En mars, j’ai eu l’idée farfelue de m’accorder 50$ comme budget d’épicerie. Je me suis inspirée du Elon Musk Challenge pour voir si je réussirais un tel défi, siiii la vie me faisait une jambette.

Est-ce que j’ai réussi mon défi? Oui et non… Enfin, presque.

Comme je l’ai mentionné dans mon billet au début de l’aventure, je n’ai pas suivi le Elon Musk Challenge à la lettre : je me suis laissé le droit d’utiliser les aliments déjà dans mon garde-manger ou congélo, d’aller aux événements média auxquels j’étais invitée, d’aller prendre des cafés avec des amies. J’ai même osé manger chez mes parents.

Hors budget, j’ai aussi reçu 2 amies à souper pour tester une boite Food Trip To.

Mais je dirais que 90% de mes repas ont été pris à la maison, avec mon budget réduit. Et mon garde-manger et congélo ne sont pas vides, loin de là!

coût du panier d'épicerie

coût du panier d'épicerie

coût du panier d'épicerie

Mon frigo, oui, par exemple!

Budget total à l’épicerie? 50,60$! True story, il me restait 30 cents jusqu’au 31 mars, quand j’ai décidé de flancher sur une boite de Kraft Dinner à 99 cents parce que #SPM.

coût du panier d'épicerie

Et ça a totalement valu la peine!

Mes achats

Je suis allée au IGA 4 fois, à la fruiterie près de mon gym une fois (pour acheter une barquette de fruits et légumes moches à 1$), une fois au marché Jean-Talon (pour acheter des oeufs et du bacon parce que #priorités), et une fois au marché Atwater parce que j’avais un coupon (OUI, un coupon! J’ai osé en utiliser un! haha) pour du fromage gratuit à la fromagerie du Paradis, et je suis tombée sur un immense sac de bananes à 1$, donc j’en ai profité également.

coût du panier d'épicerie

Quelques-uns de mes achats du mois. Manque le 10 lb de patates, les oeufs et le bacon de Cochon tout rond!

J’ai mangé chez moi pour la majorité des repas, sauf pour 7 événements média, un midi où la bouffe était fournie par le travail, deux soirées au resto et un déjeuner-dîner-souper chez mes parents. Et cette soirée Food Trip To, dont je vous reparlerai prochainement. Bref, si mon compte est bon, ça signifie quand même 81 repas à la maison, avec un budget de 50,60$, soit 62 cents par repas ou 1,63$ par jour.

coût du panier d'épicerie

Quelques-uns de mes repas du mois

J’ai un peu triché en profitant des promotions de la dernière semaine de mars pour faire quelques achats (je le mentionne, car vous les voyez dans les photos plus haut!), mais, pour respecter le défi, je ne les ai pas touchés jusqu’au début du mois d’avril.

Retour sur l’expérience

Premièrement, ce défi m’a donné tellement de respect pour les gens qui composent avec ce genre de situation tous les jours. À la deuxième semaine du défi, lorsque j’ai acheté des oeufs, j’ai eu à me poser la question « est-ce que je vais pouvoir m’acheter des légumes la semaine prochaine? » Ouf! Pas le genre de question agréable à se poser.

Est-ce que mon alimentation était équilibrée? Non, pas vraiment, je l’admets. J’ai vécu des moments assez difficiles le mois dernier, et disons qu’une alimentation peu optimale n’a pas aidé mon moral. J’étais plus fatiguée, plus facilement découragée, que lorsque j’ai une alimentation variée et riche en vitamines. Et surtout, j’ai perdu mon plaisir à manger, car j’étais tannée de manger la même chose tout le temps, même si je me suis forcée pour varier le tout!

Disons que c’est assez facile de tomber dans un pattern, quand on n’a pas l’argent pour manger des fruits et légumes frais. On a moins d’énergie, donc on cuisine moins, donc on a moins d’énergie, donc on a encore moins envie de cuisiner… Pis un moment donné, on s’écoeure de manger des tomates en canne pis du chou rouge!

coût du panier d'épicerie

Mille (OK, 6) variations sur les tomates en canne

Sérieux, je regarde les photos de ce billet et ça semble vraiment bon ce que j’ai mangé. Je dois clarifier : ce n’était pas mauvais, et c’était quand même santé dans les circonstances. Mais ça manquait de verdure, de variété, de spontanéité! Une chance, j’avais biiiin des oignons verts de mon jardin (et même des fanes de carottes!) pour pimper mes repas, mais quand même!

Je me suis aussi posé des questions sur la grosseur des portions proposées en épicerie. Lors de ma première épicerie du mois, j’ai acheté une laitue iceberg et un chou rouge, deux légumes qui durent plus que 2 jours et qui sont peu dispendieux. Mais… je me suis tannée d’en manger bien vite! En Australie, certains des plus gros aliments (choux, melons, etc.) étaient vendus en moitiés : un peu moins cher, et moins de risque que cet aliment soit gaspillé. Il serait intéressant que cette option soit disponible ici également.

Autre chose qui devrait être disponible à plus grande échelle : les aliments « su’l bord »! Il y en a déjà dans les marchés et fruiteries, et dans certaines épiceries comme Super C, mais ce n’est pas encore assez répandu. Des bananes brunes, ça se congèle pour faire plein de recettes. Des tomates et autres légumes poqués, ça fait des super sauces et soupes. Je n’ai certainement pas mangé assez de fruits et légumes lors de ce défi, mais une chance que j’ai eu accès à des aliments pas chers pour en manger quelques-uns!

Qu’est-ce que j’ai mangé?

Déjeuners :

  • Yogourt, noix, bananes
  • Pain avec beurre d’arachides, banane, chia & chocolat
  • Yogourt et moitié de pamplemousse
  • Yogourt et oeuf
  • Crêpes
  • Pain et un oeuf
  • Gruau avec une demi-banane, du chanvre et du sirop d’érable

Brunchs :

  • Crêpe aux oignons verts asiatique (avec ou sans oeuf)
  • « Pain mouillé » (aka du pain sec mouillé, cuit dans biiiiiin du beurre)
  • Crêpes d’avoine/oeuf/banane
  • Pizza déjeuner
  • Oeuf, p’tites patates, chou rouge braisé

Dîners / soupers :

  • pâtes maison aux légumes (congelé d’avance)
  • Falafels maison avec frites de patates douces ou salade de chou
  • Soupe poulet et nouilles maison avec pain maison
  • Grilled cheese avec pain maison & salsa
  • Fondue au fromage, galette de maïs maison, pois verts ou salade de chou
  • Repas de boeuf asiatique avec chou rouge, carottes, nouilles de riz, oignons verts et sauce soya/poisson/ail maison
  • Nouilles de riz avec sauce à l’avocat sul’ bord/lait/fromage
  • Sushi aux crevettes, avocat sul’ bord et chou rouge
  • Soupe aux oeufs
  • Bol santé asiatique avec riz à sushi, oeuf, chou rouge, edamame et nori
  • Pâtes avec sauce blanche aux crevettes, pois verts et oignon vert
  • Polenta, salsa, oeuf
  • Pizza maison et salade de chou ou frites maison
  • Soupe aux tomates avec fromage et pain
  • Manicottis au fromage, sauce aux tomates
  • Dumplings avec laitue iceberg
  • Bol santé riz brun, oeuf cuit dur, chou rouge, iceberg, nori, edamame, chanvre
  • Fondue au fromage, frites maison, « mashed peas »
  • Couscous, maquereau (congelé d’avance), sauce aux tomates
  • Bol mexicain : haricots noirs, tomates, mais, iceberg, oignons verts sur riz brun
  • Pâté chinois végé (haricots noirs, oignon)
  • Cari de pois chiches, patate douce, courge et épinards sur nouilles asiatiques

Desserts :

Bref, j’ai utilisé bien des aliments qui étaient déjà dans mon garde-manger/congélo… Mais j’ai également beaucoup de restes (par exemple, 5/6 d’un pâté chinois!), et des cannes de tomates/légumineuses que je n’ai finalement pas utilisées.

coût du panier d'épicerie

Ce que j’ai appris

  • Vive le thé fruité quand on n’a pas l’argent pour un vrai dessert! J’ai reçu des thés de la collection printanière de David’s Tea au cours du mois, et j’en ai bu comme jamais (surtout l’étonnant curcu-mangue). Puisque c’est essentiellement de l’eau, c’est bourratif, et le goût rappelle un dessert… mais un peu moins cher (…et souvent plus santé)!
  • Quand on a une fringale, le yogourt grec, c’est pas mal la vie. C’est super protéiné donc ça bourre, et c’est bon en prime. Habituellement, je privilégie le yogourt grec nature avec du granola maison, mais ce mois-ci, le granola était hors de mon budget. Par chance, j’avais profité d’une promotion la dernière semaine de février pour me procurer les yogourts Oikos Créations de Danone (framboise/choco et banane/choco), et j’ai acheté le fromage frais Riviera aux framboises (dans le même genre que le Skyr), donc j’ai quand même pu en profiter quelque temps!
  • Ce défi sera vraiment plus facile pour les végétariens ou ceux ouverts au végétarisme. En un mois, si mon calcul est bon, j’ai mangé 2 repas avec du boeuf Highland (acheté à l’avance et congelé, soit environ la moitié d’un paquet à 8$) et environ la moitié d’un sac de crevettes de Matane congelées acheté en promotion à 7,99$. Sinon, toutes mes protéines étaient végétales (légumineuses, chanvre). Ah et VIVE LES OEUFS!
  • Travailler à la maison est un gros gros plus quand vient le temps de réduire la facture d’épicerie. De un, il y a moins de tentations, mais c’est également plus facile de préparer un petit quelque chose sur le fly. Je ne faisais rarement de grosses recettes le midi (15 minutes max!), mais je pouvais utiliser le four, faire bouillir des trucs, utiliser des épices…
  • Je ne bois pas de jus ni de boissons gazeuses, et j’ai énormément réduit ma consommation de café. Couper à ce niveau est une excellente façon d’économiser!
  • Le pain cheap, c’est non. J’ai été chanceuse de recevoir deux pains de Boulange des Campagnards en février et j’avais également un reste de pain maison, donc j’en avais en masse. Si je n’en avais pas eu, j’aurais fait mon propre pain de nouveau. Pas question d’acheter le pain pas cher à l’épicerie, qui est ni nourrissant ni bon! Si, comme moi, vous habitez seule, le congélo est vraiment la meilleure façon de faire durer son pain et éviter le gaspillage. En fait, en général, le congélo est le meilleur ami des gens qui habitent seuls et qui veulent avoir une alimentation variée.
  • Si vous n’avez pas une passion pour la bouffe, vous pourrez fort probablement réussir ce défi avec un peu de créativité. Mais vous allez souvent manger la même chose.
  • Finalement, le plus gros apprentissage que j’ai fait, je crois, est que ce défi ne permet pas vraiment d’économiser au final. Je vous entends d’ici dire « de quessé?! », donc je m’explique : bien que j’ai effectivement uniquement dépensé 50$ en mars, tout au long du mois, j’ai eu l’impression de me priver. Donc, en avril, puisque mon budget me le permet, en seulement quelques jours, j’ai dépensé environ 60$ à l’épicerie, pour acheter tous ces aliments que je n’avais pu manger en mars. De la roquette! Du saucisson! Un bon avocat vert! GIMME ALL THE FOOD!
  • Pas envie de vous lancer dans un tel défi? Je vous comprends! C’est pourquoi j’ai créé la liste d’épicerie hebdomadaire, qui permet d’économiser et de diminuer le gaspillage alimentaire. Disponible sur la boutique.

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

coût du panier d'épicerie

Oseriez-vous faire un défi bouffe similaire?

Tel que mentionné dans le billet, j’ai reçu certains aliments en envoi média au cours du mois.