C’est encore la période des impôts!

Si vous êtes comme moi, ce n’est pas exactement votre période préférée de l’année. Mais je suis sur une lancée positive et je crois réellement qu’on peut faire de tout petits efforts (mini mini, promis!) qui rendront ce moment beaucoup plus joyeux.

Pas besoin d’être une pro en maths pour réussir à s’en sortir avec le sourire. En collaboration avec TurboImpôt, je vous donne quelques trucs!

Être organisée

C’est, à mon avis, le plus gros changement à faire et le plus difficile à effectuer. Mais une fois que c’est fait, tout se fait tout seul, ça devient un automatisme!

Les travailleurs autonomes ont souvent plus de trucs auxquels penser lorsque vient le temps de faire leurs impôts (surtout côté dépenses), donc l’organisation est vraiment la clé.

Perso, j’utilise un bon vieux tableau Excel pour comptabiliser mes rentrées et sorties d’argent (j’explique mon système ici), mais je sais que plusieurs aiment les logiciels qui font une partie du travail pour nous.

système de rangement factures pigistes et impôts

calculatrice impôts travailleur autonome

J’ai récemment appris que Quickbooks et TurboImpôt se parlent : c’est-à-dire que si vous utilisez Quickbooks pour faire de l’ordre dans vos dossiers tout au long de l’année, vous pouvez simplement importer ces données directement dans TurboImpôt, et tout se placera automatiquement au bon endroit. C’est assez magique comme concept, je trouve!

Moi qui suis si fan de mon tableau Excel, disons que c’est un argument de taille pour que je change mon système, haha.

Bref, l’important n’est pas tant COMMENT vous organisez vos dossiers, mais plutôt que vous le fassiez, point.

Pour que ce soit plus simple, je vous conseille de faire l’exercice tous les trimestres (ou tous les mois, même). La tâche sera ensuite moins lourde à la fin de l’année!

Assurez-vous conserver tous les reçus de vos dépenses d’entreprise, car une dépense de 1000$ peut représenter 150$ et plus d’économies d’impôts! Utilisez cette chouette calculatrice pour voir l’impact de chaque dollar dépensé.

On y voit aussi une liste des dépenses admissibles pour plusieurs professions. Pratique!

Comprendre (pour vrai!)

Les impôts (ou n’importe quel dossier comptable, quant à moi), ça peut être intimidant. Des dizaines et dizaines de cases avec des chiffres qu’on ne comprend pas toujours!

Ça vaut la peine de se renseigner et tenter de réellement comprendre ce que veut dire chacune de ces données. Il existe de plus en plus d’articles pour démystifier le tout. Vous pouvez même jaser avec TurboImpôt sur Twitter (nous avons organisé un Twitter Chat la semaine dernière pour répondre à certaines questions fréquentes)!

Les ressources sont là, il faut les utiliser.

ordinateur notes impôts travailleur autonome

Si vous avez une interrogation rapide, par exemple, est-ce que vous devez faire une déclaration pour vous et une pour votre entreprise, ou une seule? prenez le temps de vérifier, soit en faisant une recherche Google (et en s’assurant que les sources choisies sont fiables) soit en demandant directement aux experts (la réponse offerte par TurboImpôt lors du Twitter Chat, c’est que vous n’avez qu’une déclaration à faire, à moins que votre entreprise soit incorporée).

D’ailleurs, pour nous aider, il y a TurboImpôt Travailleur autonome, un logiciel pensé pour nous, qui inclut l’accès à TurboImpôt En direct, pour parler à un grand réseau virtuel d’experts et obtenir des conseils fiscaux et des réponses personnalisés, ainsi qu’un suivi avec un expert sur les retours d’impôts auxquels on a accès. Ça aide à se rassurer!

Je suis certaine que je ne suis pas la seule qui fait tout 100% à la lettre en grande partie par peur d’une vérification de l’Agence du revenu du Canada! Ça ne devrait pas être notre seule motivation, mais bon : ça aide, haha.

Être bien organisée, savoir où tous les dossiers se trouvent (tant numérisés que papier) et comprendre les données qui s’y trouvent permet de mieux gérer ce stress : on sait que si jamais il y avait une vérification (qui laisse peu de délai, selon une amie qui est passée par là), on pourrait répondre aux exigences demandées et régler le tout dès la première étape.

Mettre de l’argent de côté à l’année

Commencez par vérifier quel est votre taux d’imposition marginal, en vous fiant sur vos données de l’année précédente (à ajuster si vous prévoyez un changement dans vos revenus pour l’année en cours) et mettez au MINIMUM ce montant de côté.

À noter qu’après un certain niveau de revenus, vous aurez à faire des acomptes provisionnels, c’est-à-dire que vous devrez payer vos impôts à l’avance, en divers paiements, plutôt qu’une fois au printemps. Si cela est votre cas, assurez-vous d’avoir assez d’argent de côté pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

J’en ai parlé plusieurs fois, mon truc, c’est d’avoir un compte bancaire (à intérêts élevés) juste pour mes impôts. Perso, je n’y dépose pas de l’argent à chaque paie, je préfère y aller à intervalles réguliers, à vous de voir ce qui fonctionne le mieux pour vous.

L’important est simplement de ne pas oublier de mettre cet argent de côté.

budget impôts travailleur autonome

Je ne suis pas travailleuse autonome, est-ce que ces conseils s’appliquent à moi?

Je sais, plusieurs d’entre vous sont employées et il est peut-être plus difficile de voir comment certains de ces points peuvent s’appliquer à vous.

Avant de complètement les mettre de côté, demandez-vous si vous avez des activités commerciales « à côté » de votre job régulière (un sidehustle, si on veut) ou une situation particulière qui pourraient vous donner accès à des crédits supplémentaires ou faire que vous ayez des documents supplémentaires à remplir.

Par exemple, si vous louez votre appart sur Airbnb, vous pouvez réclamer des dépenses telles que les taxes foncières, l’assurance, le chauffage ou l’électricité en contrepartie du revenu que vous avez gagné en louant votre appartement. Vous pouvez en apprendre plus ici.

Si vous travaillez de la maison, selon l’espace et l’usage, vous pouvez réclamer entre 8% et 20% de votre loyer, de vos installations domestiques et de votre assurance habitation. Par contre, votre employeur doit signer les formulaires appropriés qui déclarent que vous devez détenir un bureau à domicile pour votre emploi.  Sinon, on ne peut pas déduire ces montants comme dépenses d’emploi.

Bref, prenez le temps de vous renseigner correctement :)

iMac bureau

Des trucs à ne pas négliger!

De plus, plusieurs personnes oublient d’indiquer des crédits d’impôt auxquels ils ont droit lorsqu’ils font leur déclaration de revenus. C’est VOTRE argent, gardez-le en poche!

Parmi ceux qui sont souvent oubliés, plusieurs frais médicaux et des crédits pour les familles ou les personnes à charge, pour les personnes qui déménagent à plus de 40 km pour le travail, pour le tutorat d’un enfant ayant une déficience ou pour les implants dentaires. TurboImpôt propose une liste de crédits souvent oubliés ici.

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : impôts travailleur autonome

Quels sont vos trucs pour gérer vos impôts de travailleuse autonome? Dites-le-moi dans les commentaires!

Ce billet est commandité par TurboImpôt. Veuillez noter que ce billet est écrit à titre informatif et ne peut être considéré comme des conseils financiers.