Je déteste l’hiver. En fait, c’est pas tant l’hiver que je déteste, mais le noir, le froid. Les nuits trop longues. Le manque de luminosité. Et le manque d’énergie qui vient avec. Mouin, l’hiver, dans le fond.

Comment peut-on réussir à s’activer quand il fait encore noir lorsque le réveil sonne?

Et puisqu’être snowbird n’est malheureusement pas une solution pour la majorité d’entre-nous (jusqu’à ce qu’on gagne Gagnant à vie, en tout cas), voici quelques solutions plus abordables pour passer à travers la déprime saisonnière.

1. Faire de l’exercice

solutions déprime saisonnière

Moi après une randonnée de 11km en montagne

Je ne peux pas croire que *moi*, la personne la moins en forme de la planète, je donne ce conseil. Mais depuis la fin de l’été, je débute toutes mes journées par une série d’étirements et d’exercices et… j’aime ça. C’est rendu un automatisme, tous les matins : verre d’eau glacée, exercice, douche, déjeuner, travail.

Ça réveille mon corps le temps que mon cerveau se réveille également.

Je ne parle pas ici de faire du grand sport : simplement de 15 à 20 minutes d’exercices, ça fait du bien. Et à force de faire des push-ups (who am I?!), je commence même à avoir des pipes!

J’essaie aussi de faire un tour à la piscine environ 2 ou 3 fois par semaine. Juste un petit 30 minutes, ça permet de prendre un break de cerveau et ça fait du bien.

Et j’en ai parlé la semaine dernière : cet hiver, je veux refaire du ski!

2. La luminothérapie

solutions déprime saisonnière

Mon bureau, avec ma lampe de luminothérapie à droite

La luminothérapie requiert un investissement initial, mais, pour les bienfaits que ça fait, vous ne regretterez pas l’achat! Ou, si vous êtes trop cheap, vous pouvez faire comme moi et demander votre lumière pour votre fête ou à Noël (hihi)!

Vous pouvez trouver des lampes pour des prix assez variés, allant d’environ 80$ à plus de 200$.

Il existe différents types de luminothérapie, donc renseignez-vous à savoir quelle option serait le plus adaptée à vos besoins. Perso, j’ai cette lampe (lumière bleue) et bien que la batterie ne fonctionne plus après quelques années d’utilisation (elle doit toujours être branchée), je l’adore et je crois profondément qu’elle me fait du bien.

3. Super Energex d’Adrien Gagnon

solutions déprime saisonnière

J’ai reçu en envoi média une boite de Super Energex d’Adrien Gagnon, que j’utilise depuis maintenant plus d’une semaine, et je suis 100% convertie.

Sa promesse? Améliorer notre niveau d’énergie sans caféine. Pour des résultats optimaux, il faut utiliser le produit pendant un mois (une boite). Puisque je tolère de moins en moins bien le café (PLEURS), c’est une alternative intéressante.

Le produit est liquide, chaque « portion » étant une ampoule. On peut donc verser dans un jus afin de ne rien goûter, mais perso, je me rends compte que j’aime bien le petit goût presque sucré, je le bois simplement dans un verre d’eau le matin.

Parmi les ingrédients, on trouve entre autres : de la vitamine B1, B2, B6, B12, du ginseng et du maca. La boite coûte environ 15$.

4. Les vitamines Omega 3 Joy de Genuine Health

J’ai utilisé ce produit tout l’hiver dernier, et j’ai été bien satisfaite des résultats. Il s’agit, comme pour le Super Energex, de suppléments à prendre tous les jours. La facture est plus salée, cependant, non seulement car le coût de chaque bouteille est plus élevé, mais parce qu’il faut en prendre en continu tout au long de l’hiver pour que le résultat dure.

Je mentionne spécifiquement cette marque parce que c’est celle que j’ai testée, et ce ne sont pas tous les Omega 3 qui ont un effet sur le moral : il faut les bonnes quantités de EPA et DHA. Au moment d’écrire ces lignes, j’oublie les spécifiques, mais renseignez-vous auprès de votre pharmacien si cette option vous intéresse.

Environ 80$ pour 240 capsules, à prendre à coup de 2 (donc environ 80$ pour 4 mois).

5. L’acupuncture

Je suis allée consulter en acupuncture pour la première fois il y quelques années, pour mes problèmes d’anxiété. Je n’y croyais pas vraiment (et je n’avais pantoute pas envie de me faire piquer partout), mais puisque je connaissais personnellement l’acupuncteur (et que je savais donc que ce n’était pas un charlatan!), j’ai décidé de faire le test.

Après quelques mois de traitement, j’ai pu arrêter de prendre la médication contre l’anxiété que je prenais depuis plusieurs années. Bref, je suis passée de sceptique à vendue (mais je déteste toujours autant les aiguilles).

Tout ça pour dire que les acupuncteurs peuvent offrir un traitement aidant à passer à travers les changements de saison. En une ou deux session d’une heure, ils peuvent nous redonner un giga boost d’énergie. La première fois que j’ai eu ce traitement, je n’en revenais pas : je suis sortie de là avec tellement d’énergie, je dansais pratiquement dans la rue. C’était presque de la magie.

Une session d’acupuncture vous coûtera environ 70$. Pour ce traitement spécifique, une à deux sessions sont recommandées au printemps et à l’automne. Si vous aimeriez avoir les coordonnées de mon acupuncteur (à Montréal), écrivez-moi, je pourrai vous envoyer le tout en privé.

 

IMPORTANT : avant de prendre des suppléments, consultez votre pharmacien pour vous assurer que ceux-ci ne sont pas contre-indiqués pour vous. Ne cessez jamais les médications prescrites sans l’avis d’un médecin. Je ne suis pas une professionnelle de la santé et je parle ici de mon expérience personnelle. Si votre déprime saisonnière se transforme en plus grande dépression, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un psychologue.

Comment arrivez-vous à passer à travers la déprime saisonnière?