J’ai créé ce site en 2011, mais je bloguais bien avant. 

Lors de mon premier voyage en Australie, en 2010, j’ai tenu un journal de voyage sur Blogger, écrit sur mon cellulaire pendant mes longs transports en autobus.

Moi en Australie

Excellent style vestimentaire de 2010 en prime ????

Extrait de blogue voyage 2010

Ummmmm… que dire de cet « article »! ????

Disons que ma façon de bloguer sur la route a évolué depuis!

Puisque je suis (encore) en Australie, j’ai pensé jaser de la façon dont je travaille pour créer mes articles voyage!

Payer ou non ses activités?

Moi à Pigeon Cay, Roatan

J’ai payé cette journée (parfaite) une petite fortune!

Première chose (parce que c’est ce que tout le monde veut savoir, pas parce que c’est le plus important, haha)… est-ce que, parce que j’ai un blogue voyage, je reçois tout gratuitement? I WISH!

En fait, cette année, j’ai payé mes trois gros voyages de ma poche : Roatán en janvier, Las Vegas en février et Australie en septembre/octobre. Côté budget, disons que ce n’est pas mon année la plus économe, et que je devrai regarder mes dépenses beaucoup plus attentivement l’an prochain.

Une chose à laquelle je fais très attention, cependant, est de traiter également les activités que j’ai payées de ma poche et celles que j’ai pu tester en invitation média, en plus d’être transparente s’il s’agit d’une gratuité. Sans cela, les lectrices ne sauront pas si elles peuvent me faire confiance ou si ce que je dis est influencé d’une quelconque façon!

Si tu désires lancer un blogue pour les gratuités, j’en ai déjà parlé, tu vas déchanter assez vite. Le travail bénévole nécessaire pour obtenir des gratuités qui « valent la peine »  (des trucs qui coûtent cher et qui sont très cool) est pas mal plus élevé que tu le crois probablement!

Matériel nécessaire pour bloguer sur la route

Lorsque je blogue en voyage, je dois apporter plus de matériel que si j’allais en voyage « régulier ». J’ai toujours mon ordi, mon iPhone, ma caméra (que je viens d’ailleurs de changer pour un appareil sans miroir, pour pouvoir la trainer partout plus facilement), des fils, cartes SD et des batteries en masse. 

Canon EOS M5

Ma nouvelle caméra : une Canon EOS M5!

Perso, j’ai choisi d’acheter du matériel de qualité et léger (aka qui coûte cher) en grande partie en raison de ce blogue!

Voici le matériel qui se retrouve toujours dans mon sac à dos :

Jusqu’à récemment, mon iPhone me servait de caméra occasionnelle et de cahier de notes virtuel. Depuis que j’ai ma nouvelle Canon avec Wifi, je l’utilise moins comme caméra, car je peux prendre des photos 100% supérieures et les publier en temps réel sur Instagram (c’est magique, sérieux).

J’utilise encore mon iPhone pour prendre des photos rapides, par exemple un menu de restaurant, ou le nom d’un endroit que je ne veux pas oublier.

Gelato au Roatan

L’une des nombreuses photos étranges que tu trouveras sur mon ordi…

Balançoise à West End, Roatan

Pour me rappeler du nom de ce lieu paradisiaque!

Cela m’aide à compléter mes articles par la suite, car malheureusement, on oublie vite et plusieurs commerces n’ont pas de sites web très complets!

Comment choisir de quoi parler?

Selon moi, choisir de quoi parler sur le blogue est parfois le plus difficile! Si je m’écoutais, des fois, je publierais tout et rien, un peu comme je le faisais au départ.

Cependant, quand on blogue professionnellement, il faut faire un peu plus attention quand on sélectionne nos sujets, pour les accompagner de belles photos et d’informations pertinentes, que ce soit moins un « journal de voyage ».

Je parle quand même de mes coups de coeur, mais je m’assure de donner plus d’informations pratiques que simplement dire « WOW ENDROIT FOU MALADE! ». 

Moi au Coucher de soleil La Bannik, Témiscamingue

J’ai parlé de mon méga coup de coeur pour le Témiscamingue

Ma chambre au Monastère des Augustines

De celui pour le Monastère des Augustines

Hobart vue de Mt. Wellington

Et, bien sûr, de Hobart ❤️

J’utilise mon fichier Notes de voyage (dont j’ai déjà parlé) pour m’aider à me rappeler de plusieurs détails importants dont je vais parler sur le blogue, comme le nom de commerces, ce que j’ai commandé et le coût… car je sais que vous êtes nombreuses à aimer lire les budgets de voyage!

Sans le blogue, mes notes seraient beaucoup moins détaillées, mais là, je veux m’assurer de ne rien oublier, on ne sait jamais quand ça pourrait être utile!

Parlant de ça… l’autre truc à savoir est que lorsqu’on devient blogueuse, on commence à prendre des photos de tout et de rien, « au cas ». Je ne mange plus au resto sans avoir pris mon assiette en photo. Je prends toujours des photos de mes chambres d’hôtel, avant de défaire ma valise. Je prends aussi pas mal toujours le contenu de mes bagages en photo, au cas où je ferais une packing list plus tard.

Le 3/4 du temps, ces photos ne sont jamais publiées. Mais je les prends. Au cas. 

Quelles photos sélectionner?

Après avoir pris toutes ces photos, il faut sélectionner les meilleures, mais aussi les optimiser pour le web, afin que notre site fonctionne rapidement et efficacement.

J’ai utilisé Picasa aussi longtemps que j’ai pu. Selon moi, c’était le meilleur logiciel de traitement d’image de base (et c’était gratuit!), mais malheureusement Google l’a discontinué il y a quelques années. Depuis, je me suis abonnée à la suite Adobe Creative Cloud, ce qui me donne accès à Photoshop pour l’édition de photos et à Bridge pour le classement. 

Classement de photos sur Bridge

Après un ajustement initial, je trouve maintenant Bridge presque aussi intuitif et facile à utiliser que Picasa. Presque.

Depuis quelques années et après avoir résisté longtemps, je travaille maintenant mes photos en RAW. J’essaie de les télécharger sur mon ordinateur le plus rapidement possible pour deux raisons : pour avoir un backup, mais aussi pour les éditer plus vite, pour m’éviter des heures de travail suite à mon voyage.

Je n’ai pas toujours fait cela, et maintenant, si je veux utiliser une photo prise en 2010, je dois l’éditer avant de pouvoir la mettre en ligne, ce qui n’est pas une utilisation efficace de mon temps. Maintenant, j’édite tout au fur et à mesure et je me remercie plus tard!

Bref, bloguer au sujet de ses voyages est accessible à toutes, avec un minimum d’organisation. Je trouve ça tellement le fun de me replonger dans mes aventures une fois celles-ci terminées, ça permet de revivre mon voyage!

PS. Je n’en ai pas parlé, mais avoir un blogue voyage professionnel signifie aussi passer de longues heures dans des cafés à travailler, plutôt que de faire du « vrai » tourisme. En fait, chercher le Wifi et le bon café devient une très grande priorité, peu importe où tu te trouves dans le monde…

Pour découvrir mes conseils pour lancer son blogue au Québec, c’est par ici!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : créer blog voyage

Aimerais-tu bloguer à propos de tes voyages? Dis-le-moi dans les commentaires!


Ce billet contient des liens affiliés, ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.


Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins