Avertissement COVID-19

Les informations mentionnées dans ce billet peuvent être inexactes en raison des fermetures, modifications et changements dus à la pandémie. Bien que je tente de garder mes billets à jour, tu es responsable de vérifier les règlements, les heures d’ouverture et tout autre renseignement pertinent avant de te rendre sur place.

 

Chaque fois que je parle de mes escapades d’un mois ou plus, je reçois au minimum un commentaire du genre « profites-en pendant que tu es célibataire, tu ne pourras plus faire cela en couple et/ou avec des enfants! »

Alors, lorsque j’ai reçu un courriel de Dominique me disant qu’elle, son conjoint et ses deux enfants de 5 et 7 ans étaient partis pour un tour du monde d’environ un an à l’été 2021, j’ai trouvé que c’était une excellente occasion de parler de voyage long terme… même en famille!

Est-ce possible, tant monétairement qu’au niveau de la logistique et du temps pour toutes les familles? Non, certainement pas. Est-ce simple à organiser? Encore moins.

Mais selon Dominique, « faire le tour du monde avec des enfants, ce n’est certainement pas toujours facile, mais c’est possible, même en pleine pandémie, et c’est la plus belle décision que nous avons prise jusqu’à maintenant! »

Je lui ai posé quelques questions. 

À lire pour rêver… ou réaliser que ce rêve est plus accessible que tu le croyais.

Présentation de Dominique et de sa famille

Famille de Dominique, Pier-Olivier, Alice et Rafaël en voyage

Crédit photo : @Le_Trip_dune_vie_avec_lesptits

Dominique et Pier-Olivier sont partis du Québec le 5 août 2021, il y a donc un peu plus de six mois.

Avant le départ, Dominique était orthophoniste et Pier-Olivier était gestionnaire. Les deux ont quitté leurs emplois pour vivre ce périple (oui, je parlerai du financement de leur voyage plus bas!).

Ils ont deux enfants, Rafaël, en deuxième année, et Alice, qui est en maternelle.

Rafaël et Alice font présentement l’école à la maison avec leurs parents, qui ont acheté les cahiers et manuels nécessaires avant le départ.

Selon Dominique, ils sont très heureux d’avoir « congé » de la « vraie école » (ses guillemets 😉) et de pouvoir découvrir de nouveaux endroits. Ce sont plutôt les parents qui ont trouvé que c’était un défi au départ (quelque chose que, je crois, presque tous les parents québécois ont vécu au cours des deux dernières années!), mais une fois la routine mise en place, tout roule.

Les enfants se seraient d’ailleurs très rapidement adaptés à leur nouvelle réalité nomade.

Pourquoi tout quitter?

Coucher de soleil

Comme mentionné en intro de ce billet, je suis quelqu’un qui aime énormément voyager et qui privilégie les escapades plus longues. D’ailleurs, au moment d’écrire ces lignes, je suis à quelques jours de quitter pour sept semaines au Nicaragua.

Depuis mars 2020, plusieurs personnes ont découvert ou redécouvert cette envie de liberté… au même moment où elle devenait plus lointaine que jamais!

Dominique le dit bien, « nous avons [Pier-Olivier et elle] ressenti au même moment un besoin puissant de liberté et de profiter de la vie au maximum. » 

C’est souvent lors de moments difficiles que l’on réalise que la vie est courte. Ma vie a changé à 360 degrés quand mon frère est décédé et je fais partie de ceux qui ont réévalué leur vie de A à Z en confinement, questionnant la valeur de l’argent, la nécessité d’en gagner toujours plus, mais aussi l’éthique de voyager.

Je crois qu’il est maintenant possible de voyager et de le faire sécuritairement, malgré la pandémie. Être vaccinée, avoir de bonnes assurances et respecter les populations locales qui n’ont pas accès aux mêmes niveaux de soins que nous est cependant primordial.

Petite note éditoriale terminée, dans le cas de Dominique et Pier-Olivier, le départ a en quelque sorte été un concours de circonstances. Ils prévoyaient acheter un nouveau terrain pour s’y bâtir une maison, puis, au printemps 2021, la vente a été annulée.

C’est sur un coup de tête qu’ils ont décidé de vendre quand même leur maison pour profiter du marché immobilier avantageux et partir en voyage. Ils ont donc seulement eu quatre mois pour planifier leur départ, gérer la vente de leur maison, de leurs biens et de leur voiture.

Pas négligeable comme horaire du temps!

Normalement, je conseillerais à toute personne qui a un tel rêve de prendre plus de temps pour s’assurer de bien préparer son escapade sans stress. Mais parfois, tout faire rapidement permet de limiter les questions inutilement anxiogènes et de simplement profiter sans douter de ses choix… si tu es prête à vivre quelques jours/semaines rock and roll pour tout réussir à temps.

Comment financer un tour du monde en famille

Famille en voyage

Crédit photo : @Le_Trip_dune_vie_avec_lesptits

Après toutes ces années, je commence à connaître mon lectorat, et je sais que plusieurs d’entre vous sont ici simplement pour avoir réponse à cette question : comment est-ce possible de financer ce genre de voyage?

La réponse sera différente pour chaque personne qui envisage un tel projet, selon une multitude de facteurs, dont les endroits visités, le temps passé à chaque endroit (louer un appartement ou voyager en van coûtera beaucoup moins cher que des déplacements fréquents et des séjours en hôtel) et le niveau de luxe désiré.

Les méthodes de financement pourront également être très différentes. Dans le cas de Dominique et Pier-Olivier, ils ont mis de l’argent de côté depuis plusieurs années pour acheter leur terrain, ce projet finalement tombé à l’eau, et ont également vendu leur maison alors que le marché immobilier favorisait les vendeurs, ce qui leur a permis d’avoir le coussin nécessaire pour partir aussi rapidement.

Comme pour toute grande décision, dédier un montant important à un tour du monde en famille ne se fait pas à la légère et il ne faut pas négliger le côté financier de la chose. S’endetter (et tout le stress que ça engendrera au retour) n’est pas la solution. Je le sais. Been there, done that.

Si tu rêves d’un projet similaire, est-ce que le financement passe par un emploi supplémentaire quelque temps, la vente d’une maison et/ou d’une voiture, un congé différé à ton travail financé sur plusieurs années, le fait de devenir pigiste et de pouvoir travailler de façon nomadique?

Si on a bien appris quelque chose de ces dernières années, c’est qu’il existe une tonne de façons de gagner sa vie qui n’impliquent pas de passer 40 heures par semaine dans un bureau. À toi de voir quelle solution est la plus réaliste ET POSITIVE pour toi. Pas nécessairement facile. Mais dont les avantages seront plus grands que les inconvénients.

Coûts à prévoir pour un voyage sans date de retour

Pier-Olivier, Alice et Rafaël en kayak

Crédit photo : @Le_Trip_dune_vie_avec_lesptits

Bien que Dominique et Pier-Olivier aient prévu que leur périple durerait environ un an, une escapade d’une telle longueur amène le même type de défis logistiques et monétaires qu’un voyage sans date de retour.

Où entreposer ses biens? Combien ça coûte? Quelles assurances prendre? Quel budget prévoir sachant que le coût de la vie est si différent dans tous les endroits visités?

Dans le cas de Dominique et Pier-Olivier, le logement et la nourriture représentent plus de 50% de leurs dépenses, trouver un logement avec cuisine où quatre personnes pourront dormir confortablement s’étant avéré un défi.

Les frais de transport sont leur deuxième plus grande dépense, entre autres en raison des vols et de la location de voitures.

Sans me donner de coût, Dominique m’a mentionné que l’assurance (incluant la protection en cas de COVID) pour quatre pour presque un an, ça « représente un bon montant!! ». À ne pas négliger.

Faire ce genre de calculs, d’approximations et de recherches – le fameux budget de voyage – est donc primordial lors d’une telle aventure. Mais surtout, garder un oeil constant sur ses dépenses réelles – sans sacrifier son plaisir, simplement pour avoir l’heure juste – est aussi très important pour en profiter pleinement.

Conseils logistiques pour organiser un long voyage en famille

Paysage de voyage

Crédit photo : @Le_Trip_dune_vie_avec_lesptits

Avant de partir deux semaines dans le Sud, tu peux habituellement t’en tirer en demandant à une amie d’arroser tes plantes et d’aller chercher ton courrier.

Quand tu pars un, deux, douze mois, la logistique est un petit peu plus compliquée! 

Pour Dominique et Pier-Olivier, le plus important et compliqué a été de planifier les vaccins de la famille. Celui pour la COVID, oui, mais aussi les mises à jour de tous les vaccins qui *pourraient* être obligatoires, sachant que leur itinéraire n’était pas finalisé au moment de leur départ.

Puisqu’ils ont vendu tous leurs biens, leur maison et leur voiture (un apprentissage important de ne plus accorder d’importance au matériel, selon Dominique), la logistique s’en est vue simplifiée.

Selon ta situation, il pourrait aussi être nécessaire de :

  • Trouver un locataire, un sous-locataire ou un gestionnaire de propriété (arroser les plantes, tondre le gazon, chercher le courrier, gérer la piscine, respecter les règlements d’une copropriété et/ou de la ville par rapport à l’entretien des lieux, etc.)
  • Entreposer des biens 
  • Donner les accès et mots de passe à une personne responsable en cas de besoin
  • Mise à jour de documents légaux comme les assurances et le testament
  • Gestion de l’assurance maladie du Québec (si tu t’absentes plus de 183 jours dans l’année)
  • Etc.

Itinéraire de leur tour du monde

Alice et Rafaël sur le bord de la mer

Crédit photo : @Le_Trip_dune_vie_avec_lesptits

Dominique, Pier-Olivier et leurs enfants sont partis avec une idée d’itinéraire, mais celui-ci n’est pas fixe et a d’ailleurs déjà changé plusieurs fois, entre autres en raison de la situation pandémique.

Selon Dominique, ceci les force à travailler leur lâcher prise et vivre au jour le jour, ce qui n’est pas toujours évident! Ils doivent accepter de ne pas tout contrôler, ni l’itinéraire, ni la pandémie, ni les restrictions de l’endroit visité.

Ils profitent donc du moment présent en famille « sans savoir où [ils seront] et ce [qu’ils feront] dans un mois! »

Malgré cela, lors des six premiers mois de leur périple, ils ont déjà visité plusieurs endroits, dont la France (Paris, les Alpes, la Loire), la Grèce (la Crète, les îles des Cyclades et Athènes), l’île de la Réunion, l’île Maurice et Dubaï, où la famille était au moment où nous nous sommes parlés.

Prochain arrêt? San Francisco, après un très long 16 heures de vol. Et la suite sera à voir!

« On apprend à se connaître davantage et notre famille n’en sort que grandie! »

Pour suivre Dominique, Pier-Olivier et leurs enfants

Famille en Grèce

Crédit photo : @Le_Trip_dune_vie_avec_lesptits

Tout cela te donne envie de voyager par procuration?

Tu peux suivre Dominique, Pier-Olivier, Rafaël et Alice sur leurs plateformes, Le trip d’une vie avec les p’tits :

Pour terminer, j’ai demandé à Dominique ce qu’elle veut que les gens sachent au sujet de ce genre d’aventure… Un mot de la fin, si on veut. Sa réponse? « Osez réaliser vos rêves, vous serez étonnés de tout ce que vous êtes capables de faire! »

C’est dit 😉

À la recherche d’astuces pour voyager plus? J’ai regroupé tous mes meilleurs trucs ici!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : tour du monde en famille

Aimerais-tu faire un tour du monde en famille? Dis-le-moi dans les commentaires!