C’est encore la période des impôts!

Si tu es comme moi, ce n’est pas exactement ta période préférée de l’année.

Il y a de ça quelques années, la saison des impôts en était une de réjouissance pour moi : quand on est étudiante et qu’on travaille à temps partiel, on a souvent droit à de beaux retours d’impôts, de l’argent « gratuit » qu’on peut ensuite dépenser sur ce que bon nous semble.

Depuis juillet 2013, je travaille exclusivement à la pige. C’est-à-dire que je choisis des contrats selon mon horaire du temps et mes envies, ce qui me convient beaucoup mieux qu’un emploi stable de 9 à 5!

Mais je suis sur une lancée positive et je crois réellement qu’on peut faire de tout petits efforts (mini mini, promis!) qui rendront ce moment beaucoup plus joyeux.

Pas besoin d’être une pro en maths pour réussir à s’en sortir avec le sourire. Au fil des années, j’ai développé certains trucs afin de ne pas (trop) pleurer une fois la saison des impôts arrivée.

Mes conseils ne sont cependant pas fiscaux ou comptables, il s’agit simplement d’une méthode que j’utilise pour m’aider à gérer mes finances. En cas de doute, consulte une professionnelle.

Être organisée

calculatrice impôts travailleur autonome

C’est, à mon avis, le plus gros changement à faire et le plus difficile à effectuer. Mais une fois que c’est fait, tout se fait tout seul, ça devient un automatisme!

Les travailleurs autonomes ont souvent plus de trucs auxquels penser lorsque vient le temps de faire leurs impôts (surtout côté dépenses), donc l’organisation est vraiment la clé.

Perso, j’utilise un bon vieux tableau Excel pour comptabiliser mes rentrées et sorties d’argent, mais je sais que plusieurs aiment les logiciels qui font une partie du travail pour nous.

Bref, l’important n’est pas tant COMMENT tu organises tes dossiers, mais plutôt que tu le fasses, point.

Pour que ce soit plus simple, je te conseille de faire l’exercice tous les trimestres (ou tous les mois, même). La tâche sera ensuite moins lourde à la fin de l’année!

Assure-toi de conserver tous les reçus de tes dépenses d’entreprise, car une dépense de 1000$ peut représenter 150$ et plus d’économies d’impôts! Utilise cette chouette calculatrice pour voir l’impact de chaque dollar dépensé.

On y voit aussi une liste des dépenses admissibles pour plusieurs professions. Pratique!

Gestion trimestrielle

Avec le choix de devenir travailleuse autonome viennent plusieurs responsabilités. Ce n’est pas que la liberté de choisir son horaire et ses clients! Il faut entre autres connaître toutes ses entrées et sorties d’argent, et en garder les preuves en cas de contrôle.

Les travailleurs autonomes doivent être inscrits aux taxes s’ils font plus de 30 000$ lors de quatre trimestres consécutifs. Cela nous oblige à facturer les taxes à nos clients… et à remettre cet argent au gouvernement ensuite!

Il y a quelques façons de faire ce paiement, mais j’ai choisi l’option trimestrielle afin de faire le ménage de mes dossiers aux trois mois, plutôt qu’une seule fois, à la fin de l’année.

À toutes les fins de trimestres, je me force donc à m’asseoir et à classer toutes mes factures. Ça me prend quelques heures, mais ça me sauve tellement de stress par la suite!

Je m’assure d’avoir non seulement mis l’argent nécessaire de côté pour payer mes taxes, mais j’en profite également pour confirmer que j’ai prévu assez d’argent pour les impôts, en fonction de mes gains au cours du trimestre. C’est aussi un bon moment pour évaluer ses cotisations à un CELI et à un REER.

(Il y a plusieurs avantages à s’inscrire aux fichiers de taxes même si tu ne fais pas encore 30 000$, ça vaut la peine de te renseigner!)

Bien classer tes factures

Factures diverses

système de rangement factures pigistes et impôts

Le plus compliqué (et le plus long!) est de classer toutes mes factures. J’ai choisi de garder toutes les factures reçues, qu’elles soient en lien avec mon travail ou non. Cela me permet de mieux voir où part mon argent, c’est donc 2 exercices en 1.

Je sépare toutes les factures papier par catégories et je les classe dans un classeur trouvé au Dollo. J’ai une chemise par année.

À la fin de l’année, je jette les factures non essentielles et je conserve toutes celles que j’avais classées dans ma section « impôts », au cas où je devrais fournir des preuves de dépenses.

Pour ce qui est des factures reçues électroniquement, je les place dans un dossier de ma boite courriel. Je m’assure aussi de télécharger les fichiers qui seront automatiquement effacés après quelques mois, pour avoir des preuves de tous mes achats, surtout s’ils sont liés à mon travail et auront un impact sur mes taxes et mes impôts.

Comprendre (pour vrai!)

ordinateur notes impôts travailleur autonome

Les impôts (ou n’importe quel dossier comptable, quant à moi), ça peut être intimidant. Des dizaines et dizaines de cases avec des chiffres qu’on ne comprend pas toujours!

Ça vaut la peine de te renseigner et tenter de réellement comprendre ce que veut dire chacune de ces données. Il existe de plus en plus d’articles pour démystifier le tout.

Les ressources sont là, il faut les utiliser.

Si tu as une interrogation rapide, par exemple, est-ce que tu dois faire une déclaration pour toi et une pour ton entreprise, ou une seule, prends le temps de vérifier, soit en faisant une recherche Google (et en s’assurant que les sources choisies sont fiables) soit en demandant directement aux experts.

Je suis certaine que je ne suis pas la seule qui fait tout 100% à la lettre en grande partie par peur d’une vérification de l’Agence du revenu du Canada!

Ça ne devrait pas être notre seule motivation, mais bon : ça aide, haha.

Être bien organisée, savoir où tous nos dossiers se trouvent (tant numérisés que papier) et comprendre les données qui s’y trouvent permet de mieux gérer ce stress : on sait que si jamais il y avait une vérification (qui laisse peu de délai, selon une amie qui est passée par là), on pourrait répondre aux exigences demandées et régler le tout dès la première étape.

Mettre de l’argent de côté à l’année

budget impôts travailleur autonome

Le meilleur move financier, selon moi, est d’avoir un compte Tangerine, ou tout autre compte à intérêt élevé.

Vérifie avec ton comptable le type de compte qui répondra le mieux à tes besoins (compte chèque, compte épargne, CÉLI…) et lance un programme d’épargne automatique.

De cette façon, l’argent ne se retrouvera pas dans ton compte régulier, et la tentation de le dépenser sera ainsi moins grande. Et tu accumuleras de l’intérêt tout au long de l’année, faisant fructifier l’argent que tu as prévu pour tes impôts!

De plus, puisque tu auras déjà mis l’argent de côté, quand le montant des impôts à payer arrivera, le choc sera beaucoup moins grand : nul besoin d’utiliser tes économies pour payer, tu auras déjà tout prévu!

Perso, je n’y dépose pas de l’argent à chaque paie, je préfère y aller à intervalles réguliers, à toi de voir ce qui fonctionne le mieux pour toi.

L’important est simplement de ne pas oublier de mettre cet argent de côté.

Psst! Si tu décides de t’ouvrir un compte Tangerine, utilise ma clé orange : 33840402S1 (ça nous donne de l’argent gratuit, à toi et à moi!)

Commence par vérifier quel est ton taux d’imposition marginal, en te fiant sur tes données de l’année précédente (à ajuster si tu prévoies un changement dans tes revenus pour l’année en cours) et mets au MINIMUM ce montant de côté.

À noter qu’après un certain niveau de revenus, tu auras à faire des acomptes provisionnels, c’est-à-dire que tu devras payer tes impôts à l’avance, en divers paiements, plutôt qu’une fois au printemps.

À moins que tu sois calée en maths et en Excel (ce que je ne suis définitivement pas), pour cela, il te faudra un bon comptable. Le montant à payer va être très différent si tu fais 20 000$ par année ou 70 000$ par année, et pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux avoir une bonne idée du montant à mettre de côté.

Demande à un comptable de te faire un tableau du montant à prévoir pour différentes échelles salariales. Assure-toi de le consulter à quelques reprises dans l’année, surtout si tu es travailleuse autonome et qu’un salaire annuel est difficile à prévoir.

Si c’est ton cas, assure-toi d’avoir assez d’argent de côté pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Des dépenses, oui, mais…

Quand le verdict du montant tombe, il est tentant d’ajouter mille et une dépenses pour tenter de le faire baisser.

Il faut cependant savoir quelques trucs. Premièrement, si tu as trop de dépenses, tu as plus de chances de te faire enquêter, et certaines de tes dépenses pourraient finalement être refusées. Retour à la case départ.

Mais le plus important : s’il est dans tes plans à court moyen terme d’acheter une voiture, un condo, une maison… Tes revenus sont importants pour déterminer l’hypothèque à laquelle tu auras droit.

Si tu déclares tellement de dépenses que tu as des « revenus » de 5000$, tu n’achèteras pas grand chose…

Fichier Excel – aide-mémoire pour travailleuses autonomes

Aide-mémoire Excel pour travailleuses autonomes

J’ai longtemps détesté Excel, mais force est d’admettre que c’est en train de devenir mon meilleur ami!

Chaque année, je crée un dossier comptable qui m’aide énormément à gérer tout l’aspect financier d’être travailleuse autonome, et maintenant propriétaire d’entreprise.

Certaines travailleuses autonomes ont un compte personnel et un compte d’entreprise. Je n’ai qu’un seul compte bancaire et je dois pouvoir justifier chaque entrée et sortie d’argent de mon compte, donc ce fichier devient très pratique.

Je note le total dépensé par catégorie par mois, par trimestre et par année, grâce à des formules Excel.

Onglet "Entrées d'argent"

Cet aide-mémoire est offert sur la boutique pour seulement 5$.

 

Selon ta situation, tu pourrais rajouter des sections pour les dons, les dépenses liées aux enfants ou à l’éducation, etc.

En ayant en tête dès le début de l’année de noter toutes ces dépenses qui peuvent nous donner accès à des déductions, il est plus facile d’y penser lorsqu’on remplit notre déclaration de revenus!

Cela m’aide aussi à sauver du temps quand je dois remplir les documents liés à l’impôt, car je sais que toute l’information nécessaire se trouve à un seul endroit, et que toutes les preuves nécessaires sont bien classées dans mon classeur et mes courriels.

Ensuite, je n’ai qu’à préparer mes factures en deux temps trois mouvement pour les envoyer à mes clients!

Psst! Les abonnées ont aussi accès à un modèle de facture Excel gratuitement!

Modèle de facture

Soyons honnêtes : ça reste de la job de tout classer correctement, mais ça aide tellement à réduire son stress par la suite que ça vaut la peine de le faire!

Je ne suis pas travailleuse autonome, est-ce que ces conseils s’appliquent à moi?

bureau à la maison

Je sais, plusieurs d’entre vous sont employées et il est peut-être plus difficile de voir comment certains de ces points peuvent s’appliquer à vous.

Avant de complètement les mettre de côté, demande-toi si tu as des activités commerciales « à côté » de ta job régulière (un sidehustle, si on veut) ou une situation particulière qui pourrait te donner accès à des crédits supplémentaires ou faire que tu aies des documents supplémentaires à remplir.

Par exemple, si tu loues ton appart sur Airbnb, tu peux réclamer des dépenses telles que les taxes foncières, l’assurance, le chauffage ou l’électricité en contrepartie du revenu que tu as gagné en louant ton appartement. Tu peux en apprendre plus ici.

Si tu travailles de la maison, selon l’espace et l’usage, tu peux réclamer entre 8% et 20% de ton loyer, de tes installations domestiques et de ton assurance habitation.

Par contre, ton employeur doit signer les formulaires appropriés qui déclarent que tu dois détenir un bureau à domicile pour ton emploi.  Sinon, on ne peut pas déduire ces montants comme dépenses d’emploi.

Bref, prends le temps de te renseigner correctement ☺️

Des trucs à ne pas négliger

Plusieurs personnes oublient d’indiquer des crédits d’impôt auxquels ils ont droit lorsqu’ils font leur déclaration de revenus. C’est TON argent, garde-le en poche!

Parmi ceux qui sont souvent oubliés, plusieurs frais médicaux et des crédits pour les familles ou les personnes à charge, pour les personnes qui déménagent à plus de 40km pour le travail, pour le tutorat d’un enfant ayant une déficience ou pour les implants dentaires.

Pour finir, je vais citer mon papa, qui me répète cette phrase sans cesse depuis une semaine… « si tu as de l’impôt à payer, c’est que tu as fait de l’argent, alors sois contente! »

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : déclaration impôt

Quels sont tes trucs pour gérer tes impôts de travailleuse autonome? Partage-les dans les commentaires!

Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins