sur le site de Transat étaient difficiles à comprendre avant de me rendre sur place, mais quand je suis arrivée, tout a soudainement fait plus de sens.

Dès ton arrivée, prends le temps de te promener pour t’assurer de ne rien manquer : j’ai croisé des gens qui ne savaient même pas que le Henry Morgan avait une piscine secondaire (ce qui pourrait expliquer pourquoi l’endroit était si parfait haha). 

Piscine hôtel Henry Morgan

La parfaite piscine secondaire de l’hôtel Henry Morgan, où il n’y avait pratiquement jamais personne. La piscine à l’avant est techniquement pour enfants, mais elle était surtout l’endroit parfait pour lire, assise dans l’eau, sans être dérangée!

Oui, il y a des puces de sable, tant au Media Luna qu’au Henry Morgan, mais perso, j’ai eu beaucoup plus de trouble avec les moustiques… et les méduses! J’en reparlerai dans un autre billet ? L’anti-moustique est plus qu’essentiel, surtout en soirée. 

Les deux hôtels étaient en rénovations, lors de ma visite. Au Media Luna, certaines cabanas sont donc rénovées et mes commentaires sur la salle de bain ne s’appliqueraient pas. Au Henry Morgan, les villas étaient en rénovations, et ils sont en train de construire une nouvelle réception, plus centrale et plus lumineuse, ainsi que de nouvelles chambres. J’ai entendu un peu de bruits de construction, mais rien de très dérangeant. 

Cabana à l'hôtel Media Luna, Roatán

Une cabana du Media Luna dont le toit aurait besoin d’un peu d’amour

Bref, les deux hôtels ont des bons et des mauvais côtés. Si le Media Luna avait été juste un peu plus près, permettant l’accès à une « vraie » plage et tout plein d’activités, et avait les mêmes matelas que le Henry Morgan, cela aurait été mon choix, mais ce n’est pas le cas, haha. J’ai donc trouvé que le Duo me permettait d’avoir le meilleur des deux mondes! 

(Et là je veux y retourner)

Pourquoi est-ce que j’ai visité deux hôtels tout inclus, sur la même île? J’avais VRAIMENT besoin de vacances!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : Roatan tout inclus

As-tu déjà visité l’hôtel Media Luna ou le Henry Morgan? Qu’en as-tu pensé? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.



Tu as aimé ce billet?

Aide-moi à faire de ce blogue la meilleure ressource d’information pour aider les femmes québécoises à vivre mieux, pour moins. Découvre l’abonnement!

Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour voyager peu importe ton budget