Le billet suivant est directement tiré de L’année qui compte. C’est l’un des 15 billets proposés dans le Module 2, Les finances.

Dans L’année qui compte, ce billet inclut un journal réflexif à remplir suite à une dépense dite « stupide » (ou simplement imprévue) pour t’aider à comprendre pourquoi celle-ci te dérange autant.

3 module de L'année qui compte

Module 4 de L'année qui compte sur iPad

Mockup du billet Dépense stupide sur Macbook

***

Dis-moi si ça te ressemble.

Après un gros achat, tu doutes, tu regrettes, tu te dis que c’était de l’impulsion, que tu n’en avais pas vraiment besoin.

J’ai une bonne nouvelle : si tu sais où va ton argent et que tu dépenses une grande somme sur quelque chose, ce n’est pas automatiquement une dépense stupide.

Tu DOIS t’accorder des plaisirs, des fois. (C’est pourquoi le cinquième module de L’année qui compte est entièrement dédié à ça!)

Un concert un peu trop cher que tu ne peux absolument pas manquer? Un chandail juste trop beau qu’il te faut absolument? Un billet d’avion à un prix pratiquement impossible?

On fait toutes des dépenses plus ou moins réfléchies.

Mais après, la culpabilité embarque. « Je n’aurais pas dû! »… quoi faire? Supplier la compagnie de t’offrir un remboursement, même quand ce n’est pas possible? Paniquer? Pleurer en boule?

Non, non, non. Prends une grande respiration. Tout va bien aller. (Je jure que j’avais écrit cette phrase avant mars 2020)

Voici quelques astuces pour gérer une dépense stupide.

Faire un plan de remboursement

pile d'argent

Le plus important lorsque tu fais une grosse dépense non prévue est de ne pas laisser ce montant sur ta carte de crédit (si tu as payé de cette façon), car les intérêts s’accumulent TRÈS vite.

Commence le plus rapidement possible à faire un plan de remboursement pour que cette dépense ne double pas de prix.

Si tu as fait l’achat, car il s’agissait d’une « économie » (produit en vente), il ne faudrait pas qu’elle finisse par coûter plus cher que si tu avais payé le prix régulier!

Puisque le remboursement de dettes devrait toujours être ton objectif #1 (entre autres en raison du taux d’intérêt élevé), met tous tes autres projets de côté temporairement et planifie comment tu paieras cette dépense.

Bien sûr, ce sera différent si tu as fait un achat de 50$ ou de 5000$.

Idéalement, tu pourras rembourser ta dépense rapidement, sans avoir à sacrifier quoi que ce soit (mais en te rappelant de ne pas le faire trop souvent, hein!)

Mais peut-être devras-tu changer tes habitudes et mettre quelques projets sur la glace temporairement.

Pour certains produits, tu pourrais aussi décider de cut your losses en le revendant.

Par exemple : tu as acheté un chandail de designer que tu ne peux absolument pas te permettre, mais en solde, ce qui signifie aucun remboursement. Porte-le une ou deux fois pour te faire plaisir, puis mets-le en vente sur Kijiji ou un site spécialisé en vente d’articles de designers de seconde main pour environ 80% du coût que tu as payé, en rappelant aux acheteuses potentielles que ce prix n’est pas taxé et celui-ci est une fraction du prix réel, pour quelque chose qui n’a presque jamais été porté!

Piger dans ton compte épargne

Tirelire

Dave Ramsey, un pro des finances bien connu aux États-Unis (qui est problématique pour plusieurs raisons, mais bon), dit que l’une des premières décisions financières que toute personne devrait prendre est de mettre 1000$ dans un compte épargne pour les imprévus.

Ça a du sens. Bien sûr, ce compte est avant tout pour les réels imprévus : toit qui fuit, chirurgie pour Pitou, changement de freins sur l’auto, etc., mais si tu veux rembourser ta dépense le plus rapidement possible, tu peux utiliser ce compte.

Dans le même ordre d’idée, Ramit Sethi de I Will Teach You To Be Rich propose d’avoir un compte épargne « Erreurs stupides ».

L’idée est de déposer un montant X de façon régulière dans ce compte tout au long de l’année (donc de prévoir des erreurs futures à ton budget) et de l’utiliser pour, bien… les achats stupides.

Si, à la fin de l’année, il reste de l’argent dans ce compte, il conseille de le transférer dans un compte épargne à long terme au meilleur taux d’intérêt possible, puis de recommencer la même technique pour l’année suivante.

Psst! Tous mes comptes d’épargne sont chez Tangerine, que j’aime beaucoup pour sa simplicité d’utilisation. Si tu ouvres un compte, utilise ma clé orange : 33840402S1 (ça nous donne jusqu’à 50$ gratuits, à toi et à moi!)

Si tu n’as pas de compte « imprévus », mais que tu as un compte épargne régulier, tu peux habituellement piger dedans sans grande conséquence.

Bien sûr, tu avais peut-être commencé à épargner pour un projet, mais vaut souvent mieux t’auto-emprunter un peu d’argent temporairement que de payer des intérêts de fou sur ta carte de crédit.

Assumer

Vue avion lors d'un vol Montréal-Australie

Finalement, si la dépense était plus « imprévue » que « stupide » (genre un billet d’avion Montréal-Australie sous la barre des 900$, #meilleurachatde2019), la solution la plus simple est d’assumer, quitte à te serrer la ceinture pendant quelques jours / semaines / mois (selon le montant dépensé).

Si tu es vraiment tombée sur le deal du siècle ou un article qu’il te faut absolument maintenant même si c’était zéro prévu, c’est le temps de sortir ton budget!

Quels ajustements peux-tu faire pour te permettre cette folie sans conséquences graves?

Il y a plusieurs façons de remplir ce trou à ton budget avec seulement un minimum d’efforts, ce qui te permettra de profiter pleinement de ton achat, sans culpabilité.

L’année qui compte te donnera accès à 80 billets similaires, sans aucune pub. La prochaine édition aura lieu en 2023. Abonne-toi à l’infolettre pour être avisée du début de la période d’inscriptions!

Tu as aimé ce billet? Épingle-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : dépense stupide

Quelle est ta meilleure technique pour rembourser une dépense « stupide »? Partage-la dans les commentaires!