Je n’avais pas prévu écrire ce billet, mais j’ai réalisé que j’avais juste TROP DE CHOSES à raconter au sujet de mon plus récent voyage aux îles de la Madeleine, et qu’un récit chronologique de mon séjour me permettrait de parler de tout en détail.

C’était mon deuxième voyage aux îles, donc cet itinéraire n’est pas complet : si tu visites pour la première fois, il y a d’autres attraits qui valent également la peine d’être visités. Tu peux jeter un coup d’oeil à mes autres billets (liés au bas de celui-ci) pour voir plus de suggestions.

Maintenant qu’il fait froid et gris, revivons ma semaine parfaite aux îles!

Jour 1 – dimanche

Arrivée aux îles de la Madeleine en traversier

Le traversier est arrivé à Cap-aux-Meules à 19h et mes parents sont venus me reconduire au Parc de Gros-Cap, où commençait mon aventure en solo (nous avons pris 3 jours pour nous rendre, en mode roadtrip).

Le coucher de soleil était magnifique, mais je me suis aussi fait dévorer par les maringouins, ce qui a un peu ruiné la patente. Après avoir installé ma tente en pleine aire ouverte pour VR (je ne voulais rien savoir des endroits bucoliques et privés pour tentes après l’attaque) et pris du Benadryl, j’ai soupé, jasé avec un couple de kitesurfers (de 60+ ans) et je suis allée me coucher.

Jour 2 – lundi

Je me suis semi-réveillée un peu après 6h et j’ai remarqué un peu de couleur à l’horizon, alors j’ai décidé d’aller me promener sur le site pour admirer le lever du soleil. J’ai bien fait, car c’était probablement le plus beau de tout mon séjour. C’est vraiment un avantage de cet emplacement : puisqu’il est sur une péninsule, on peut admirer tant le coucher que le lever du soleil sans avoir à se déplacer.

Lever de soleil au Parc de Gros-Cap

Je suis retournée m’étendre quelques minutes, puis j’ai fait ma série d’étirements matinale sur la plage (une joie!), j’ai déjeuné et j’ai paqueté mon stock, car je changeais déjà de camping.

J’ai ensuite pu profiter de l’hospitalité des Madelinots alors que Carole, une bénévole-fondatrice du Sentiers entre Vents et Marées, m’a accompagnée pour une randonnée média. Nous avons parcouru environ 8km sur les sentiers 4 et 5, et la température était tout simplement parfaite.

Maison de Julie Snyder

La (magnifique) maison de Julie Snyder, aperçue sur le sentier

Après avoir mentionné que je n’avais toujours pas goûté la crème glacée au Pied-de-Vent de Gourmande de Nature (et que j’adoooooore la crème glacée), elle et son mari (qui nous liftait ce jour-là) ont proposé qu’on s’y arrête. Malheureusement, elle contenait du miel! 😭 Je me suis donc « résignée » à prendre une crème au chocolat, qui était quand même plus que satisfaisante 😉

Ensuite, ils ont proposé de me montrer quelques beaux points de vue, car il n’annonçait pas beau le lendemain. Ils ont été tellement généreux! Ils m’ont déposée au Camping Les Sillons, où je passerais les deux prochaines nuits.

En soirée, je devais avoir une activité, mais elle a été annulée à la dernière minute. Je savais que mon amie Camille Dg était aux îles en même temps, alors je lui ai envoyé un message pour savoir ses plans : elle allait aux restaurant Les Pas Perdus et me proposait de me joindre à elle! Deal!

Seule chose : j’étais à pied, et le restaurant était à environ 10km! J’ai alors essayé la forme de transport collectif la plus populaire aux îles : le pouce! Après environ 8 minutes (et 6 voitures!), un homme m’a embarquée. Succès!

Jour 3 – mardi

Matin gris, gris, gris, qui ne m’a pas empêchée de profiter de la plage pour faire ma série d’étirements matinale. La location du Camping Les Sillons, directement sur la Dune du Sud, est exceptionnelle pour cela!

En regardant la météo, j’ai réalisé que ça n’irait pas en s’améliorant. On annonçait des rafales jusqu’à 60km/h! Je suis allée à la réception demander conseil, car j’étais la seule campeuse du site (il n’y avait que des VR). On m’a dit que je *devrais* être correct puisque ma tente était si petite, mais il y avait beaucoup de mais, alors j’ai préféré y aller pour la version safe : j’ai loué un des petits chalets du site. Ça tombait bien, la basse saison avait commencé et le prix était donc plus bas (et il y avait de la disponibilité)!

Chalet Les Sillons

J’ai donc pris le matin bien relaxe pour défaire ma tente et bouger mes trucs dans mon chalet.

Je suis ensuite partie à la marche, car mon plan de la journée était de parcourir une partie du sentier #11 de entre Vents et Marées. J’ai donc emprunté le chemin de la Dune-du-Sud, le magnifique Chemin des Montants, avant d’arrêter au Cap Alright. Je prévoyais monter la butte ronde, mais il y avait tellement de vent, j’étais seule et je suis un peu chicken, donc j’ai abandonné ce plan.

Chemin des Montants

Après avoir lunché sur la plage, je me suis donc dirigée vers le fumoir d’Antan et la fromagerie Au Pied-de-Vent faire quelques achats. Puis, j’ai emprunté le chemin des Marais jusqu’à la route 199. C’est là que j’ai terminé ma marche. J’ai fait un bref arrêt à l’épicerie (j’avais accès à une cuisine complète, autant en profiter et cuisiner!) et j’ai fait mon deuxième test de pouce : moins d’une minute, 3 voitures, et un lift – même si ma destination n’était pas sur le chemin de mon gentil samaritain!

Jour 4 – mercredi

Je devais aller à l’île d’Entrée mercredi, après que ma sortie du mardi ait été annulée – mais j’ai appris la veille que celle-ci aussi n’aurait pas lieu, en raison de la température. Donc cette journée fût un peu plus improvisée, mais une journée plus calme m’a finalement fait le plus grand bien!


Tu veux découvrir le Québec? Huit régions (Lanaudière, Laurentides, Cantons-de-l’Est, Charlevoix, Mauricie, Montérégie, Outaouais et Québec) participent à M ta Région. Cet abonnement te donne accès à de nombreuses réductions et privilèges dans plusieurs commerces locaux. Tu peux te procurer un coffret annuel pour la région de ton choix (90$) ou un coffret multi-régions (114$). L’équipe de M ta Région t’offre 7$ de rabais sur le coffret Multi-Régions ou Régional avec le code BÉA7.


J’ai passé une bonne partie de l’avant-midi à lire sur la plage, malgré le vent et le gris. Puis, j’ai eu un lift de la représentante de Tourisme îles de la Madeleine pour me rendre jusqu’à Grande-Entrée, avec un arrêt à la plage de la Grande-Échouerie. (Sidenote : si tu n’as pas un contact local pour te faire un lift, il existe un service d’autobus aux îles qui mène à Grande-Entrée. J’avais prévu le tester, mais finalement tout le monde a été trop généreux avec les lifts!)

Lecture à la Dune du Sud

Moi à la Grande-Échouerie

Je suis arrivée à La Salicorne et j’ai rencontré Sabrina, la responsable des activités. La Salicorne, c’est comme un (presque) tout inclus, avec une rencontre d’orientation pis toute. Elle m’a expliqué les activités qui auraient lieu pendant mon séjour, et comment les repas fonctionnaient, puis, puisque je venais de manquer le départ pour l’activité de l’après-midi, elle a offert de m’y mener pour rejoindre le groupe.

Je suis donc allée à la plage de Bassin Est, où tout le groupe marchait… et j’ai décidé de m’assoir, et continuer à lire mon livre. Meilleure décision.

Après quelques heures, le guide, Tommy, nous a ramenés à l’auberge.

Le soleil s’était enfin pointé le bout du nez, alors j’ai – surprise surprise – continué à lire, petit whiskey lemonade à la main, avec vue sur le bassin aux huîtres.

Je suis ensuite allée souper (c’est inclus dans les forfaits), et c’est à ce moment que Camille est arrivée : on allait passer deux jours à La Salicorne en même temps! Trop cool!

Ah et ai-je parlé de mon hébergement? J’ai passé deux nuits dans l’une des trois Bulles du site, c’était parfait! Du glamping à son meilleur!

Bulle La Salicorne

J’ai terminé la soirée en allant regarder les étoiles quelques minutes. Quel spectacle!

Jour 5 – jeudi

Encore une fois, mon sommeil léger m’a permis de profiter d’un magnifique lever de soleil. Ensuite, je me suis activée, car La Salicorne propose plusieurs activités dans ses forfaits et je comptais en profiter, même si je n’avais qu’une seule journée complète sur le site!

Après le déjeuner (inclus), je me suis joint au petit groupe qui allait faire une balade à la réserve nationale de faune de la Pointe-de-l’Est. Nous avons emprunté le sentier du Bol de soupe et Rosie, notre guide, nous a donné plusieurs informations sur les plantes qu’on trouve dans le parc, et les paysages. C’était un petit matin relaxe!


Peu importe ton budget, voyager, c’est possible! Visite la page « Destinations » pour une bonne dose d’inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant ton escapade.


Moi au Bol de Soupe

Je suis revenue à l’auberge pour dîner, puis c’était le temps de partir pour l’activité de l’après-midi : une balade à l’île Boudreau. J’étais accompagnée de Camille, de son copain et de notre guide Tommy, et nous avons pu admirer les paysages vraiment exceptionnels du lieu. À voir.

île Boudreau

De retour à l’auberge, vers 15h, il me restait jusqu’à 17h pour profiter des activités nautiques : je voulais absolument faire du kayak et du SUP… et essayer le masque d’argile! La Salicorne offre des sorties pour essayer les bains d’argile à l’île Boudreau, mais aucune n’avait lieu pendant mon séjour. Par chance, ils gardent un sceau d’argile pour celles, comme moi, qui veulent s’en pitcher dans la face!

J’ai donc fait une petite balade de kayak, puis j’ai remarqué que le temps manquerait pour faire ET du SUP ET le masque. La solution du responsable? Me faire un masque, puis partir en SUP! C’est donc ce que j’ai fait, sous le regard amusé de quelques dames.

Pendant et après mon masque d'argile

La peau est bin belle après, mais tu as de l’argile PARTOUT, haha!

J’ai soupé, puis à 19h avait lieu l’activité de soirée : une balade pour admirer le coucher de soleil. C’était magnifique, mais il y a eu une nouvelle attaque de maringouins qui était pas mal gossante, disons.

J’ai encore terminé ma soirée en observant les étoiles, parce que.

Jour 6 – vendredi

J’ai mis mon alarme pour ne pas manquer le lever de soleil, puis je suis descendue jusqu’au Bassin pour l’admirer. Il faisait tellement beau et chaud, déjà!

Je suis allée déjeuner, puis j’ai profité une dernière fois des inclusions de La Salicorne en empruntant un vélo pour me rendre jusqu’à la Pointe de la Grande-Entrée. J’aurais voulu arrêter au resto de Mario Cyr, mais il ouvrait seulement pour le lunch, j’étais trop tôt. La Pointe est un endroit vraiment étrange : un port, deux-trois restos clairement pour marins, le resto plus fancy de Mario Cyr, une boutique religieuse, une boutique de souvenirs et un truc de la Petite Séduction. C’est cocasse.

Port de Grande-Entrée

J’ai ensuite fait un arrêt au Cap à Isaac avant de revenir à La Salicorne.

Encore une fois, j’aurais bien voulu essayer l’autobus, mais Camille a insisté pour me faire un lift… jusqu’à l’agence de location Hertz. Bin oui : j’ai fini par louer une voiture. Je publierai d’ailleurs un billet au sujet de la location de voiture aux îles, bientôt.

J’ai fait mon check-in à l’Auberge Paradis Bleu, qui était aussi parfaite qu’elle le semble sur internet, et je suis partie jusqu’à Havre-Aubert faire l’activité à laquelle j’avais le plus hâte : marcher le long de la plage Sandy Hook, jusqu’au Bout du Banc!

Auberge de jeunesse Paradis Bleu

Auberge de jeunesse Paradis Bleu

J’ai fait un bref arrêt à La Grave pour faire le tour des boutiques, puis je me suis lancée. Comme recommandé dans le guide de Sentiers entre Vents et Marées, j’ai commencé par l’intérieur, et j’étais si contente : le sable était dur dur dur, rendant la marche parfaitement facile.

Je suis arrivée au bout vers 17h45 et… j’ai réalisé que j’avais oublié mon maillot. J’ai touché l’eau, et elle était si chaude, que je devais me baigner pareil. Enwèye en bobettes! Ce moment aurait juste été encore plus parfait si un petit bateau avec trois personnes à bord n’était pas arrivé 😉 Pas grave, j’en ai profité pareil!

Moi au Bout du Banc

Sandy Hook au coucher de soleil

Le coucher de soleil arrivait rapidement, donc je n’ai pas pu m’éterniser. J’ai commencé la marche du côté océan et… mes pieds renfonçaient SOLIDE. ARGH! C’était vraiment moins facile. Mais le paysage était SI BEAU. J’ai fini par marcher dans la section en côte, plus dure, mais un peu trop inclinée pour être agréable.

Je suis arrivée à la voiture à 19h26. Heure du coucher de soleil? 19h20. C’était juste!

J’ai soupé au Café de la Grave, où j’ai commandé une poutine au loup-marin et une salade de betteraves. La poutine était si bonne (mais tellement trop grosse, haha)! Par hasard total, il y avait un spectacle ce soir-là : Marie-Ève Laure. Bel adon!

Poutine au café de la Grave

Je suis revenue à l’auberge juste à temps pour m’éffouarer en étoile sur mon lit.

Jour 6 – samedi

ENFIN, c’était la journée de ma visite de l’île d’Entrée avec Excursions en mer. J’avais prévu arriver assez d’avance pour monter au belvédère du Quai, mais il y a beaucoup de construction au port, et il ne me restait plus qu’une quinzaine de minutes pour monter les presque 200 marches. Mon fitness de la dernière année a marché, car j’y suis arrivée! La vue était superbe.

Puis, c’était le temps de monter à bord du… Béatrice! hehe J’ai dû me prendre une petite Gravol, alors je comprends pourquoi la sortie avait été annulée mardi et mercredi 😂 En plus, la guide a dit que c’était des vagues tout à fait normales!

Arrivée à l’île d’Entrée, j’ai commencé l’ascension de Big Hill – le plus haut sommet des îles à 174 mètres! J’ai dû arrêter à quelques reprises pour prendre mon souffle, mais, règle générale, la montée se fait assez bien. J’ai pris une collation bien relaxe (les cheveux dans le vent) en haut, avant de redescendre.

Moi à l'île d'Entrée

J’aurais dû arrêter au dépanneur en chemin pour une guedille au homard, mais j’ai préféré attendre le casse-croute près du quai… où ils servaient finalement que de la friture. Oh well. J’ai fini ça avec une crème glacée, parce que c’était le 15 septembre et qu’il faisait assez chaud pour être en t-shirt (mais faut-il réellement une raison pour manger de la crème glacée?).

Le retour a été plus relaxe.

J’ai profité du fait que j’avais la voiture pour aller me chercher des sushis à La Poissonnière, que je pourrais ramener au frigo de l’auberge rapidement. Crabe, homard, crevettes, anguille, tout était vraiment bon, même si je n’avais jamais mangé certains de ces aliments avant! (Mes sushis étaient pour le lunch du lendemain)

Après avoir rapporté la voiture, j’ai décidé de retourner à la Poissonnière me prendre un petit snack de crevettes tempura, puis je suis allée faire un tour à la boucherie Côte à Côte, où j’ai acheté une (délicieuse) saucisse au Pied-de-Vent. Miam! (Sidenote : j’ai ensuite appris que le marché estival des îles, qui a lieu tous les samedis, était à deux pas, au Quai. J’aurais dû y aller.)

À ce moment, l’auberge était à environ 2km, une marche facile, donc je me suis dit que je ne ferais pas de pouce. Eh bien, ça n’a pas pris 2 minutes qu’un VR s’arrêtait pour m’offrir un lift. Oui, c’était mes parents!

Ils m’ont donc ramenée et je leur ai fait faire une visite guidée des lieux. C’est à ce moment que Mike, un des réceptionnistes, m’a dit qu’ils organisaient un BBQ ce soir-là. Au diable le souper que j’avais prévu, je me joins au groupe! C’est pour ça que j’aime tant les auberges!

Nous avons donc mangé des burgers, puis jasé autour du feu, jusqu’à ce que je me force à aller me coucher, car le cadran sonnerait tôt le lendemain.

Jour 7 – dimanche

Déjà la fin! Mes parents sont venus me chercher à l’auberge et on est partis, en se promettant de revenir…

À la recherche d’un plan différent pour ton escapade estivale? Dans ce billet, je te propose plus de 20 destinations!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : itinéraire îles de la Madeleine

Aimes-tu les billets de ce genre? Est-ce que je devrais en faire plus ? Dis-le-moi dans les commentaires!

Certaines de mes dépenses ont été couvertes par l’office de tourisme des îles de la Madeleine.


Ce billet t’a été utile? Réserve l’hébergement pour ta prochaine escapade sur booking.com et encourage le blogue : je recevrai une petite commission qui m’aidera à poursuivre sa mission sans que ça ne te coûte un sou de plus.