J’en parle souvent : je fais de grands efforts pour privilégier les aliments locaux. Été comme hiver, je recherche le sigle « Aliments Québec », ou, du moins, celui qui m’informe que le produit a été transformé ici.

En fait, c’est un effort qui n’en est pas un. C’est tout naturel pour moi de faire ce choix.

Je t’explique pourquoi.

Alors, pourquoi?

Je ne suis pas la plus grande gastronome, mais, pour vrai, les produits du Québec goûtent meilleur. Pour plusieurs raisons. La plus importante est que ces produits sont encore frais.

Mangez Québec

Repas presque 100% Québec : kale Trudeau, sauce césar maison, bacon de la ferme des Quatre-Temps (marché des Éclusiers), oeuf du Capitaine (marché Jean-Talon) et jus de pommes Riquita (marché Longueuil)

Mangez Québec

Maïs du Québec avec feta et basilic du jardin

Lorsqu’on importe un aliment de l’autre bout du monde, il doit souvent être cueilli alors qu’il n’est pas tout à fait à terme, pour qu’il ne soit pas pourri une fois rendu ici. Ça affecte bien sûr le goût.

Il y a aussi le transport, qui génère beaucoup de pollution.

Et il y a les lois, aussi. Le Québec n’est pas parfait, mais les lois concernant l’utilisation de produits plus chimiques dans les champs sont beaucoup plus strictes ici qu’ailleurs, ce qui permet de manger sans crainte, que ce soit bio ou non.

Finalement, je continue de clamer haut et fort que manger local peut être MOINS CHER! Si on mange en saison, il y a souvent abondance, ce qui permet de garder les prix plus bas. C’est certain que si tu cherches des haricots frais d’ici en janvier, ça risque de te coûter une beurrée (si ça existe!), mais si tu suis de près ou de loin les saisons de production, tu pourrais avoir une alimentation variée (et santé!) à l’année, à bas prix.

Dépense moins

économiser à l'épicerie sans effort

à l’épicerie!

directement dans ta boite courriel*.

10 trucs hyper pratiques


*lorsque tu t’abonnes à l’infolettre du blogue.





Fais des pots Masson, congèle le plus de trucs possible, achète des aliments qui ont une longue durée de vie (comme les courges) et profites-en même lorsque la saison est terminée.

Je crois fermement que chaque achat est politique, et qu’il est important de dire aux épiciers que l’on veut des produits d’ici dans nos paniers : il est complètement insensé de trouver des fraises américaines dans les épiceries en juillet!

Mangez Québec

Mangez Québec

Les fraises du Québec <3

Visiter les producteurs

Au cours des dernières années, j’ai pu visiter plusieurs producteurs. Ces rencontres n’ont fait que confirmer pour moi l’importance de les encourager, de manger local.

Il y a le producteur rencontré au Marché Central, lors d’une tournée de presse, vers 7h le matin. Il avait passé la nuit à distribuer ses produits, allait faire une courte sieste avant de travailler dans les champs toute la journée.

photos préférées 2016

Il y a le producteur à la fromagerie Médard, au Lac-Saint-Jean, qui nous expliquait que son fromage change de couleur (et de goût!) selon le moment de l’année, en raison de l’alimentation de ses bêtes, et qu’il aimerait que ceci soit mieux compris, plutôt qu’on s’attende à avoir un produit uniforme à l’année, ce qui requiert de modifier l’alimentation naturelle des vaches.

Il y a les producteurs de chevreau Barbe Bouc qui ont perdu une de leurs étables et qui se sont relevé les manches pour tout reconstruire, même si les assurances n’ont pas aidé.

Il y a plusieurs familles qui travaillent ensemble pour continuer des traditions ancestrales et faire pousser des fruits et légumes selon les règles de l’art.

Mangez Québec

Je pourrais continuer ainsi longtemps.

C’est tellement essentiel de comprendre d’où vient notre nourriture.

De plus, si vous avez des enfants, c’est une activité vraiment agréable. Plusieurs producteurs s’efforcent d’offrir non seulement l’autocueillette (c’est tellement le fun!) et/ou une boutique sur place, mais également plusieurs activités qui plairont à toute la famille.

Mangez Québec

Au potager Mont-Rouge à Rougemont, on peut faire de l’autocueillette de plusieurs fruits et légumes et il y a biiiin des activités pour les enfants!

Mangez Québec

Visiter les marchés

Si tu n’as pas la chance de te rendre directement chez les producteurs, il est possible d’en rencontrer plusieurs dans les marchés. C’est aussi l’occasion parfaite de découvrir plusieurs petites boutiques indépendantes qui font des produits absolument délicieux.

Vieux-Montréal

J’ai entre autres parlé du marché des Éclusiers ici et des marchés Jean-Talon et Atwater ici.

Il y a tellement de produits d’ici qui méritent d’être découverts et appréciés, du sirop d’érable au vin aux pommes aux oeufs aux baies et j’en passe.

Prends le temps de discuter avec les gens dans les commerces, boutiques et marchés, ce sont souvent de réels passionnés qui se feront un plaisir de t’aider à faire des découvertes et à essayer de nouveaux produits.

Tu partages mon amour des produits saisonniers? Les abonnées ont accès à un aide-mémoire imprimable pour les aider à choisir quels aliments privilégier, selon le moment de l’année!

aliments de saison

 

Manger local, c’est une façon de se faire plaisir tout en consommant de façon plus responsable. Cette pratique s’inscrit parfaitement dans la philosophie du blogue!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Mangez Québec

Fais-tu l’effort de manger local? Dis-le-moi dans les commentaires!

Plusieurs des informations recueillies pour ce billet ont été obtenues grâce à des tournées de presse. 


Ce billet contient des liens affiliés, ce qui signifie que je pourrais faire une commission si tu fais l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager le blogue et ne change en aucun cas le prix pour toi. Pour plus d’informations, consulte la politique de vie privée.


Abonne-toi à l'infolettre!

 

Pour plus de trucs pour vivre mieux pour moins